Revenir en haut Aller en bas



 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Stefani Germanotta
Administrateur
⊹ Posts : 408
⊹ Job : singer, actress, mother monsta.
⊹ Your Celebrity's Age : thirty two yo.
⊹ Crédits : avatar (Lunaeye) gifs (tumblr) signature (siren charms)

fooled ya ! (pv bradni) :: Mar 12 Mar 2019, 20:23



≈ ≈ ≈
{ fooled ya ! }
crédit/ tumblr ✰ w/@Bradley Cooper

Trois semaines. Trois longues semaines déjà que Stefani avait vécu à la fois le meilleur et le pire jour de son existence. Chaque fois qu'elle repensait à ce dernier weekend de février, elle était partagée entre les larmes de joie et de colère envers elle-même. Elle avait remporté ce beau monsieur doré qu'elle avait ajouté à la grande collection de ses récompenses cette saison et il s'agissait là d'un immense honneur pour elle si ce n'était le plus grand de tous. Se jeter dans le vide avec ce film avait fini par porter ses fruits et voir sa musique récompensée par les grands de l'industrie du film qui plus est relevait carrément du miracle aux yeux de la blonde. Elle qui avait toujours caressé du bout des doigts le rêve d'un jour pouvoir devenir actrice avait eu le privilège de voir cette chanson, sa chanson, leur chanson remporter un Oscar. Car ce n'était évidemment plus un secret pour personne que Shallow avait un goût bien spécial pour Stefani. Le goût du travail, du succès mais aussi d'une certaine peau qu'elle avait malheureusement bien du mal à oublier. Lorsqu'elle fermait les yeux, elle revoyait ce dérapage dont elle avait été l'investigatrice ce fameux soir, ce qui venait ternir la joie qu'elle avait pu éprouver jusque là. Embrasser Bradley en tant que Ally paraissait normal et même justifié mais quand Stefani s'en mêlait, tout devenait bien compliqué, n'est-ce pas ? La toute jeune actrice n'avait pas pu se cacher derrière sa jumelle de fiction cette fois-ci et bien trop prise au dépourvu de ses propres actions, aucun mot n'avait pu franchir la barrière de ses lèvres. Chacun avait continué son petit bonhomme de chemin et celui de la New Yorkaise s'était avéré bien solitaire. A choisir, elle pensait bien avoir préféré qu'il lui fasse des reproches, qu'il crie même au lieu de ce silence étouffant qu'il avait laissé derrière lui. Ne pas avoir de nouvelles chaque nouvelle journée, c'était bien ça qui était le pire. Sans parler des questions le concernant auxquelles elle avait du répondre après les Oscars où son entraînement auprès de mister Cooper l'acteur confirmé avait porté ses fruits puisque les éviter avec agilité avait été sa carte la plus utilisée durant cette période. Il avait beau partager sa vie avec quelqu'un qui appartenait clairement à la cour des grandes Russes pour la petite Italienne de New York qu'elle était et même avoir la plus jolie et adorable des enfants, elle ne pouvait s'empêcher de penser à lui. Le début d'une mélodie, une remarque lancée de façon anodine, ses chiens qui s'amusaient dans son jardin sans lui, quelque chose d'aussi bête qu'un plat de pâtes ou même un texto envoyé à sa soeur pour son anniversaire, tout ramenait toujours à lui et c'en devenait vraiment difficile à vivre.

A tel point que Stefani s'était replongée dans ses vieilles mauvaises habitudes et qu'elle se trouvait sur le perron de sa maison de Malibu en ce début de soirée à finir sa troisième cigarette de la journée. Pas grand chose peut-être mais déjà beaucoup pour quelqu'un qui s'était promis d'arrêter ces conneries. Encore fraîchement apprêtée pour une sortie qui n'était pas venue, elle s'en voulait encore d'y avoir bêtement cru. Parce que ce matin, en vérifiant son agenda, elle avait bien remarqué qu'elle aurait dû se rendre à ce fameux concert avec Bradley pour son nouveau film. Une sortie prévue depuis quelque temps déjà et bien qu'il n'avait jamais répondu à ses nombreux messages, la chanteuse avait naïvement espéré qu'il finisse par venir la chercher chez elle comme prévu. Elle avait attendu, attendu puis s'était résigné. Peut-être bien qu'il fallait qu'elle fasse une croix sur lui et mette fin à sa souffrance... Se relevant ensuite en jetant avec agressivité son mégot dans un soupir agacé, elle s'apprêtait à retourner à l'intérieur avant d'entendre un bruit de pas dans l'allée. "Bo, je sais, pas la peine de me faire la leçon, j'ai bien compris, il ne viendra p..." Croisant enfin le visage de son visiteur inattendu, l'Italienne se figea sur place. Impossible, elle devait encore rêver. Forcément cette fichue nicotine qui lui montait au cerveau, la nicotine, le manque, la colère, la tristesse et très probablement ce trop plein d'affection et d'attachement pour lui qu'elle avait tenté de réprimer bien trop longtemps. Puis, soudainement, alors qu'elle fixait ses prunelles océan depuis de longues secondes, elle ne trouva rien de mieux que de foncer sur lui telle une furie et de le frapper, des coups aux bras d'abord avant que ses petits poings fermés ne cognent contre son torse et qu'elle finisse par lâcher prise. Reculant de quelques pas, son regard rempli de tous ces sentiments confus continuait de le fusiller sur place et une fois les premières larmes silencieuses roulant sur ses joues, Stefani préféra se réfugia à l'intérieur, prenant soin de laisser la porte d'entrée ouverte derrière elle, comme elle le faisait à chaque fois avec Bradley, peu importait le nombre de fois où elle se disait qu'elle ferait mieux de prendre ses jambes à son cou, elle finissait par lui laisser une porte ouverte, inlassablement.


_________________

- - HOPE IS A DANGEROUS THING FOR A WOMAN LIKE ME TO HAVE
'It was there from the moment we met. She walked down the stairs, and then we were sitting outside… I looked in her eyes and I went, “Ohp, that’s it.”'
Revenir en haut Aller en bas
Bradley Cooper
Je me fais remarquer !
⊹ Posts : 205
⊹ Job : Acteur, réalisateur
⊹ Your Celebrity's Age : 43 yo
⊹ Crédits : uc

Re: fooled ya ! (pv bradni) :: Hier à 19:30



≈ ≈ ≈
{ fooled ya ! }
crédit/ tumblr ✰ w/@Stefani Germanotta

Difficile de se dire qu'autant de temps avait pu passer depuis cette fameuse soirée des Oscars tant attendue et pourtant, aussi paradoxal que cela puisse paraître, tout ça lui avait paru une éternité... une éternité de silence et de questionnements tous plus prise de tête les uns que les autres, si bien qu'il avait fini par capituler ce soir là dans l'espoir de mettre un terme à tout ça. Avec du retard, certes, mais il prenait enfin la direction qu'il aurait sans doute dû suivre plus tôt bien qu'il lui était encore impossible de l'admettre à ce moment là. D'ailleurs en parlant de paradoxal, s'il en voulait quelque part à la jolie blonde de l'avoir poussé à la faute et d'avoir aboli la dernière barrière déjà bien branlante (    ) entre eux, il lui en voulait encore bien davantage vis à vis de certains propos qu'elle avait tenu et qui avaient sans doute participé aux raisons de son silence. Faire un pas en avant  pour reculer de cinq par la suite? De quoi perturber encore plus ce pauvre Bresus qui n'avait pas besoin de ça hein! Alors au milieu de toute cette confusion, l'acteur avait pris le temps de réfléchir, le temps de s'éloigner pour y voir un peu plus clair mais aussi pour tenter de trouver la lumière au bout du tunnel ce qui n'avait pas été une mince affaire, loin de là. En effet, tout ça lui avait demandé des milliers de kilomètres de distance, littéralement, ainsi que les foudres d'Irina qui n'avait pas compris ce besoin soudain d'évasion mais surtout un mutisme et un désintérêt total de sa part qui ne lui ressemblaient absolument pas. Après tout il était toujours le premier à prendre des nouvelles, à envoyer des petits messages ne serait-ce que pour maintenir le contact et il ne doutait pas du fait que ce changement drastique et inattendu avait dû en surprendre plus d'un et notamment Stefani. Se parler quotidiennement était devenu aussi naturel qu'une gorgée d'eau au milieu d'un repas et ils étaient donc passés d'un extrême à l'autre, enchaînant les heures de conversations et de répétitions pour préparer leur intervention à la télé jusqu'à ce néant total dans lequel il était encore plongés à présent. Est-ce qu'il avait reçu les dizaines de messages qu'elle avait pu lui envoyer tout au cours de la semaine? Effectivement, mais ce n'est pas pour autant qu'il y avait répondu... Non il avait maintenu le silence radio sans jamais faiblir jusqu'à ce soir là alors qu'il se retrouvait donc devant le grand portail de la propriété Germanotta où il était censé récupérer le talent le plus prometteur en matière de jeu d'acteur. Car c'était bien ce que tout le monde était censé retenir n'est-ce pas? Que ses capacités à endosser un rôle étaient telles que la planète entière s'était laissée berner par ce qui n'avait été qu'un jeu du début à la fin? Une simple pensée qui fit grimacer le grand brun tandis qu'il poussait tout de même la grille pour avancer vers la petite allée de gravillons, encore incertain des explications qu'il allait devoir donner. Oh il n'était pas complètement inconscient et pour connaitre son tempérament il savait bien que la blonde l'attendrait au tournant, sans doute prête à le foudroyer sur place pour son mutisme des derniers jours et ce d'autant plus après ce qui s'était passé entre eux. C'est donc dans le silence le plus solennel, histoire de ne pas faillir à sa nouvelle habitude, qu'il s'était approché jusqu'à marquer un temps d'arrêt une fois le contact visuel établi, comme ci cette simple vision l'avait ramené en une fraction de seconde à tout ce qu'il avait tenté de fuir. A ce flot d'émotions et de sentiments contradictoires, à cette espèce d'attraction sur laquelle il était impossible de poser un mot, le tout formant une belle vague prête à le fouetter de nouveau en plein visage, si bien qu'il resta totalement immobile et sans la moindre réaction malgré la ruée de petits coups auxquels il avait droit. A croire qu'il semblait avoir sous-estimé la réaction de la jeune femme et s'il s'attendait à des remontrances ou même des commentaires pas forcément agréables à entendre, il n'avait clairement pas vu venir le fait qu'elle puisse en venir aux mains avant de repartir aussi vite qu'elle s'était approchée. La logique aurait donc sûrement voulu qu'il s'emporte à son tour ou tout du moins qu'il cherche à riposter et qu'il exige des explications mais il se contenta de la rejoindre à l'intérieur, après quelques instants de réflexion, pour venir s'accouder contre un mur, quelques mètres derrière elle. "Fooled ya." Il avait prononcé cette petite remarque tristement célèbre d'une telle manière qu'il aurait pu s'agir d'une affirmation tout autant que d'une question alors qu'il finissait par croiser les bras, toujours appuyé contre le mur en attendant une réponse de l'italienne. Est-ce qu'il cherchait à lui faire comprendre qu'elle avait mérité tout ça et que son petit manège façon Casper n'avait été qu'un moyen de se jouer d'elle et de la prendre au piège comme tous les autres spectateurs qu'ils étaient supposés avoir embobiné ou bien au contraire qu'il attendait une explication à ces fameux mots? Who knows. En temps normal en voyant la chanteuse dans cet état, sa première réaction aurait été de la prendre dans ses bras et tout faire pour la calmer et la rassurer mais il semblait bien que quelque chose ait changé la donne et le pousse à se maintenir en retrait, restait à savoir s'il s'agissait de leur dérapage ou d'autre chose. "Je pensais que tu avais arrêté."  Sans qu'elle ne puisse le voir puisqu'elle se tenait encore dos à lui, il faisait référence au paquet de cigarettes posé sur la petite table et aux quelques mégots qu'il avait croisé sur sa route en la rejoignant à l'intérieur, détails qui n'avaient bien évidemment pas manqué à ses yeux de lynx lorsque cela concernait la jeune femme et qu'il ne pouvait pas ignorer.

_________________
I wanna more or equal, not less
I need you to inspire me when I can't inspire myself. I need you to provide for me when I feel like someone else(⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum