Revenir en haut Aller en bas



 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Bradley Cooper
Tout vient à point qui sait attendre.
⊹ Posts : 157
⊹ Job : Acteur, réalisateur
⊹ Your Celebrity's Age : 43 yo
⊹ Crédits : uc

in the bad times I fear myself ∞ Bradni :: Jeu 06 Déc 2018, 22:35



≈ ≈ ≈
{ In the bad times I fear myself }
crédit/ tumblr ✰ w/@Stefani Germanotta  

Voilà maintenant deux mois que le monde entier avait découvert le fruit de quatre ans de travail et le duo Germanotta/Cooper  sur lequel peu de personnes auraient pourtant parié au départ. Imaginez donc :  un quatrième remake mettant en scène une chanteuse au tout début de sa carrière d'actrice, un acteur n'ayant jamais poussé la chansonnette autre part que sous sa douche et pourtant censé incarner un rockeur et puis cerise sur le gâteau, un film réalisé par quelqu'un qui n'avait jamais fait quoi que ce soit dans ce domaine... difficile de miser une grosse somme sur un cheval de ce genre n'est-ce pas?! Et pourtant... Le duo en avait étonné plus d'un et ils continuaient encore à se balader dans les charts ainsi qu'au box office, raflant même plusieurs nominations en ce début de saison des awards. Un sacré parcours hein? Et naturellement, seules les personnes impliquées dans ce projet pouvaient comprendre la fierté que ressentait Bradley face au travail titanesque qu'ils avaient tous mis en oeuvre pour en arriver là. Le budget avait été serré, il avait fallu convaincre les distributeurs contre vents et marrées et gérer encore tout un tas d'autres difficultés et de challenges mais la récompense était enfin là, chaque fois qu'il croisait une devanture de cinéma et qu'il apercevait l'affiche de ce film. Sa mission principale avait été de ne pas décevoir le public et plus particulièrement ceux qui avaient aimé les versions précédentes, mais aussi de rendre le tout aussi réaliste que possible et le talent de Stefani avait joué pour beaucoup dans le résultat. Difficile d'imaginer que quelques années auparavant la blonde ne faisait pas encore partie de sa vie tant ils s'étaient rapprochés durant cette expérience et avaient découvert chez l'autre une facette que très peu de personnes avaient pu entrevoir. Et il en avait bien conscience, miss "Gaga" connaissait désormais une part de lui qu'il n'était même pas certain d'avoir déjà montré à quelqu'un d'autre, rendant leur lien définitivement inédit et authentique, ce qu'il espérait avoir su retransmettre à l'écran au travers de son travail de réalisateur. Mais capturer ce genre de moments n'était pas la chose la plus aisée et il était certain qu'une performance en direct serait plus parlante, ce pourquoi dès l'évocation d'une possible nomination pour "Shallow", les idées de représentation sur scène avaient fusées dans sa tête et il espérait convaincre Stefani de le suivre à nouveau dans ses projets irréalistes en se contentant d'un simple "fais moi confiance" pour plonger avec lui et se jeter dans l'arène. C'était d'ailleurs la raison officielle de cette visite que mister Cooper était en train d'entreprendre en direction de la villa de sa co-star chez laquelle il avait pris l'habitude de se rendre. Il n'avait pourtant pas remis les pieds dans le coin depuis les récents incendies qui avaient ravagés Malibu mais extraordinairement épargnés le domaine Germanottien qui conservait encore toute sa splendeur et ce caractère vraiment particulier qui en faisait un lieu bien à part, à l'image de sa propriétaire. Connaissant bien Stefani, il savait que ces dernières semaines n'avaient pas été simples pour elle et que malgré les sourires et la générosité qu'elle avait affiché continuellement, tout ça avait du la toucher sévèrement et peut être bien que le travail n'était au fond qu'une excuse afin de s'assurer qu'elle allait bien. Il se retrouva donc rapidement devant la grande porte d'entrée à tapoter une série de petits coups qui leur étaient propre de façon à ce qu'ils sachent toujours de qui il s'agissait, encore un de leurs nombreux petits codes impossibles à décrypter pour une personne lambda extérieure à leur duo. Leur petit arrangement octroyait à Bradley le droit d'essayer d'entrer s'il n'avait aucune réponse de sa part étant donné le fait qu'elle était bien souvent occupée à son piano et c'est donc ce qu'il fit quelques secondes plus tard alors qu'il pénétrait à tâtons nan je dirai rien de plus dans le grand salon tout en réclamant la demoiselle par son prénom. Ses yeux de lémurien auraient sûrement pu lui permettre de repérer une porte à moitié ouverte derrière laquelle elle devait sans doute se trouver mais c'est plutôt sur une boite de médicaments que son regard accrocha... Des pilules qu'il avait déjà vu par le passé et qui lui firent froncer les sourcils avant qu'un bruit ne détourne enfin son attention. "Ne me fouette pas avec un jean, ce n'est que moi!" Private joke les gars (a) mais il préférait crier de manière préventive, just in case (a).



_________________
until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Stefani Germanotta
Administrateur
⊹ Posts : 330
⊹ Job : singer, actress, mother monsta.
⊹ Your Celebrity's Age : thirty two yo.
⊹ Crédits : avatar (Draíochta) gifs (tumblr) signature (siren charms)

Re: in the bad times I fear myself ∞ Bradni :: Ven 07 Déc 2018, 20:51



≈ ≈ ≈
{ In the bad times I fear myself }
crédit/ tumblr ✰ w/@Bradley Cooper  

Cette fin d'année avait été riche en rebondissements pour Stefani. Après avoir laissé au placard son costume de Lady Gaga, elle avait été obligée de se mettre à nu ( ) face à la caméra dans un projet qui aurait pu lui passer sous le nez si ce n'était pour une personne qui avait su avoir confiance en elle alors que tous les autres ne pariaient pas sur elle pour le rôle de Ally. Tombée amoureuse du projet dès que Bradley lui en avait touché un mot lors de cette soirée autour du piano chez elle, la chanteuse avait su déceler le côté défi qu'elle affectionnait tant dans l'existence. Elle essayait toujours de se dépasser, de se rendre là où on ne l'attendait pas et cette fois, elle avait eu la chance de partager cette expérience avec un ami. Mister Cooper lui aussi faisait ses débuts après tout, peut-être pas dans le métier d'acteur contrairement à elle, mais se retrouver derrière la caméra avait été une première pour lui. Pouvoir partager ses premiers pas avec une personne aussi exceptionnelle que lui était parvenu à calmer quelque peu ses nerfs qui lui avaient sans cesse rappelé qu'elle se jetait dans le vide. Bradley avait su la pousser dans ses retranchements et lui redonner confiance en elle quand elle sentait que celle-ci fichait le camp. Des larmes, des rires, des vrais sentiments mis sur pellicule et c'était probablement ce qui valait le succès de A Star is Born. Ce n'était pas la première fois que ce scénario était remis au goût du jour mais Stefani était persuadée que l'alchimie qui existait entre elle et son directeur avait su se retransmettre à l'écran. Sans parler du talent musical caché de monsieur, malgré tout ce qu'il pouvait dire. La dévouement mis dans ce projet et ce par tous ceux qui y avaient contribué était la raison principale de ce plébiscite incroyable. Les nominations aux différentes cérémonies d'awards commençaient elles aussi à pleuvoir et émotive comme pas deux, la grande Lady Gaga n'était pas parvenue à retenir ses larmes plus d'une fois. Sans oublier ces dernières semaines où elle avait donné de sa personne pour aider les victimes de ces feux californiens qui avaient même failli emporter sa villa. Villa dans laquelle elle se trouvait à présent, assise à son piano où tout avait commencé, non sans une once de nostalgie et d'émotion. La blonde avait tellement vécu en à peine quatre mois, était passée par tellement de phases différentes et enrichissantes qu'elle s'était dit que cela méritait bien de s'essayer à l'écriture d'une nouvelle chanson. Complètement hypnotisée par les touches bicolores sous ses doigts, elle laissait ceux-ci composer leur propre ballade, ne cherchant aucunement à influencer sur leur envie. Sa conception de la musique lui était propre et se basait essentiellement sur le naturel, le spontané, ce qui l'amenait souvent à s'enfermer dans sa petite bulle, l'empêchant d'entendre ce qui se passait autour, dont le petit rituel Bradni à la porte d'entrée. Ce ne fut qu'en entendant ses pas se rapprocher qu'elle se leva à son tour pour se rapprocher du bruit et s'appuya contre la porte pour l'observer, bras croisés et sourire aux lèvres. "T'es pas drôle, j'en avais justement un nouveau qui attendait ton approbation !" Sans plus attendre et après que son petit rire cristallin se fut répandu dans la pièce, elle avança rapidement vers lui pour le prendre dans ses bras, l'un des nombreux gestes d'affection qu'elle avait développés à son attention depuis le tournage. "Comment tu vas ?" Elle passa une main désinvolte dans ses cheveux bruns avant de reculer légèrement pour l'observer, les mains posées sur ses avant-bras. "Toujours aussi beau à ce que je vois, je présume que l'annonce imminente des nominations aux Golden Globes ne t'a pas encore empêché de dormir...?" Sous-entendu pas comme elle qui devait bien admettre avoir pris quelques cachets pour l'aider à fermer l'oeil. Ou pour apaiser ses douleurs chroniques qui l'empêchaient clairement de mener sa vie comme elle le souhaiterait. Rien de bien méchant à ses yeux même si elle aurait dû être plus précautionneuse et s'assurer de ranger ce qui pouvait trainer par ci par là... "Tu tombes juste au bon moment, mon assistante m'a laissé des biscuits spécial awards et je savais pas avec qui les partager..." S'éloignant alors de lui un moment pour aller récupérer les dits biscuits, elle passa à côté du comptoir où elle avait laissé les boîtes vides de médicaments et y jeta un rapide regard inquiet avant de l'entourlouper en les attrapant alors qu'elle lui tendait la boîte de biscuits en forme de statuettes tellement désirées par les gens du métier, la secouant doucement pour l'inciter à se servir et ainsi tenter de porter l'attention de Bradley sur autre chose que ces médicaments.

_________________

- - HOPE IS A DANGEROUS THING FOR A WOMAN LIKE ME TO HAVE

'It was there from the moment we met. She walked down the stairs, and then we were sitting outside… I looked in her eyes and I went, “Ohp, that’s it.”'
Revenir en haut Aller en bas
Bradley Cooper
Tout vient à point qui sait attendre.
⊹ Posts : 157
⊹ Job : Acteur, réalisateur
⊹ Your Celebrity's Age : 43 yo
⊹ Crédits : uc

Re: in the bad times I fear myself ∞ Bradni :: Mar 11 Déc 2018, 10:14



≈ ≈ ≈
{ In the bad times I fear myself }
crédit/ tumblr ✰ w/@Stefani Germanotta  

Allez savoir s'il s'agissait de leurs origines italiennes communes ou non qui se retrouvaient dans la décoration de cette somptueuse villa qui appartenait à miss Germanotta mais Bradley s'était immédiatement senti à l'aise en ces lieux dès la première fois où il s'y était rendu. Impossible d'ailleurs d'oublier cette journée où il avait franchi la porte, la tête pleine d'idées et d'espoir quant à ce premier rendez-vous dont il avait été à l'initiative, quémandant un entretien avec la jeune femme pour pouvoir discuter en tête à tête avec elle et lui proposer ce qui lui trottait à l'esprit. On pouvait le dire, elle lui avait cloué le bec lors de sa dernière représentation à laquelle il avait assisté et tout lui avait alors paru comme une évidence... elle était celle qu'il avait recherché durant des mois dès l'instant où il s'était arrêté sur un sujet bien précis pour le premier film qu'il espérait réaliser. Il lui fallait une chanteuse, une personne entière et une âme toute aussi charismatique qu'authentique... il lui fallait Stefani, tout simplement. Mais il ne pouvait pas se lancer à corps perdu sans avoir discuté un minimum avec elle afin de voir si un lien pouvait se nouer entre eux ou encore si leurs deux voix pouvaient s'accorder.  C'est ainsi qu'il lui proposa de chantonner un air sur le piano de son salon sans imaginer un seul instant l'alchimie immédiate qui se créerait entre eux au bout de seulement quelques notes. Une évidence qu'il n'aurait jamais pu ignorer malgré les avis négatifs de certains et qui le poussa donc à boucler le casting de sa leading lady sans même avoir jamais donné une chance à qui que ce soit d'autre. Ce serait elle ou bien personne et le débat n'était même pas envisageable. Alors devant tant de confiance et  de sûreté, tout le monde avait fini par se ranger derrière lui et l'aventure A star is born avait enfin pu commencer. Les visites dans cette villa s'étaient alors multipliées, de l'écriture des chansons à la composition des musiques en passant même par la lecture de certains scripts afin d'avoir le ressenti de la chanteuse sur des dialogues bien spécifiques, ça il en avait passé des soirées installé dans ce canapé devant lequel il marchait actuellement, toujours à la recherche de sa partenaire. Un paysage totalement familier si ce n'est certains détails qu'il était donc facile de remarquer, comme par exemple cette fameuse boite de médicaments qu'il n'eut pas le temps de récupérer alors que la blondinette faisait enfin son apparition. "Mais la journée ne fait que commencer!" Autrement dit elle aurait peut être le droit de jouer à la mère fouettarde plus tard si elle se montrait bien sage (a). Le prendre dans ses bras pour le saluer comme il se devait était un bon début mais si elle pensait détourner son attention aussi facilement c'est qu'elle avait donc encore certaines choses à découvrir à son sujet alors qu'il jouait pourtant à l'ignorant en l'enlaçant à son tour. "Très bien et toi? Tu t'es déjà mise à la muscu pour préparer ces jolis bras à porter la montagne de statuettes qui les attend?" Lui adressant un petit clin d'oeil tout en faisant mine de tâter ses muscles, il parlait sur le ton de la plaisanterie mais sa remarque restait en réalité des plus sérieuses. Tout comme il avait été bluffé par son talent, il était plus qu'heureux de voir que ce dernier commençait déjà à être reconnu et célébré à travers les premières nominations qu'elle avait déjà reçues et celles qui ne tarderaient sans doute pas à arriver. "Tu me connais, si ça doit arriver ce sera génial mais tout ce qui m'intéresse c'est que l'attention soit portée sur ce qui compte vraiment." Et il la fixait sans jamais détourner son regard pour lui faire comprendre qu'il ne s'agissait ni plus ni moins d'elle. Certes il serait honoré que son travail d'acteur lui rapporte une nomination ou même encore mieux son travail de réalisateur, mais il serait déjà on ne peut plus satisfait et comblé de la voir elle, en haut de l'estrade et au coeur des récompenses. D'ailleurs en parlant de ça, la belle semblait avoir le goûter adéquate alors qu'il acceptait volontiers un biscuit, non sans avoir remarqué le petit manège de Stefani avec les boites de médicaments tandis qu'il répondait donc comme si de rien était : "Je vois qu'elle est toujours au top!" Il côtoyait la blonde depuis maintenant suffisamment de temps pour savoir que son équipe était aux petits soins bien qu'il y avait manifestement encore certaines choses qui leurs échappaient. Avant qu'elle ne se dérobe à lui, il l'attrapa alors par la main : "Je connais ce regard... J'ai peut être bien fait de débarquer à l'improviste." Il se permit alors de poser sa main au niveau de son épaule comme s'il était à la recherche d'un éventuel nerf bloqué, lui qui n'y connaissait pourtant absolument rien en massage ou touché thérapeutique mais qui s'était déjà retrouvé présent lorsqu'elle traversait certaines crises.



_________________
until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Stefani Germanotta
Administrateur
⊹ Posts : 330
⊹ Job : singer, actress, mother monsta.
⊹ Your Celebrity's Age : thirty two yo.
⊹ Crédits : avatar (Draíochta) gifs (tumblr) signature (siren charms)

Re: in the bad times I fear myself ∞ Bradni :: Mar 18 Déc 2018, 19:14



≈ ≈ ≈
{ In the bad times I fear myself }
crédit/ tumblr ✰ w/@Bradley Cooper  

Stefani faisait partie de ces personnes qui croyaient fermement au destin. Pour elle, si Bradley avait franchi la porte de son chez elle des années plus tôt, c'était que tout avait été écrit depuis le départ. Malgré ce que ces 99 personnes avaient pu penser à son sujet ou à propos de son nom choisi pour incarner Ally, elle était persuadée que tout finissait par s'imbriquer. A vrai dire, elle percevait la vie comme un puzzle géant auquel chaque personne qu'on pouvait rencontrer venait ajouter sa petite pièce. Que ce soit le premier producteur de musique qui lui avait gentiment indiqué la porte de sortie ou même le premier groupe de fans rencontrés devant une affiche grandeur nature de son premier album, tous ces gens lui avaient permis d'être la femme et artiste qu'elle était aujourd'hui et Brad n'avait pas dérogé à la règle. A partir du moment où il l'avait découverte lors de sa prestation hommage à Piaf jusqu'à leurs dernières nominations, monsieur était parvenu à bouleverser les derniers mois de sa vie. Grâce à sa foi inébranlable en elle et son talent mais aussi sa présence infaillible sur le plan personnel chaque fois qu'elle avait eu besoin de lui. Des mêmes racines sur le continent européen, le même sens de l'humour et ce besoin de donner beaucoup plus que recevoir. Beaucoup de points communs qui leur avaient permis de briller à l'écran et de récolter toutes ces bonnes critiques à propos du film. Sans parler des moments pas toujours drôles que la blonde avait du vivre récemment, notamment la fin de ses fiançailles et ses crises qui avaient eu la peau dure durant une bonne période. Brad avait toujours su avoir le bon mot pour lui remonter le moral et Stef avait tenté de lui rendre la pareille chaque fois qu'elle avait pu, chérissant cette nouvelle amitié. On n'avait pas encore inventé de mot pour de vieux amis qui venaient de se rencontrer mais la chanteuse était persuadée qu'il se rapprocherait drôlement de leurs deux prénoms combinés. Le brun était alors devenu un visage familier dans son paysage de vie, si bien qu'elle n'était même pas étonnée de le trouver chez elle sans s'être annoncé au préalable. "T'as raison, j'ai encore le temps de te montrer de quel bois je me chauffe !" Elle jouait les gros bras en levant ses petits poings et en venant donner deux légers coups dans les biceps de sa co-star avant de laisser son rire communicatif venir remplir la pièce. "Je compte plutôt sur toi pour toutes les porter, c'est à toi qu'elles reviendront dans le fond..." Et ce n'était pas de la fausse modestie, loin de là. Stefani avait un profond respect pour mister Cooper et son travail et après tout, s'il n'avait pas eu l'idée de remettre ce scénario au goût du jour, elle n'aurait jamais pu s'exprimer à l'écran. "Et puis je crois qu'il est temps que tout le monde entende parler du grand Bradley Cooper en 2019, ce sera ton année !" Elle savait qu'il allait remporter plusieurs récompenses, ce n'était qu'une question de temps ! "Et devine qui sera dans la salle pour t'acclamer ?" Toute mauvaise réponse serait soldée d'une tape dans l'épaule, bien entendu. (a) "Arrête, j'ai pas fait grand chose, puis avec un autre, ça n'aurait pas été pareil..." Ils avaient beau se jeter des fleurs mutuellement, il n'empêchait qu'elle était persuadée que sans lui aussi bien en tant que réalisateur qu'en co-star principale, l'alchimie n'aurait pas pris aussi facilement et le résultat final en aurait été forcément différent. Seuls, ils étaient bons, ensemble, ils étaient meilleurs et toutes leurs nominations parlaient pour eux ! Nominations qu'ils devaient fêter comme il le fallait, c'est-à-dire avec les biscuits préparés spécialement pour l'occasion par son assistante de plusieurs années. "Toujours ! Elle m'aide pour le boulot mais aussi et probablement principalement dans le domaine privé..." Sa boîte de médicaments vide toujours cachée dans son dos, elle l'écrasa un peu plus entre ses doigts. En effet, son assistante avait su répondre présente durant ses problèmes de santé qui avaient entraîné l'arrêt de sa tournée et toutes ces journées passées dans les pleurs et le désespoir. Elle faisait partie des personnes qui la connaissaient le mieux, au même titre que Bradley et la toute jeune actrice avait oublié qu'ils avaient également un grand pouvoir sur elle : celui d'interpréter ses silences. Elle n'avait pas besoin de verbaliser ses problèmes ou de tenter de leur mentir, même si le but premier était de les protéger de ses ennuis personnels. Lâchant la boîte une fois sa main capturée par celle du brun, elle n'essaya même pas de la ramasser ou d'inventer une excuse qu'il aurait percée à jour en un rien de temps. "Je t'assure, c'est rien de grave..." Cependant, elle ne put s'empêcher de se tordre un peu de douleur en sentant sa main se poser sur son épaule. Elle n'était plus obligée de rester allongée mais son corps avait gardé cette sensibilité à cause de sa crise la plus récente. "J'ai juste un peu trop forcé dernièrement avec la promo et puis Enigma qui arrive, je peux pas me permettre d'être trop immobilisée..." Penchant ensuite légèrement la tête pour la poser sur la main de mister Cooper encore sur son épaule, la main libre de la demoiselle se joignit à la fête dans un geste tendre pour ne pas trop inquiéter son ami. "J'ai peut-être un peu forcé sur les médicaments mais je n'avais pas envie de décevoir qui que ce soit..." Tous ces gens qui bossaient sur son prochain spectacle à Vegas, tous ces fans qui avaient foncé acheter leurs billets, sans parler de l'équipe du film qui comptaient sur elle pour les différentes cérémonies de récompenses au cours des mois prochains, elle ne pouvait pas se permettre de jouer les malades clouées au lit. Et même si la musique l'aidait beaucoup, cette dernière ne parvenait pas toujours à apaiser ses douleurs et c'était à ce moment que les médicaments faisaient leur entrée. "J'ai arrêté d'en prendre depuis hier, tu as ma parole..."

_________________

- - HOPE IS A DANGEROUS THING FOR A WOMAN LIKE ME TO HAVE

'It was there from the moment we met. She walked down the stairs, and then we were sitting outside… I looked in her eyes and I went, “Ohp, that’s it.”'
Revenir en haut Aller en bas
Bradley Cooper
Tout vient à point qui sait attendre.
⊹ Posts : 157
⊹ Job : Acteur, réalisateur
⊹ Your Celebrity's Age : 43 yo
⊹ Crédits : uc

Re: in the bad times I fear myself ∞ Bradni :: Jeu 27 Déc 2018, 20:34



≈ ≈ ≈
{ In the bad times I fear myself }
crédit/ tumblr ✰ w/@Stefani Germanotta  

"Quel charisme vraiment, ça en file la chair de poule!" Et il levait son bras comme pour prouver ses dires avant de se mettre à rire devant le ridicule de la situation sachant bien qu'il la maîtriserait en moins d'une seconde si elle tentait une quelconque attaque contre lui (a). Sa barbe n'était peut être plus aussi fournie que celle de ce bon vieux Jackson Maine mais il n'en perdait pas moins de sa stature et de son ascendant sur la jeune femme, du moins en ce qui concernait strictement le physique et la taille. Après tout, ils n'étaient pas forcément connus pour s'être livrés des combats sans merci et il s'agissait bien plus souvent de taquineries et de petits jeux entre eux plutôt qu'autre chose. Il avait d'ailleurs bien plus développé des instincts de protection à son égard qu'une réelle envie de la confronter et leurs sourires en étaient la preuve tandis qu'il secouait légèrement la tête suite à sa dernière remarque. "On ne va pas se relancer là dedans miss Germanotta hein?" C'est qu'ils n'en étaient plus à leur premier concours de fleurs jetées ou de pluie de compliments et l'acteur préférait garder ses réserves et ses meilleures répliques pour les futurs discours qui les attendaient ou encore les petites interviews durant lesquelles ils avaient pris pour habitude de se lancer dans des odes à la gloire de l'autre (a). D'ailleurs rien que d'y penser, Bradley avait du mal à réaliser tout le chemin parcouru et le fait qu'ils étaient presque déjà arrivés à la fin de cette aventure qu'il comptait bien parcourir main dans la main avec elle jusqu'au dernier levé de rideau. Après tout il s'agissait là d'une de leurs nombreuses caractéristiques en tant que duo et tout ça était devenu on ne peut plus naturel, si bien qu'il avait presque du mal à s'imaginer dans un nouveau projet au bras d'une autre. Plutôt incroyable pour ce caméléon qui se lançait toujours à corps perdus vers de nouveaux horizons, avide de nouveautés et de découvertes. Mais voilà, on ne parlait pas de n'importe quel projet n'est-ce pas? Ni même de n'importe quelle partenaire. Tous ces mois passés à apprendre le métier de l'autre, à puiser au plus profond d'eux mêmes et à se montrer sans le moindre artifice dans leur plus simple appareil, vous ne pouviez pas en sortir totalement indemnes hein? "Sam, ça vaudrait mieux pour lui crois moi!" Oh il savait bien qu'elle ne parlait pas de mister Elliott et il lui adressa d'ailleurs un nouveau sourire avant de laisser l'un de ses doigts glisser le long du front de l'italienne jusqu'à son nez, tels leurs personnages dans le film. "T'as bien conscience du fait que tout ça c'est que le début pour toi? Tu vas sûrement recevoir un tas de propositions et je doute pas du résultat final pour chacun." Sous entendu, même avec une autre personne à la réalisation ou encore un autre partenaire à l'écran, elle serait toute aussi épatante et dans le fond tout ça ne venait pas de lui, il avait simplement mis en lumière toute l'étendue de son talent et les projecteurs ne risquaient pas de s'éteindre même s'il n'était plus dans les parages. Enfin, pour l'instant leur histoire n'était pas encore terminée mais ces dernières nominations étaient clairement une belle façon de clore tout ça. "C'est bien que tu puisses compter sur des personnes comme ça." Il n'allait pas dire que ça le rassurait après ce qu'il avait vu sur le meuble et qu'elle avait pris soin de camoufler derrière son dos mais il préférait que l'aveu vienne d'elle même plutôt que de la pousser à cracher le morceau bien qu'elle aurait eu du mal à continuer de feindre le bonheur total alors que la boite venait de tomber à leurs pieds. Baissant les yeux dans cette direction avant de la regarder à nouveau, il ne put s'empêcher de grimacer légèrement à cette phrase qu'elle venait de prononcer et qui avait sans doute pour but de le rassurer, sans franc succès. La proximité qu'ils avaient acquis au fur et à mesure du temps le poussa alors à poser sa main sur son épaule comme pour chercher la base de la douleur et la réaction de la blonde ne faisait que confirmer son inquiétude, à juste titre. "On a tous envie que tu sois là, bien sûr, mais je peux tout à fait gérer ça tu le sais. Ce sera sûrement pas aussi intéressant pour le public mais en ce qui concerne notre promo c'est ta santé qui passe avant tout je pensais que je te l'avais bien fait comprendre. Et puis j'ai toujours su que tu avais d'autres obligations... Je t'ai déjà demandé de jongler à l'époque du tournage entre tes concerts et nos répétitions et j'ai encore cette culpabilité sur les épaules alors ça risque pas de se reproduire." Elle avait bousculé sa vie et sa carrière de chanteuse pour pouvoir le rejoindre dans ce projet et bien que l'idée de se rendre aux diverses cérémonies sans elle sonnait clairement faux, il n'était pas question de la fragiliser encore plus pour une série d'interviews et de soirées. Bougeant le bout de son pouce qui se retrouvait donc sur la joue de la jeune femme, il se mit à sourire légèrement en lui répondant : "Je sais ce que c'est. Je veux pas que tu te justifie avec moi." Il parlait rarement de ses addictions et de cette période sombre de sa vie durant laquelle il avait du se battre pour enterrer ses démons mais, une fois de plus, les choses étaient différentes avec Stefani. "Si tu préfères que je te laisse te reposer t'as qu'un mot à dire..." Son envie de lui éviter toute souffrance le poussait à vouloir prolonger le contact corporel et pourtant c'était paradoxalement ce qui pouvait la faire souffrir davantage, une situation à laquelle il avait du se familiariser plusieurs fois alors qu'il finissait donc par l'embrasser simplement sur le front avant d'ajouter : "La prochaine fois que ça arrive appelle moi, ok? Et commence pas à croire que ça pourrait me déranger... après tout ça me ferait une bonne excuse pour voir les chiens hein?" Comme bien souvent, il préférait ajouter une petite note d'humour pour dédramatiser un peu alors qu'il poursuivait : "Crois moi si je pouvais j'en aurais une belle colonie aussi!" Son excuse première était le travail et le fait qu'il n'était pas souvent chez lui mais la raison principale de l'absence d'amis à quatre pattes sous son toit restait surtout le choix de sa compagne, une des rares divergences entre eux à laquelle il avait du céder. Après un nouveau sourire échangé, il se baissa tout de même pour ramasser la boite vide en lui demandant : "C'est la seule qui se trouve ici...?"




_________________
until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Stefani Germanotta
Administrateur
⊹ Posts : 330
⊹ Job : singer, actress, mother monsta.
⊹ Your Celebrity's Age : thirty two yo.
⊹ Crédits : avatar (Draíochta) gifs (tumblr) signature (siren charms)

Re: in the bad times I fear myself ∞ Bradni :: Dim 30 Déc 2018, 20:35



≈ ≈ ≈
{ In the bad times I fear myself }
crédit/ tumblr ✰ w/@Bradley Cooper  

"Attention, ne te mets pas à pleurer hein, tu me connais, je serais capable de te suivre...!" Si le taquiner faisait partie de ses hobbies préférés, faire preuve d'auto-dérision en était un autre chez la chanteuse. Son côté sentimental un peu trop exacerbé n'était plus un secret pour personne (a) et Brad ainsi que le reste de l'équipe avaient pu en être témoin aussi bien durant le tournage qu'une fois celui-ci terminé. D'ailleurs, elle éprouvait souvent une certaine gêne à l'égard de cette sensibilité plus présente que chez autrui. Elle s'en était régulièrement cachée étant plus jeune et même durant une longue période de sa carrière avant de s'ouvrir de plus en plus, notamment à l'issue de l'annonce de sa maladie. Les épreuves de la vie l'avaient amenée à avoir plus confiance en elle mais surtout en ses fans et si sortir de sa carapace n'avait pas été un voyage facile, elle avait eu la chance d'être bien entourée. Bradley ne l'avait rejointe que récemment mais il n'en avait pas pour autant moins bien joué son rôle de compagnon de travail mais aussi de vie à sa façon. Il ne l'avait jamais jugée, au même titre que le reste de l'équipe qu'elle considérait comme sa deuxième famille. Ce qui pouvait certainement être utilisé comme argument pour expliquer cette complicité désormais légendaire qui unissait les deux artistes. Ils ne tarissaient jamais d'éloges l'un sur l'autre, que ce soit en interview ou même dans leurs cercles privés. Ils s'étaient même tacitement lancés dans un concours aux compliments devant les différents journalistes qu'ils avaient pu rencontrer au long de leur tour promo pour leur nouveau bébé. "C'est dommage, j'étais prête à faire venir 99 personnes tu sais..." Ah sa célèbre phrase qui avait fait le tour du monde et des memes sur les réseaux sociaux ! (a) Le regardant avec ses grands yeux brillants et ce rictus au coin des lèvres, elle se sentait fière de sa petite remarque qui avait fait mouche mais aussi de pouvoir vivre cette incroyable aventure avec quelqu'un qu'elle appréciait autant. Dans quelques semaines à peine, ils se retrouveraient à fouler les tapis rouges des cérémonies, non pas seulement en tant que simples spectateurs mais en tant qu'invités d'honneur. Nominés dans plusieurs catégories et par plusieurs jurys du métier, ça avait été un rêve pour eux. Ils en avaient souvent plaisanté ensemble même s'il y avait toujours eu un fond de vérité dans les prédictions élogieuses de la chanteuse à l'égard de sa co-star. Ils avaient tous les deux entreprit ce fameux grand saut dont beaucoup parlent, celui qui vous terrorisait au plus haut point et ils en avaient été récompensés. Tous les moments de doute, de pleurs et d'insomnie, ils avaient tous été payants et Stefani avait la certitude que de grandes choses attendaient mister Cooper pour la suite de sa carrière. Si le reste du monde pouvait le découvrir comme elle l'avait découvert au cours du tournage de A star is born, elle était certaine que plus rien ne pourrait l'arrêter et la fin de leur aventure ne serait en réalité que le début d'une autre encore plus grande pour eux deux, dans leurs projets personnels que conjoints. Avouez que tourner complètement la page sur leur joli duo aurait été un véritable gâchis...! Ils en avaient encore sous la pédale et qui sait, fredonner quelques notes de Shallow en live n'était pas tout à fait hors considération. (a) "Et même que si tu regardes juste quelques centimètres à côté de lui, tu verras une pauvre fille en larmes..." Le gratifiant du même sourire qu'Allie son alter ego de fiction alors qu'ils recréaient l'une des scènes les plus marquantes du film, elle pointa ses index sur son propre visage, histoire de souligner que la fontaine dont elle parlait se trouvait juste là devant son nez. (a) "Ca fait un peu peur dans le fond..." La chanteuse secoua doucement la tête et raviva la petite houppette du brun d'un geste de la main. "Je veux dire, malgré ce qu'on pourrait croire, je suis toujours pas habituée au succès, aux compliments et tout ça... Et encore moins pour mes prestations d'actrice en herbe..." Et tout ça, elle le lui devait, aussi incroyable soit-il pour elle de s'y faire. "Mais t'en fais, le jour où je recevrai mon dixième oscar de la meilleur actrice, j'oublierai pas de te remercier à la fin de mon discours..." Elle lui tira doucement la langue et lui caressa doucement le bras, sa façon à elle de lui dire merci sans avoir recours à la parole. Si un jour elle devenait cette actrice reconnue, elle savait très bien que ce serait à lui qu'elle le devrait, lui et son flair légendaire pour avoir cru en elle alors que tant d'autres lui avaient fermé la porte au nez. "J'avoue que je suis bien entourée, ça fait plaisir et puis c'est le soutien dont j'ai besoin..." Montrer sa vulnérabilité et son impuissance face à certains événements de la vie à Bradley était devenu une habitude pour la New Yorkaise. Il l'avait vue dans les pires moments récents de sa vie, lorsqu'elle était trop accablée par la douleur ou le chagrin pour parler ou même crier et même lorsqu'elle doutait le plus d'elle-même. Tenter de cacher cette boîte de médicaments n'était qu'un terrible subterfuge qui était voué à l'échec et la blonde le savait bien. Si elle parvenait à duper des personnes de son entourage, mister Cooper n'en faisait pas partie. "Je le sais bien tout ça, je te promets mais tu me connais, je m'en voudrais si j'essayais pas au moins un minimum d'être présente... Et puis tu sais bien que si c'était à refaire, je le referais sans hésiter." Les difficultés qu'elle avait rencontrées durant le tournage étaient bien minimes à ses yeux maintenant qu'elle avait vu et ressenti tout l'amour du public tout autour du globe. Posant sa main sur celle de l'acteur, elle sentit les larmes lui monter aux yeux à l'évocation de leur problème commun d'addiction. Un long combat jamais vraiment gagné qu'ils avaient chacun mené de leur côté avant que leurs chemins ne se croisent et qui avait encore plus cimenté leur relation. Dans les joies comme dans les peines, right ? "Non, reste..." La solitude, sa pire et meilleure compagne, elle voulait de plus en plus essayer de la laisser au placard, même si se débarrasser d'une vieille habitude n'avait rien de facile. "Tu sais bien que tu me déranges jamais et puis, tu vas me laisser répéter notre chanson toute seule ?" D'un coup de tête, elle désigna son piano à l'autre bout de la pièce avec un petit sourire. Il n'allait pas se dérober de la sorte. (a) "Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer." Elle accompagna sa promesse du geste, dessinant une croix invisible sur sa poitrine. "D'ailleurs, tu sais que tonton Brad leur a manqué ?" D'un coup de sifflement, elle réussit à rameuter sa petite famille canine qui semblait avoir attendu patiemment l'autorisation de rejoindre le duo et plus particulièrement Brad sur qui ils s'étaient déjà jetés. "Qu'est-ce qui t'en empêche ?" Bah quoi, ça ne coûtait rien de demander. (a) Elle avait toujours adoré les chiens elle aussi et elle ne pouvait plus imaginer sa vie sans eux. Se baissant pour faire la fête à l'un de ses bébés canins, elle tourna la tête vers son ami et posa son regard sur la boîte vide qu'il tenait à présent dans sa main. "Oui c'était la dernière, pour de vrai..." Et elle n'avait pas envie de se laisser encore laisser happer dans ce cercle vicieux des traitements médicaux à répétition. Se relevant ensuite, elle avança vers son piano avec deux de ses chiens qui lui couraient entre les jambes et une fois assise devant, elle laissa ses doigts parcourir lentement le clavier, le temps des premières notes d'une chanson qu'ils connaissaient plus que bien tous les deux. "Ca te dit une petite chanson du réconfort ?" Tapotant l'espace vide à côté d'elle, Stefani lui souriait, l'invitant fortement à se relancer dans l'une de leurs séances de piano à quatre mains sur leur duo phare et emblématique de leur film.

_________________

- - HOPE IS A DANGEROUS THING FOR A WOMAN LIKE ME TO HAVE

'It was there from the moment we met. She walked down the stairs, and then we were sitting outside… I looked in her eyes and I went, “Ohp, that’s it.”'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: in the bad times I fear myself ∞ Bradni ::


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cereal Lover (Let the Good Times Roll)
» Peyton ? As human beings sometimes it's better to stay in the dark. Because in the dark there may be fear, but there is also hope.
» Le nouveau Lush Times
» ? les mini-pv : protect those who fear them.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum