hollywood people
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Hollywood People est un forum célébrité ouvert depuis 2007. Il est là pour vous permettre de jouer la vie imaginaire de vos stars préférés (nous ne sommes bien évidemment en aucun cas affiliés à quelconque célébrité irl.) Nous demandons un rp toutes les deux semaines. Une fois inscrit(e) vous avez 2 jours pour poster votre fiche de présentation et sept pour la terminer. 15 lignes de rp vous seront par ailleurs demander.
se tenir au courant sur hp nous avons installé un calendrier des évènements en cours dans la sphère people afin de faciliter les rps à plusieurs et les rencontres, à découvrir d'urgence par ici

on les met à l'honneur Adele Adkins, Dylan O'Brien et Joshua Bowman (nos anciens)

hollywood people :: - TRAVEL & WORK :: Amérique du Sud :: MexiqueAller en bas

 drugs and rock'n'roll (zac)

Zoë I. Kravitz
Ma boîte aux lettres est pleine!
Zoë I. Kravitz

PERSONNAGE
- Posts : 596
- Job : actress, singer and model
- logement : williamsburg, brooklyn
- Your Celebrity's Age : 33 yo
- Crédits : monocle graphic
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
drugs and rock'n'roll (zac) Icon_minitimeVen 09 Sep 2022, 12:01

image host


≈ ≈ ≈
drugs and rock'n'roll
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zac Efron





Zoë avait posé ses valises au Mexique depuis la fin du mois de juin. Elle rentrait aux Etats-Unis lorsqu’il y avait plusieurs jours de pause sur le tournage, mais elle passait tout de même l’essentiel de son temps dans le pays d’Amérique centrale. Les deux derniers mois étaient à la fois excitants et effrayants puisqu’elle découvrait chaque jour son nouveau rôle de réalisatrice. Pour une fois, ce n’était pas elle qui suivait les directives devant la caméra, et elle devait bien admettre qu’elle adorait ça. Et puis, c’était la concrétisation de plusieurs années de travail et elle avait hâte de voir le résultat final. Elle avait un week-end de trois jours devant elle, mais cette fois-ci, c’est Zac qui avait décidé de la rejoindre. Sans qu’elle ne sache vraiment dans quelle direction ils allaient, elle appréciait de passer du temps avec lui. C’était étrange d’ailleurs compte tenu de l’opinion qu’elle avait eu de lui au départ, mais finalement elle avait l’impression qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, que tout semblait couler de source et que c’était juste simple, agréable, sans jugement aucun. Pour l’arrivée de l’acteur, elle avait obtenu des entrées pour une soirée privée sur une plage à proximité de l’hôtel où elle résidait. Clairement, cette soirée n’était pas destinée à la population locale, mais plutôt pour des touristes avec de l’argent, qui cherchaient un certain dépaysement, une dose d’exotisme probablement erronée. Mais la description qu’on lui en avait fait l’avait attiré : un feu de joie, des grandes tentes, de la musique, de l’alcool, une sorte de revival hippie… Si Zoë se doutait bien que le côté “prenez des champignons hallucinogènes pour vous connecter à votre moi profond” comportait une grande partie de connerie, elle ne pouvait pas s’empêcher d’être attirée par ce genre d’expérience. Une fois sur la plage, et après avoir salué la connaissance qui lui avait parlé de la soirée, elle glissa sa main dans celle de Zac tandis qu’ils découvraient les alentours. Beaucoup de gens dansaient déjà autour du feu de joie, mais il y avait aussi les tentes, qui proposaient aussi bien de l’alcool, que de la nourriture, d’autres substances et même des endroits plus calmes. Légèrement à l’écart de la foule elle se mit face à Zac, un petit sourire au coin des lèvres. « Est-ce que… Tu as déjà essayé de prendre de l’ecstasy avec quelqu’un ? » demanda-t-elle en sortant un petit sachet de la poche de sa robe. Parce que c’est probablement ce qu’elle préférait en terme d’effets. Bien sûr, il y avait les couleurs et les sons qui étaient exacerbés, ce qui rendaient la fête, la danse plus intenses. Mais il y avait surtout cet amour qui semblait déborder d’un coup d’un seul, ce besoin de toucher, de faire appel à ses sens, qu’elle trouvait incroyable. Elle glissa le comprimé sur la langue de Zac avant d’en prendre un à son tour, puis elle passa ses bras autour de sa nuque, en se hissant légèrement sur la pointe des pieds. « Dans une demi-heure, ce sera absolument dingue, » murmura-t-elle à son oreille, avant de l’entraîner danser, en attendant que le comprimé face effet. Comme prévu, au bout d’une trentaine de minutes, elle sentit qu’elle commençait à être plus sensible aux couleurs, que la musique semblait résonner au même rythme que les battements de son cœur. Elle avait la sensation si douce d’être dans du coton, complètement détendue, de rire plus facilement, de trouver chaque personne autour d’elle tellement plus belle. Au bout d’un moment, elle proposa à Zac d’aller boire un peu d’eau. Si elle était ouverte à toutes les expériences, elle n’y allait pas à l’aveugle. Elle le savait, il fallait éviter la déshydratation, prendre des pauses. Un peu plus loin, au calme, il y avait des transats - qui soyons honnêtes étaient si luxueux qu’ils ressemblaient davantage à des lits- pour observer la nuit étoilée. Les constellations aussi lui semblaient elles aussi d’une beauté fulgurante. Elle s’allongea, un sourire appuyé en direction de Zac pour qu’il la rejoigne. Elle commença à caresser l’intérieur de ses avant-bras, du bout des doigts. « Tu sens ta peau qui s’électrise ? » demanda-t-elle doucement pour savoir s’il ressentait la même chose qu’elle. Pour savoir si lui aussi avait l’impression de sentir toutes ses terminaisons nerveuses réagir au moindre effleurement. Elle se tourna légèrement vers lui, ses jambes entremêlées aux siennes et caressa délicatement ses cheveux, puis sa joue, avant de l’embrasser. Et là aussi, c’était tellement plus fort. Un baiser qui lui donnait des papillons dans le ventre par milliers. Un toussotement à côté d’eux vint interrompre un moment qu’elle aurait souhaité voir durer une éternité. « Désolé de vous interrompre, » dit une voix masculine. Pablo. Celui qui lui avait proposé de venir à cette soirée et qu’elle avait salué un peu plus tôt. « C’était simplement pour vous prévenir que l’Oasis allait ouvrir. » Il lui fallu un instant pour se souvenir à quoi ça correspondait. La tente de l’illégalité en somme, mais avec un nom qui invitait à plonger dedans sans hésiter. « A plus tard, » ajouta-t-il dans un sourire avant de s’éloigner.
Zac Efron
Modérateur
Zac Efron

PERSONNAGE
- Posts : 1226
- Job : actor, singer and producer.
- logement : #12, san fernando valley.
- Your Celebrity's Age : 34 yo.
- Crédits : lumos solem (avatar)
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
drugs and rock'n'roll (zac) Icon_minitimeLun 17 Oct 2022, 20:53

image host


≈ ≈ ≈
drugs and rock'n'roll
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zoë I. Kravitz

Ces derniers mois avaient représenté un réel tourbillon pour Zac qui ne s'était même pas rendu compte de s'être enfermé dans cette bulle. Entre un tournage à Baton Rouge cet été, et maintenant à Atlanta pour tourner aux côtés de Nicole Kidman pour Netflix. Des temps de pause truffés par une consommation d'alcool qui se faisait plus excessive qu'il ne le pensait, sans oublier quelques drogues ici et là. Et par chance, si on pouvait dire ça, le travail le forçait à maintenir tout de même une certaine routine qui l'empêchait d'être en roue libre. Conscience professionnelle qu'il mettait toujours en avant, prenant son travail bien trop à cœur. Ce n'avait pas été le cas dix ans auparavant, ce qui le laissait alors penser naïvement qu'il avait le contrôle sur la situation. Que ce n'était plus pareil que lorsqu'il était jeune et influençable, lorsque ses excès l'avaient poussé à faire une overdose et finir en centre de désintoxication. Cette fois-ci, il était sûr de réécrire l'histoire différemment. Même lorsqu'il déraillait, comme sur cette plage au Mexique. Venu rendre visite à Zoë qui profitait d'un week-end de libre, qui coïncidait avec la pause qu'il avait pu s'octroyer durant son propre tournage. Il ne savait pas vraiment poser de mots sur cette relation, et c'était sans doute ce qui lui plaisait le plus. Loin des questionnements qu'il avait pu vivre dans sa dernière relation sérieuse, qui avait lamentablement échouée. Avec la jeune Kravitz, il n'y avait aucune pression. Juste des moments passés à deux – ou à trois, avec Scarlett – qui suffisaient à lui faire oublier tout le reste et c'était ça, l'essentiel. Ce qu'ils ressentaient en la présence de l'autre. Tout en préférant ignorer les vices qu'ils ressortaient chez l'autre. Et il souriait doucement, lorsqu'elle lui demandait s'il avait déjà pris de l'ecstasy. Il aimait ça, qu'elle ne sache rien de son passé chaotique. « Pas depuis dix ans, au moins. » Lourd historique avec les drogues, qu'il ramenait à quelque chose d'insignifiant à travers sa réponse. Mais il se laissait porter par cette ambiance sur la plage, et avalait le comprimé avant de poser un baiser sur les lèvres de la brune pour finalement danser. Quelque chose qu'il ne se rappelait pas avoir souvent fait en sa compagnie mais soit, les minutes passaient et les effets se faisaient ressentir, si bien qu'il aurait pu danser toute la nuit. Les deux attérissaient finalement sur des transats, s'hydratant. Il avait oublié l'effet que provoquait ces pillules. Parce qu'il s'était toujours empêché d'y repenser, surtout durant les premières années de sa sobriété. Et tout de suite, allongé à fixer les étoiles, son bras autour de Zoë, il ne s'était jamais senti aussi apaisé de toute son existence, et à la fois l'impression de ressentir tout si intensément. « Ouais, parce que t'es là. » Parce qu'il était aussi convaincu qu'il n'aurait pas eu la capacité de ressentir tout ça en la présence de quelqu'un d'autre. Geste doux qui accompagnait ses paroles, il resserrait sa prise sur la taille de la brune qu'il embrassait, avant de se reculer lorsqu'une voix masculine les perturbait. L'envie de l'assassiner se faisait forte, mais il ne retenait qu'une chose de sa brève apparition. L'Oasis. Nom qui ne présageait rien de bon, et ça donnait encore plus envie à l'acteur de s'y aventurer. Il se redressait alors, regard tourné vers Zoë. « Viens, on va découvrir l'Oasis. » Difficilement, il se relevait sur le transat, avant de lui tendre sa main pour qu'elle fasse de même. Il valait mieux ça, avant qu'ils ne finissent par s'endormir bêtement sans avoir pu profiter de toutes les festivités. Une tente qui avait attiré son attention à leur arrivée sur la plage. Quelques mètres parcourus, et voilà qu'ils arrivaient devant. Il relevait ce qui servait de porte, avant de faire un signe de main vers l'intérieur. « Après vous, madame. » Juste après l'actrice, il s'y glissait et découvrait presque un autre monde. Le contraste avec les couleurs sombres de l'extérieur suffisait à les placer dans une toute autre galaxie. Ils n'avaient pas encore avancé plus qu'il remarquait déjà la pure déchéance sur un côté avec des couples formés, et des sortes de stands où l'on pouvait sans doute tout trouver. « Est-ce que les pillules ont mal été dosées, ou on s'est vraiment retrouvés au cartel ? »

_________________
tumblr_pdy4z5DwZU1xb955oo6_r1_640.gifv
--- sweather weather
and all I am is a man, I want the world in my hands. head in the clouds but my gravity centered
Zoë I. Kravitz
Ma boîte aux lettres est pleine!
Zoë I. Kravitz

PERSONNAGE
- Posts : 596
- Job : actress, singer and model
- logement : williamsburg, brooklyn
- Your Celebrity's Age : 33 yo
- Crédits : monocle graphic
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
drugs and rock'n'roll (zac) Icon_minitimeJeu 22 Déc 2022, 11:35

image host


≈ ≈ ≈
drugs and rock'n'roll
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zac Efron




Le tournage de “Pussy Island” allait bientôt s’achever, raison pour laquelle il était temps de profiter des joies du Mexique. Qui plus est, Zac avait prévu de la rejoindre, ce qui était une deuxième bonne excuse pour participer à une fête mémorable. On lui avait parlé d’une soirée sur la plage avec tous les clichés que cela implique : un feu de joie, de la musique, de l’alcool et des substances illicites. A la différence près que la soirée était privée, et donc sélective. L’avantage, c’est qu’ils pourraient faire ce qu’ils voulaient sans prendre trop de risques. C’est ainsi que les deux acteurs étaient arrivés sur la plage, à la nuit tombée. Si Zoë ne doutait pas qu’ils puissent trouver sur place à peu près tout ce qu’ils voulaient essayer, elle avait tout de même ramener un petit sachet d’ecstasy avec elle. Elle aimait bien le côté festif de cette drogue avec laquelle tout paraissait plus intense, mais elle aimait bien aussi en partager avec quelqu’un pour le côté doux que cela procurait. « Pas depuis dix ans, au moins. » Zoë esquissa un sourire avant de glisser le cachet sur la langue de Zac. « Partons sur la route des souvenirs alors, » répondit-elle avant de prendre également un cachet. D’ici une demi-heure, ce serait fou n’est-ce pas ? Et ça l’était. Elle avait l’impression que la musique pulsait dans ses veines, que les gens autour d’elle irradiaient de beauté… Il y avait de quoi perdre la notion du temps. Raison pour laquelle, elle s’arrêta de danser lorsqu’elle ressentit les premiers signes de soif. Contrairement à ce que l’on aurait pu penser d’elle, Zoë était assez sérieuse dans sa consommation. Se faire plaisir, oui. Perdre complètement le contrôle, non. Elle entraîna Zac avec elle pour qu’ils prennent le temps de boire un peu d’eau, de se réhydrater, avant qu’ils ne s’allongent sur un transat, un peu à l’écart. Elle adorait les effets plus doux aussi. La sensation que la peau s’électrise alors qu’on l’effleure à peine en faisait partie. « Ouais, parce que t'es là. » Répondant par un sourire, elle retrouva rapidement le chemin de ses lèvres, l’une de ses mains dans ses cheveux. Là encore, elle aurait pu perdre complètement la notion du temps. Mais c’est la voix de Pablo, celui qui lui avait proposé la soirée, qui vint les ramener à la réalité. L’Oasis était ouvert s’ils souhaitaient s’y rendre. Rien que la nom était une promesse, n’est-ce pas ? « Viens, on va découvrir l'Oasis. » Zoë attrapa la main de Zac avant de le suivre jusqu’à la fameuse tente, qui était semble-t-il, le clou des festivités. « Après vous, madame. » Elle entra, avide de découvrir ce qu’il y avait à l’intérieur. Des stands, qui contenaient probablement des drogues dont elle n’avait jamais entendu parler jusque là. Des couples qui s’enlaçaient. Des filles, très peu vêtues, qui semblaient faire office de serveuse, ou de laborantines, selon ce qu’elles avaient sur leurs plateaux. « Est-ce que les pilules ont mal été dosées, ou on s'est vraiment retrouvés au cartel ? » Il y avait de quoi en rester bouche-bée, n’est-ce pas ? « Je m’attends à voir Pablo Escobar ressusciter d’une seconde à l’autre, » plaisanta-t-elle. Elle avait beau être la fille d’une rockstar, elle n’avait jamais vu pareille quantité au même endroit. « Est-ce que… Tu veux faire un tour ? Parce que je crois qu’il y en a clairement pour tous les goûts, » ajouta-t-elle d’un sourire amusé, tandis qu’une jeune femme s’approchait d’eux, sourire enjôleur aux lèvres et un plateau à la main.
Zac Efron
Modérateur
Zac Efron

PERSONNAGE
- Posts : 1226
- Job : actor, singer and producer.
- logement : #12, san fernando valley.
- Your Celebrity's Age : 34 yo.
- Crédits : lumos solem (avatar)
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
drugs and rock'n'roll (zac) Icon_minitimeLun 09 Jan 2023, 19:16

image host


≈ ≈ ≈
drugs and rock'n'roll
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zoë I. Kravitz

Cette relation avec Zoë, il n'était pas sûr de bien pouvoir la définir. Ils se fréquentaient, c'était sûr. À les voir sur cette plage, ils paraissaient même très à l'aise l'un avec l'autre, ne faisant attention à rien d'autre autour d'eux. Alors il était facile de penser qu'ils étaient dingues de l'autre, si l'on omettait le fait qu'une troisième personne était dans le lot. La blonde en question n'était pas là pour le coup, ils n'étaient rien que tous les deux. Histoire peu sérieuse, qu'il affirmerait si on lui posait la question. Pourtant il avait eu beau fréquenter un paquet de femmes toutes ces années, et il n'avait pas tendance à prendre l'avion pour un autre pays pour n'importe qui. Encore moins en plein milieu de tournage. Quelques jours de pause qu'il aurait, en temps normal, pris volontiers pour se reposer et travailler sur ses prochaines scènes. Mais le travail, il l'avait laissé de côté pour s'envoler au Mexique. Et sans regret. Avec Kravitz, il savait qu'il passerait du bon temps, sans prise de tête. Tout ce à quoi il aspirait plus le temps passait et les deux se trouvaient sur la même longueur d'onde. Mais pas autant qu'après avoir pris un cachet qui les transportaient tous deux sur une autre dimension. Si ils étaient déjà dans leur propre monde, c'était un tout autre niveau où rien d'autre autour n'existait. Il aurait pu rester sur ce transat toute la nuit, jusqu'à ce qu'on ne vienne les perturber en leur présentant l'Oasis. Nom curieux qui suffisait à intriguer les deux acteurs. Et ils n'étaient pas déçus. L'impression d'avoir ouvert un portail vers un autre monde, dès lors qu'ils entraient sous la large tente mise à disposition. Trop de questions qui auraient traversé son esprit en temps normal, comme le fait qu'il ne comprenait pas comment la police n'était pas déjà passée par là, tant la tente était immense, sur cette plage. Plus c'est gros, plus ça passe, pas vrai ? Et là était tout le problème, Zac n'était pas sobre. Il ne pensait aucunement à ces questions existentielles, ni aux conséquences qu'il pouvait y avoir d'être vus ici, entourés d'autant de substances. Il y en avait pour tous les goûts, des petits débutants aux consommateurs confirmés. Regard lancé à Zoë, pour se demander s'ils voyaient tous les deux la même chose, et un rire sortait de ses lèvres lorsqu'il entendait la mention de Pablo Escobar. « Ce serait un crime de pas y faire un tour. » Maintenant qu'ils étaient là, pas question de faire demi-tour. Et voilà qu'une femme se présentait à eux avec un plateau. Des pillules de couleur. Faut croire qu'ils en avaient inventé pas mal, de ces nouvelles drogues, depuis que Zac avait arrêté net d'y toucher il y a neuf ans. Il n'était pas sûr de ce qu'il s'agissait, mais trop tenté de découvrir de nouvelles choses. Il en glissait un sur la langue pour mieux continuer leur exploration. Ses yeux s'arrêtaient sur un coin, tenu par un homme et ses quelques sachets. Il se levait un instant et quittait sa place pour rejoindre une femme qui attirait son attention, et bien vite ses yeux se tournaient vers Kravitz. « Tu penses à ce que je pense ? » Sourire malicieux qui se dessinait sur ses lèvres. L'esprit enfantin qui prenait le dessus sur la maturité. « Cap de se servir ? » Sans doute la pire chose que l'on puisse faire à un consommateur, et véritable trahison chez un dealer. Mais comme Zac n'était pas sûr de savoir dans quelle catégorie l'homme au dos tourné tombait, ça rendait les choses plus faciles. Mieux vaut demander pardon que permission, right ?


_________________
tumblr_pdy4z5DwZU1xb955oo6_r1_640.gifv
--- sweather weather
and all I am is a man, I want the world in my hands. head in the clouds but my gravity centered
Contenu sponsorisé

PERSONNAGE
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
drugs and rock'n'roll (zac) Icon_minitime

image host

drugs and rock'n'roll (zac)

hollywood people :: - TRAVEL & WORK :: Amérique du Sud :: Mexique Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: