hollywood people
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Hollywood People est un forum célébrité ouvert depuis 2007. Il est là pour vous permettre de jouer la vie imaginaire de vos stars préférés (nous ne sommes bien évidemment en aucun cas affiliés à quelconque célébrité irl.) Nous demandons un rp toutes les deux semaines. Une fois inscrit(e) vous avez 2 jours pour poster votre fiche de présentation et sept pour la terminer. 15 lignes de rp vous seront par ailleurs demander.
total black out les habitants de Los Angeles se retrouvent dans le noircomplet suite à une attaque d'origine inconnue, la ville est bloquée, sans electricité, internet ou téléphone (merci d'en prendre en compte dans vos rps)

on les met à l'honneur Hailee Steinfeld, George Russell et Florence Pugh (membres du mois)
Le Deal du moment :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il ...
Voir le deal

hollywood people :: - TRAVEL & WORK :: Amérique du Sud :: ArgentineAller en bas

 god, it's brutal out here (zoë)

Zac Efron
Première grande affiche !
Zac Efron

PERSONNAGE
- Posts : 1162
- Job : actor, singer and producer.
- logement : #12, san fernando valley.
- Your Celebrity's Age : 34 yo.
- Crédits : skvwalkcrs (avatar)
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeDim 05 Déc 2021, 20:27

image host

{☾ god, it's brutal out here }
crédit/ tumblr ✰  @Zoë I. Kravitz  

San Juan. Quatrième jour en Argentine, et Zac pouvait déjà établir son premier rapport. Il ne regrettait en rien ce tournage qui lui permettait à la fois de faire le métier qu'il aimait tant, et de voyager. Deux de ses passions regroupées, le constat ne pouvait qu'être positif. Tout ce qui lui permettait d'échapper à Los Angeles le rendait heureux, et il avait passé bien trop de temps là-bas. Plus que durant toute l'année, puisqu'elle s'était vue chargée. Et la cité des anges semblait faire ressortir ses pires démons, puisque c'était au cours de ce dernier mois qu'il était complètement retombé dans ses travers. Il n'y avait que cette proposition de publicité qui avait réussi à l'extirper de là, pour son plus grand bonheur. Publicité qui relevait plus d'un court-métrage vantant les mérites de l'Argentine et ses fabuleux paysages. Similaire à ce qu'il avait fait aux côtés de Jessica Biel pour Dubaï, et visiblement son travail avait été réalisé à la perfection puisqu'on l'avait maintenant contacté pour en faire de même pour un tout autre endroit. Un tournage assez court dont il avait gardé de très bons souvenirs et surtout un bon contact avec sa co-star. Malheureusement, l'expérience ne semblait pas se reproduire cette fois-ci. Parce que le seul point négatif de cette nouvelle aventure, c'était sa partenaire de tournage. Zoë Kravitz. Lui n'avait rien pensé de spécial lorsqu'on lui avait annoncé que c'était à ses côtés qu'il partagerait l'affiche, elle, en revanche, semblait avoir eu un tas de pensées négatives. Parce qu'il n'était pas idiot, Zac, et qu'il avait senti un froid. Pire même, un mur lors de leurs échanges qui avaient été limités. Par chance, tous deux étaient de bons acteurs et l'alchimie à la caméra semblait se ressentir. En tout cas, personne n'avait fait de commentaire là-dessus, ce qui convenait très bien au trentenaire qui ne comptait pas gâcher l'ambiance à cause d'une personne mal lunée. C'était maintenant à San Juan qu'ils se trouvaient, pour quelques séquences à la Valle de la Luna. Quelques appartements avaient été loués non loin, tous dans un seul lotissement pour regrouper toute l'équipe.
Et alors que Zac s'était préparé pour retrouver tout le monde sous un peu de musique, sans faire attention à ce qu'il pouvait bien se passer à l'extérieur, la réalité le rattrapait bien vite lorsqu'il mettait un pied hors de son petit appartement sous un vent qui se faisait assez violent. L'équipe semblait s'agiter et il suffisait au brun de s'approcher pour comprendre ce qu'il se passait. Avis de tempête, voir tornade. Les sourcils froncés, Zac se retrouvait confus. N'était-ce pas le genre de choses que l'équipe était censée vérifier à l'avance, la météo, avant qu'ils se retrouvent tous ici ? Pas même le temps de s'exprimer qu'il était conduit dans un studio qui n'était pas le sien, avec Zoë, tous deux guidés par l'un des assistants de production. « Ne bougez pas d'ici tous les deux. Ça ne devrait pas durer longtemps, profitez-en pour revoir le script ou apprendre à vous connaître. » Sourire bienveillant lancé par l'assistant, Efron se contentait d'envoyer un rictus forcé, qui disparaissait dès lors que la porte fut claquée et que les deux se retrouvaient seuls. Respiration prise dès lors qu'il croisait le regard de la brune, et il décidait d'être plus mature et initier le contact. « T'as pas peur d'un petit peu de vent, si ? » Parce que vu sa tête, il ne savait pas si c'était la situation qui l'agaçait ou d'être coincée avec lui. Mais peut-être qu'aujourd'hui, elle se voyait de meilleure humeur ? Il n'y avait qu'à espérer.
Zoë I. Kravitz
Je deviens populaire !
Zoë I. Kravitz

PERSONNAGE
- Posts : 486
- Job : actress, singer and model
- logement : williamsburg, brooklyn
- Your Celebrity's Age : 33 yo
- Crédits : i share where i want
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeMer 15 Déc 2021, 10:35

image host


≈ ≈ ≈
god, it's brutal out here
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zac Efron



Lorsqu'on avait proposé à Zoë de tourner dans une publicité touristique pour l'Argentine, elle n'avait pas mis longtemps à accepter. Elle ne s'était jamais rendue dans ce pays d'Amérique Latine et elle n'avait pas voyagé ailleurs que dans d'énormes villes ces derniers mois. Le pitch lui semblait prometteur puisque la publicité avait des allures de court métrage, ce qui lui changerait probablement des publicité pour Yves Saint-Laurent, dont elle était l'une des égéries. En arrivant à San Juan, elle avait découvert son partenaire de tournage, Zac Efron, ce qui l'avait fait un peu tiquer. Difficile d'ignorer son identité puisqu'ils étaient de la même génération et qu'il avait été la coqueluche des adolescentes il y a une dizaine d'années. Pourtant, ils ne s'étaient jamais croisés et Zoë devait bien admettre qu'elle avait un à priori assez négatif sur lui. Le beau gosse d'Hollywood. C'est souvent comme ça qu'il était présenté et elle avait l'impression tenace qu'il n'y avait justement rien de plus derrière. Des yeux bleus, un sourire aux dents très blanches, des muscles, beaucoup de muscles. Ils en étaient au quatrième jour de tournage, et si elle donnait le change lorsque la caméra tournait, elle n'avait pas fait grand chose pour entamer une conversation avec lui en dehors des prises. Au début, c'était par manque d'intérêt, mais quatre jours plus tard, un nouvel élément s'était invité dans l'équation : la honte. Alors que la maquilleuse était en train de la préparer pour une prise, elle avait comparé Zac à Ken, le célèbre compagnon de Barbie. Ce n'est qu'après qu'elle avait vu Zac. A la fois trop loin et trop près pour avoir la certitude qu'il ait entendu ou non ce qu'elle avait dit. Autant dire que depuis, elle n'était pas sereine et n'assumait pas franchement ce qui était sorti de sa bouche. Pour le moment, ça ne servait à rien de s'angoisser outre mesure, d'autant qu'ils avaient des prises à faire du côté de la Valle de la Luna. Il était prévu qu'ils partent ce matin, mais dès que Zoë sortit de son appartement, une bourrasque de vent lui gifla le visage et à voir l'équipe technique courir dans tous les sens, ça ne sentait pas bon pour la suite de la journée. On lui expliqua rapidement de quoi il en retournait. Il y avait un avis de tempête avec la possibilité d'une tornade. Elle devait bien admettre que ce n'était pas très rassurant et que ça dénotait d'un certain manque de professionnalisme de ne pas avoir vérifié les prévisions météorologiques avant de partir. Mais maintenant qu'ils y étaient, il n'y avait plus d'autre choix que de faire avec. C'est ce qu'elle se disait lorsqu'un assistant lui fit signe de les rejoindre, lui et Zac. Il les emmena dans un studio pour qu'ils puissent s'abriter et leur demanda de ne pas en bouger, que ça ne prendrait pas longtemps. Sur ce dernier point, elle n'était guère convaincue. Si une tornade s'approchait, ce n'était certainement pas aujourd'hui qu'ils allaient reprendre le tournage. Ce qui signifiait qu'elle allait devoir rester enfermée ici pendant plusieurs heures, avec Zac et sa honte d'avoir dit quelque chose de blessant assez gratuitement. « T'as pas peur d'un petit peu de vent, si ? » Elle tourna la tête vers Zac. « Non, du tout, » répondit-elle instinctivement, jamais vraiment prête à admettre une faiblesse. En réalité, elle n'était pas rassurée du tout. « J'espère qu'on n'aura pas droit à une tornade, » dit-elle, le regard rivé sur la fenêtre. « Je veux dire... Pour les dégâts, tout ça », se rattrapa-t-elle, persuadée qu'elle ne faisait pas illusion pour un sou. « Et puis, ce serait mieux qu'on ne reste pas indéfiniment coincés ici. »
Zac Efron
Première grande affiche !
Zac Efron

PERSONNAGE
- Posts : 1162
- Job : actor, singer and producer.
- logement : #12, san fernando valley.
- Your Celebrity's Age : 34 yo.
- Crédits : skvwalkcrs (avatar)
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeMar 18 Jan 2022, 21:06

image host

{☾ god, it's brutal out here }
crédit/ tumblr ✰  @Zoë I. Kravitz  

Dans ces moments-là, Zac se sentait plus que chanceux d'avoir la vie qu'il menait. La possibilité de voyager grâce à son travail, de découvrir de nouvelles cultures et de vivre des expériences qui resteraient gravées à jamais. Vingt ans maintenant qu'il s'était lancé dans le métier d'acteur, et il avait eu l'occasion de découvrir bien des horizons. Tant de souvenirs positifs, qui par moments, réussissaient à atténuer les mauvais côtés de la célébrité. Et un équilibre qu'il avait réussi à trouver, au fil des années, bien qu'il ne se rendait pas encore compte qu'il était à nouvent sur la mauvaise pente. S'éloigner de Los Angeles et de ses nouvelles fréquentations peu recommandables était sans doute la meilleure chose qui pouvait lui arriver, et pourtant c'était à s'en demander si ce voyage n'était pas sur le point de se transformer en cauchemar. C'était en tout cas ce que beaucoup penseraient lorsque tout s'était accéléré après cette alerte à la tornade. Zac, lui, ne paniquait pas réellement. On l'avait placé dans un appartement en attendant que tout se calme. Il n'était pas du genre à s'angoisser rapidement, et à vrai dire, depuis qu'il avait contracté une maladie infectueuse potentiellement mortelle il y a pile deux ans au cours d'un tournage à l'étranger, il avait d'autant plus tendance à voir le positif partout et ne pas s'inquiéter tant qu'il n'y avait pas une réelle raison de le faire. Alors c'est dans cet appartement qu'il resterait le temps que tout se calme. Pas seul, puisqu'il était en compagnie de sa co-star et c'était le brun qui se décidait à lancer la conversation, afin de détendre l'atmosphère qu'il trouvait déjà assez tendue. « Pourquoi ? Ça craint à ce point d'être coincé avec Ken ? » Et il n'avait pas pu s'en empêcher. Cette fameuse blague qu'elle avait lancé alors qu'il entrait dans la pièce et qui était parvenue jusqu'à ses oreilles. S'il avait d'abord cru mal entendre, le silence qui régnait ensuite lui avait confirmé qu'en effet, quelque chose se disait à son propos. Il était bien trop professionnel pour s'attarder là-dessus ou faire un esclandre, surtout pour si peu. Malgré ça, il n'avait pas oublié ce qui avait été dit à son égard. « L'avantage c'est qu'il assez de muscles pour servir de bouclier si quelque chose se passe. » Deuxième phrase prononcée sans même la regarder, mais toujours d'un air amusé, alors qu'il s'était activé du côté cuisine ouverte, à ouvrir le frigo pour trouver de quoi manger. Le petit-déjeuner était généralement pris par toute l'équipe dans la salle commune, mais ces plans avaient été contrés par la météo qui n'était pas de leur côté. Ils allaient visiblement devoir se débrouiller, et par chance Zac était bon cuisinier. « Bacon et œufs brouillés, ça te tente ? » lui comptait s'en faire de toute manière, et il était assez poli pour delander s'il devait préparer une double portion ou non.
Zoë I. Kravitz
Je deviens populaire !
Zoë I. Kravitz

PERSONNAGE
- Posts : 486
- Job : actress, singer and model
- logement : williamsburg, brooklyn
- Your Celebrity's Age : 33 yo
- Crédits : i share where i want
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeJeu 20 Jan 2022, 14:56

image host


≈ ≈ ≈
god, it's brutal out here
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zac Efron



En acceptant de tourner cette publicité en Argentine, Zoë avait plutôt envisagé la beauté des paysages, l’alliance du travail et du voyage. L’option tempête n’avait pas fait partie de son imaginaire avant de partir. Mais voilà, les rafales de vent étaient là pour témoigner de l’imminence de la tempête et l’agitation de l’équipe de tournage était tout aussi palpable. Les assurances ne couvrant pas les blessures causées par une tornade, elle et Zac avait été conduit dans un appartement où on leur avait explicitement demandé de ne pas bouger. Elle n’était pas morte de peur, mais elle n’était pas très à l’aise non plus, ce qu’avait dû remarquer Zac. Pas prête à l’admettre, elle avait nié, prétextant qu’une tornade ferait beaucoup de dégâts et que ça mettrait certainement leur tournage en péril s’ils restaient coincés ici. « Pourquoi ? Ça craint à ce point d'être coincé avec Ken ? » Elle se figea et se pinça les lèvres. Au moins, elle n’avait plus à se poser la question, il l’avait bien entendu l’affubler de ce surnom peu flatteur. Mais maintenant qu’elle était face à lui, elle assumait beaucoup moins ce qui était sorti de sa bouche, au point d’en rester muette et de détourner le regard. « L'avantage c'est qu'il assez de muscles pour servir de bouclier si quelque chose se passe. » S’il y avait bien une chose que Zoë détestait, c’était être prise en défaut et le malaise qui s’en suivait qui la poussait à se refermer comme une huître. « Apparemment, » répondit-elle de façon laconique, avant de se tourner à nouveau vers la fenêtre. En réalité, elle ne regardait pas réellement ce qui se passait à l’extérieur, trop absorbée par le nœud qu’elle avait à l’estomac. « Bacon et œufs brouillés, ça te tente ? » Elle ne pouvait pas le nier, il faisait un effort, ce qui la rendait encore plus honteuse de ce qu’elle avait dit. « Oui... Merci, » répondit-elle. Elle lui jeta un coup d’œil, tandis qu’il était dos à elle, en train de casser les œufs dans une poêle. Prenant une grande inspiration, elle le rejoignit et ouvrit un placard, regardant les épices une par une. « C’est bon avec de la noix de muscade, » dit-elle en lui tendant le petit bocal. Pas pour lui donner des ordres, mais plutôt pour hisser un drapeau blanc. D’une traction de bras, Zoë s’assit sur le plan de travail laissé libre, ce qui aurait fait lever les yeux au ciel de sa mère. « Je suis désolée pour ce que j’ai dit, » dit-elle en balançant ses jambes. « Je suppose qu’arrêter d’être une connasse qui ne réfléchit pas avant de parler sera une de mes résolutions 2022, » ajouta-t-elle en esquissant un sourire, qui elle l’espérait, ferait acte de paix.
Zac Efron
Première grande affiche !
Zac Efron

PERSONNAGE
- Posts : 1162
- Job : actor, singer and producer.
- logement : #12, san fernando valley.
- Your Celebrity's Age : 34 yo.
- Crédits : skvwalkcrs (avatar)
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeJeu 17 Fév 2022, 18:05

image host

{☾ god, it's brutal out here }
crédit/ tumblr ✰  @Zoë I. Kravitz  

Il n'avait pas pu s'en empêcher, Zac, de mettre les pieds dans le plat. Pas même dix minutes s'étaient écoulées qu'il avait déjà laissé sa spontanéité prendre le dessus, quitte à rendre la situation gênante. Mais il était loin d'être faux, et il préférait qu'elle sache qu'il était au courant de ce qu'elle avait pu dire à son sujet quelques jours plus tôt. De cette façon, elle pouvait voir quel genre de personne il était ; direct. Il l'avait tout de même dit sous un ton plutôt amusé, ne cherchant pas à rentrer dans la confrontation ou obtenir des explications, ce n'était plus de son âge. La remarque aurait été plus blessante venant de quelqu'un de son entourage, ou qu'il estimait beaucoup. Ce n'était pas réellement le cas de Zoë, puisqu'ils s'adressaient à peine la parole. Il comprenait désormais pourquoi. Et voir sa co-star le fuir du regard l'amusait d'autant plus, alors qu'il réprimait un sourire en coin. Tandis qu'elle portait plus d'attention à ce qu'il se passait à l'extérieur, lui se dirigeait vers la cuisine pour leur préparer quelque chose, se doutant qu'ils n'allaient pas pouvoir sortir d'ici avant un bon moment. Pas même un avis de tempête pouvait lui ôter l'appétit. Et alor qu'il s'activait, il fut assez surpris de voir la brune s'approcher pour lui tendre un bocal. Il l'attrapait, tandis que ses yeux remontaient vers elle. « C'est l'occasion de tester. » Finalement, peut-être qu'elle pourrait lui apprendre des choses, et ça adouciera l'image qu'il gardera de son expérience avec l'actrice. Cette dernière s'installait sur la plan de travail, non loin d'Efron qui s'en voyait surpris encore une fois, pensant qu'elle resterait dans son coin ou qu'elle irait même s'enfermer dans la salle de bain une fois son assiette préparée. Etait-il près de découvrir un côté sociable chez elle ? En tout cas, il fut agréablement surpris de découvrir qu'elle avait des capacités de remise en question puisqu'elle s'excusait. Il n'en attendait pas tant, et ça le faisait tout de même sourire. « C'est pas bien grave, j'ai l'habitude de ce genre de remarques venant d'inconnus. Je pensais juste de prime abord que t'étais de ceux qui ne jugeaient pas aussi rapidement sans connaître.. Comme quoi, on est deux à s'être trompés. » lâchait-il sans même la regarder. Pas très sympathique comme réponse, mais bien qu'il était sans prise de tête, il n'allait pas non plus la remercier de ses moqueries. Et il était bien trop franc pour se contenter d'hocher la tête sans dire en retour ce qu'il pensait. «  C'est juste pour ça que tu me fuyais comme la peste depuis le début du tournage ? J'ai fini par me demander si j'étais un si mauvais acteur que ça. » Cette fois-ci, il s'était tourné vers elle en lâchant un sourire, bien plus détendu qu'il y a quelques secondes, qu'elle comprenne que son but n'était pas de se disputer. La preuve étant, il acceptait son conseil en ouvrant le bocal pour rajouter quelques pincées de noix de muscade moulue dans les œufs brouillés et qu'il retournait le bacon dans une autre poêle. « J'espère pour toi que c'est le mélange parfait, ou un seul de nous deux ressortira vivant pour avoir gâché le déjeuner. » Trop tôt, pour faire des blagues ?
Zoë I. Kravitz
Je deviens populaire !
Zoë I. Kravitz

PERSONNAGE
- Posts : 486
- Job : actress, singer and model
- logement : williamsburg, brooklyn
- Your Celebrity's Age : 33 yo
- Crédits : i share where i want
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeVen 11 Mar 2022, 15:25

image host


≈ ≈ ≈
god, it's brutal out here
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zac Efron



Il l’avait mouché. Si jusqu’à présent, Zoë n’avait eu que des doutes sur le fait que Zac l’ait entendu se moquer de lui, il le lui confirmait. Elle avait beau se dire qu’elle n’avait d’autre choix que d’assumer, elle n’en menait pas large. Le regard rivé vers la fenêtre, elle était honteuse d’avoir été prise sur le fait et sa seule envie était de se mettre en boule et de disparaître dans le sol. S’il lui proposait de partager son petit-déjeuner, c’était peut-être le signe d’une volonté d’apaiser la situation. Pour faire un pas dans sa direction également, elle le rejoignit derrière les fourneaux et, après avoir fouillé dans les placards, attrapa un pot de noix de muscade qu’elle lui tendit. « C'est l'occasion de tester. » Autant composer avec les possibilités qu’ils avaient, c’est à dire très peu. Dans une situation normale, l’un deux aurait probablement déjà quitté la pièce et ils ne se seraient plus adresser la parole. Mais la tempête qui menaçait d’arriver, les obligeait à rester coincés dans cet appartement. C’était l’opportunité de parler, peut-être d’adoucir un peu l’atmosphère. Zoë se hissa sur le plan de travail resté vide et lui présenta ses excuses pour le comportement qu’elle avait eu. « C'est pas bien grave, j'ai l'habitude de ce genre de remarques venant d'inconnus. Je pensais juste de prime abord que t'étais de ceux qui ne jugeaient pas aussi rapidement sans connaître.. Comme quoi, on est deux à s'être trompés. » Touché. Elle baissa la tête en se mordant légèrement la lèvre. Elle n’était pas ce genre de personne, n’est-ce pas ? Elle s’était toujours mis un point d’honneur à ne pas faire ce genre de chose, mais force est de constater que dans le cas présent, c’était un échec. Elle n’avait rien à répondre et rien à justifier d’ailleurs, si ce n’est qu’elle s’était mal comportée. «  C'est juste pour ça que tu me fuyais comme la peste depuis le début du tournage ? J'ai fini par me demander si j'étais un si mauvais acteur que ça. » Zoë affichait souvent des airs de fierté pour ne pas flancher, comme si elle devait absolument rester imperturbable dans les moments où elle était touchée. La culpabilité continuait de la gagner et pour une fois, elle n’était pas certaine de réussir à donner le change. « Tu ne l’es pas, » répondit-elle simplement. Après tout, bien qu’elle n’ait pas vu ses films, il avait su faire abstraction de ce qu’elle avait dit lorsqu’ils étaient devant la caméra. « J'espère pour toi que c'est le mélange parfait, ou un seul de nous deux ressortira vivant pour avoir gâché le déjeuner. » Humour pince-sans-rire pour faire la paix ? « C’est le mélange parfait, » répondit-elle sans ciller. « Ou peut-être que c’est juste une technique de ma part pour t’empoisonner, » ajouta-t-elle sur le même ton que lui, en gardant un air faussement sérieux. Elle descendit du plan de travail pour se diriger à nouveau vers la fenêtre au moment où une grande rafale de vent fit vibrer les vitres. Très rassurant. « Tu t’es déjà retrouvé coincé dans une tempête ? » demanda-t-elle. Parce que là, on ne parlait pas de vent un peu fort, n’est-ce pas ?
Zac Efron
Première grande affiche !
Zac Efron

PERSONNAGE
- Posts : 1162
- Job : actor, singer and producer.
- logement : #12, san fernando valley.
- Your Celebrity's Age : 34 yo.
- Crédits : skvwalkcrs (avatar)
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeDim 10 Avr 2022, 23:49

image host

{☾ god, it's brutal out here }
crédit/ tumblr ✰  @Zoë I. Kravitz  

Ce n'était sans doute pas le meilleur moment de dévoiler qu'il était au courant de ce qui s'était dit à son sujet. Après tout, ils étaient enfermés ici tous les deux avec pour instruction claire de ne pas quitter ce studio. Vu le caractère de la demoiselle, Zac n'était pas sûre d'anticiper ses réactions. Et il ne la connaissait pas assez pour émettre des suppositions, tant elle semblait être imprévisible. Mais voilà, c'était sorti sans qu'il ne puisse vraiment se contrôler. Et dans cette cuisine, elle n'en menait pas large. C'était la première fois qu'il pouvait déceler ce qui semblait être un sentiment de gêne sur son visage, alors qu'elle ne lui répondait pas. Ou peut-être bien qu'elle préparait une réponse à l'en refroidir ? Il avait beau attendre, mais ça ne venait pas. Même pire, il se surprenait à l'entendre avouer qu'il n'était pas si mauvais acteur que ça. Il posait rapidement les yeux sur elle, avant de se concentrer à nouveau sur ses poêles, ajoutant de la noix de muscade moulue comme elle l'avait proposé, la menaçant au passage si le résultat venait à être désastreux. Et la réplique qu'elle lui envoyait en retour le faisait sourire. S'ils n'avaient pas échangé en dehors des prises pour qu'il ait pu trouver chez elle quelques qualités ici et là, il semblait tout de même ne pas s'être trompé en pensant qu'elle avait du répondant. « Quelque chose me dit que t'es encore plus fine que ça. » Être accusé bêtement du meutre de son co-star ? Non, il pensait ne pas se tromper lorsqu'il la trouvait plus intelligente que ça, et c'était bien pour cette raison qu'il mangerait ses œufs brouillés en toute tranquilité. Son regard restait sur ses préparations alors qu'i entendait la voix de sa co-star plus loin. « Non, mais disons que ça ne fait même pas partie du top trois des choses les plus dingues qui me sont arrivées en tournage. Donc pas d'inquiétude. » lâchait-il franchement. Ses oreilles avaient tiqué quant à la forte rafale, mais rien qui ne l'alarmait vraiment. Et c'était bien vrai, il avait failli mourir après avoir contracté une bactérie durant le tournage d'une émission. Après ça, tout à côté semblait bien moins dramatique. Son regard se tournait vers la brune, et il la fixait un instant, se rendant compte qu'elle n'avait pas l'air très rassurée. Où est-ce qu'il rêvait, et qu'il cherchait à tout prix à lui trouver un côté attendrissant ? « Eh, ça va allez. On a une équipe qui nous protégera plus qu'eux-même pour pas risquer un procès. » Fallait imaginer, les deux stars d'une publicité terrassées par une tempête ? Un terrible scandale. Sans doute que se remplir l'estomac allait mettre dans un meilleur mood sa partenaire à l'écran du moment. Il se dépêchait alors de servir dans deux assiettes les œufs brouillés et les tranches de bacon. « C'est prêt !» lui faisait-il signe, déposant les assiettes et des couverts sur la petite table afin qu'ils puissent s'installer l'un en face de l'autre. Sans tarder, il plantait sa fourchette dans les œufs brouillés, déterminé à trouver quelque chose à redire sur l'ajout de l'ingrédient spécial de l'actrice. Mais rien ne venait, et ça l'agaçait presque. « Ok, c'est pas mal. Personne n'aura à mourir aujourd'hui. » Encore moins à cause de cette tempête.
Zoë I. Kravitz
Je deviens populaire !
Zoë I. Kravitz

PERSONNAGE
- Posts : 486
- Job : actress, singer and model
- logement : williamsburg, brooklyn
- Your Celebrity's Age : 33 yo
- Crédits : i share where i want
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeMar 19 Avr 2022, 17:22

image host


≈ ≈ ≈
god, it's brutal out here
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zac Efron



Soyons honnête, ce n’était pas vraiment l’idéal de se retrouver coincer avec Zac à cause d’une tempête. Elle avait eu tort de le juger et surtout de se moquer ouvertement de lui. Il l’avait entendu dire et maintenant, elle n’avait plus d’autre choix que d’assumer. Dans un autre contexte, elle aurait peut-être choisie la lâcheté en fuyant la pièce, mais ce n’était pas une option. En attendant, elle devait ravaler sa fierté, s’excuser et essayant de dresser le drapeau blanc pour qu’ils ne s’entretuent pas d’ici la fin de la fin de la tempête. Sa façon à elle d’essayer de briser la glace était de s’immiscer dans sa préparation d’œufs brouillés en lui conseillant d’ajouter de la noix de muscade. C’était un mélange parfait. Elle le savait, mais s’il en doutait... Peut-être qu’elle essayait tout simplement de l’empoisonner. « Quelque chose me dit que t'es encore plus fine que ça. » La tempête pourrait être un bon alibi s’ils étaient dans un film policier. « Je ne sais pas, je n’ai encore jamais planifié le meurtre de quelqu’un, » répondit-elle en haussant les épaules. « Pas même celui de mon ex-mari, » ajouta-t-elle avec une pointe d’humour, avant qu’une rafale de vent ne la fasse sursauter. Reportant son attention sur Zac, elle lui demanda s’il s’était déjà retrouvé coincé dans une tempête. Elle non. Elle aurait pu lorsqu’elle vivait en Floride avec son père, mais ce n’était pas arrivé. Et puis il fallait être honnête. Elle avait grandi dans un milieu privilégié et ce n’est sans doute pas la villa de son père qui aurait plié face au vent. « Non, mais disons que ça ne fait même pas partie du top trois des choses les plus dingues qui me sont arrivées en tournage. Donc pas d'inquiétude. » Elle hocha la tête tandis qu’une nouvelle rafale, toute aussi puissante, se faisait entendre. Elle ne l’admettrait pas à haute voix, question de fierté, mais elle n’était pas rassurée. « Eh, ça va allez. On a une équipe qui nous protégera plus qu'eux-même pour pas risquer un procès. » Elle tourna la tête vers Zac, reconnaissante et surprise qu’il cherche à la rassurer. « Du vrai cynisme hollywoodien, » répondit-elle d’un léger sourire, tant il avait raison. C’était injuste d’ailleurs dans la mesure où humainement ils ne valaient pas davantage que le reste de l’équipe. En revanche, ils rapportaient plus d’argent et ils étaient en mesure de leur en faire perdre tout autant. « C'est prêt !» Elle s’installa face à lui, sur la petite table, guettant discrètement sa réaction lorsqu’il goûterait les œufs. Allez savoir pourquoi, elle avait envie qu’il apprécie l’ajout de noix de muscade. « Ok, c'est pas mal. Personne n'aura à mourir aujourd'hui. » Elle afficha un air malin et fier comme pour lui signifier que c’était une évidence. « C’est quoi le top trois des choses les plus dingues qui te sont arrivées en tournage ? » demanda-t-elle en référence à ce qu’il avait dit quelques instants plus tôt. Elle n’avait pas envie d’être indiscrète, mais le fait est que, pour le moment, ils n’avaient pas grand chose à faire que de se raconter des histoires pour passer le temps.
Zac Efron
Première grande affiche !
Zac Efron

PERSONNAGE
- Posts : 1162
- Job : actor, singer and producer.
- logement : #12, san fernando valley.
- Your Celebrity's Age : 34 yo.
- Crédits : skvwalkcrs (avatar)
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeVen 27 Mai 2022, 19:58

image host

{☾ god, it's brutal out here }
crédit/ tumblr ✰  @Zoë I. Kravitz  

C'était sans doute le pire endroit et moment pour glisser qu'il savait ce que sa co-star avait dit de lui. Avec ce début de tempête, aucun des deux n'avait le droit de sortir d'ici. Ils allaient alors soit s'affronter, ou s'ignorer complètement, bien que la deuxième option lui paraissait assez puérile pour des adultes de leur âge. Peut-être qu'inconsciemment, il avait eu envie de la laisser savoir qu'il savait pour la mettre mal à l'aise, en sachant qu'elle n'aurait pas l'opportunité de fuir. Et il était possible, que ça l'amusait légèrement de la voir mal à l'aise. En tout cas, lui s'était attendu à ce qu'elle reste campée sur ses positions. Ce qu'il avait en réalité, c'était quelqu'un qui savait se remettre en question en face de lui, et ça lui confirmait au moins qu'elle n'était pas comme il le pensait. « Il mérite la mort, ton ex-mari ? » répondit-il, assez amusé. Elle n'allait sans doute pas lui répondre honnêtement, surtout qu'ils étaient loin d'être amis pour avoir un échange sur un sujet aussi privé. Et il n'attendait pas de réponse sérieuse de sa part, pour cette même raison. En revanche, il pouvait remarquer qu'elle n'était pas très sereine avec le mauvais temps qui empirait à l'extérieur, et ça ne l'amusait pas. « Tu pourras ajouter 'déconnecté de la réalité' sur ta liste des dix choses que tu détestes à mon sujet. »  Son large sourire laissait la brune comprendre qu'il ne tentait pas du tout de la piquer, mais qu'il en riait même. Tant de paroles qui creusaient l'appétit, et ça tombait bien pour le brun qui servait les deux assiettes sur la table, prévenant la jeune femme qu'elle pouvait prendre place face à lui. Les œufs goûtés, il ne pouvait pas être malhonnête ; elle avait bon goût. Et il apprenait sur le tas qu'elle était curieuse, alors qu'elle rebondissait sur quelque chose qu'il avait dit précédemment pour en savoir plus. « Hm.. Une infection presque mortelle en Nouvelle Guinée, j'ai dû être rapatrié en Australie et hospitalisé durant une semaine. Puis un accident de ski où j'ai terminé en fauteuil roulant quelques semaines après avoir été opéré. Et sans oublier l'accident de râteau qui m'a valu une belle blessure à la mâchoire ! » racontait-il non sans rire, ne pouvant que se moquer de lui-même. Il n'était pas tant maladroit en réalité, mais son côté aventurier avait tendance à le mettre en danger, sans qu'il n'en tire des leçons pour le calmer. C'était assez fou que ces trois incidents soient arrivés en l'espace de deux ans. Ça lui rappelait même qu'il n'avait pas eu de chute ridicule depuis un bon moment, et il ne pouvait que croiser les doigts pour que ça n'arrive pas de si tôt. « Et toi, t'as bien des histoires folles de tournage ? Je peux quand même pas être le pire co-star que t'aies eu.. » Il demandait réellement intéressé, alors qu'il plantait sa fourchette dans ses œufs brouillés.
Zoë I. Kravitz
Je deviens populaire !
Zoë I. Kravitz

PERSONNAGE
- Posts : 486
- Job : actress, singer and model
- logement : williamsburg, brooklyn
- Your Celebrity's Age : 33 yo
- Crédits : i share where i want
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitimeLun 20 Juin 2022, 14:50

image host


≈ ≈ ≈
god, it's brutal out here
crédit/ tumblr (pic) ✰ w/@Zac Efron



Zoë avait eu un mauvais à priori sur Zac, mais de là à planifier sa mort par empoisonnement ? Peut-être pas. A vrai dire, si elle pouvait être maline, elle n’était pas certaine d’être capable de commettre le meurtre parfait. Elle ne l’avait même pas fait avec Karl lorsqu’ils passaient des heures à se hurler dessus avant leur divorce. « Il mérite la mort, ton ex-mari ? » Elle prit un air sérieux un instant, avant de sourire. « Non, » répondit-elle. « Mais ça peut devenir rapidement insupportable de vivre avec quelqu’un avec qui on se dispute sans cesse. Hollywood et sa quantité de films sur les mariages qui terminent dans le sang ne peut pas me contredire ! » plaisanta-t-elle. C’était un des sujets de prédilection du cinéma et de la littérature, n’est-ce pas ? Elle était partie bien avant d’en arriver à ces extrêmes. En tous les cas, elle avait bien l’intention de rester en vie et la tempête extérieure n’était pas très rassurante. Pas qu’elle craignait de mourir, mais il y aurait des dégâts et elle espérait que personne ne serait blessé dans l’équipe. « Tu pourras ajouter 'déconnecté de la réalité' sur ta liste des dix choses que tu détestes à mon sujet. » Passé le moment de gêne, elle en venait à trouver cette petite joute verbale divertissante. Rien de bien méchant, mais elle avait le mérite de ne pas diriger son attention vers les rafales de vent à l’extérieur. « Et c’est quoi les huit autres ? » demanda-t-elle, en actant qu’il l’avait également entendu l’appeler Ken. Tandis qu’ils commençaient à manger les œufs préparés par Zac, elle revint sur ce qu’il avait abordé un peu plus tôt : les moments dingues qui lui étaient arrivés en tournage. Et comme, ils n’étaient pas prête de sortir d’ici, Zoë ne résistait pas à l’envie d’entendre quelques bonnes histoires. « Hm.. Une infection presque mortelle en Nouvelle Guinée, j'ai dû être rapatrié en Australie et hospitalisé durant une semaine. Puis un accident de ski où j'ai terminé en fauteuil roulant quelques semaines après avoir été opéré. Et sans oublier l'accident de râteau qui m'a valu une belle blessure à la mâchoire ! » Elle haussa un sourcil, la bouche légèrement ouverte. Il n’y allait pas de main morte lorsqu’il s’agissait de se blesser ! « T’as envisagé de consulter un chaman pour vérifier qu’aucune malédiction ne pèse sur toi ? » plaisanta-t-elle. Non parce que ça faisait beaucoup pour un seul homme tout de même (a). « C’est quoi l’accident du râteau ? » demanda-t-elle plus sérieusement après quelques instants. « Et toi, t'as bien des histoires folles de tournage ? Je peux quand même pas être le pire co-star que t'aies eu.. » Rien d’aussi fou que lui en tous les cas. « Je n’ai jamais dit que tu étais ma pire co-star, » répondit-elle avant de chercher quelques instants. « Ce n’était pas sur un tournage, mais j’ai fait les premières parties de Lily Allen il y a quelques années et elle est, de loin, la pire personne avec qui j’ai travaillé, » dit-elle. « Mais au rayon des blessures un peu honteuses… Je tournais un film à Chicago et j’étais en train de déjeuner avec d’autres acteurs dans une caravane, j’étais assise près de la porte. J’ai cru  que quelqu’un s’amusait à l’extérieur avec la porte alors je me suis levée pour voir et… C’était de grosses ravales de vent. J’ai pris la porte en pleine figure et ça m’a coupé le nez sur toute la longueur !  » dit-elle, mi amusée, mi grimaçante. Terminant de manger, elle reposa ses couverts dans son assiette et chercha machinalement son paquet de cigarettes dans la poche de son pantalon. Paquet où elle gardait ses cigarettes normales et celles de weed qu’elle avait roulé la veille au soir. « Bon, je te propose pas d’ouvrir la fenêtre, mais… T’en veux une ? » demanda-t-elle en lui tendant le paquet.
Contenu sponsorisé

PERSONNAGE
JOUEUR


Revenir en haut Aller en bas
god, it's brutal out here (zoë) Icon_minitime

image host

god, it's brutal out here (zoë)

hollywood people :: - TRAVEL & WORK :: Amérique du Sud :: Argentine Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: