AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
HPIENS, HPIENNES,
AUJOURD'HUI (MERCREDI 26 JUILLET 2017) AURA LIEU LA MAINTENANCE DE L'ETE A PARTIR DE 15H.
grosse maj. en vue donc elle risque de prendre un peu plus de temps qu'à l'accoutumé

ON VOUS AIME

Partagez|

Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent. (Bob)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Chaîr fraîche !

tell me more

⊹ Posts : 29
⊹ Job : Actrice
⊹ Your Celebrity's Age : 27 ans
⊹ Love ♡ : C'est compliqué. Mais ça l'est toujours, non ?
⊹ Birthday : 24 octobre 1989.
⊹ Crédits : L'avatar est l'oeuvre d'Alaska. Le codage de la signature est de Wild Heart.
⊹ Dear Diary :
Like a family


We stood there, looking at each other, saying nothing. But it was the kind of nothing that meant everything

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent. (Bob) Dim 6 Aoû - 15:17

Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent. Bob x ElizaGuérir d’une histoire qui s’est terminée, alors que les sentiments étaient encore présents, ça n’a jamais été facile. Eliza en savait quelque chose. Même si les choses commençaient à aller mieux, il y avait des jours où ça n’était pas si simple que cela. Aujourd’hui n’avait pas fait exception à la règle : il y a presque 2 ans de cela, elle avait dit pour la 1ère fois à Alycia qu’elle l’aimait, au cours d’une soirée passée avec elle, pour fêter l’anniversaire de la brune. De fait, la date ne pouvait qu’être marqué, comme au fer rouge, dans l’esprit de la blonde. La jeune femme savait donc que cette journée ne serait pas facile, aussi avait-elle prévue de s’occuper toute la journée, pour ne pas trop y penser. Retrouver quelques amis, qu’elle ne pouvait pas voir en général, à cause de leurs obligations respectives, était l’idéal. Sauf quand les imprévus s’en mêlaient, annulant ainsi son programme dès la fin d’après-midi, et en soirée, par extension. L’australienne a bien tenté de se distraire en se plongeant dans un bon livre, mais cela n’a fonctionné qu’une petite heure. Elle avait même opté pour un appel Skype à son père, alors qu’elle l’avait eu l’avant-veille. Celui-ci avait senti que sa fille n’allait pas aussi bien qu’elle le prétendait, mais s’était abstenu de chercher à la faire parler, sachant qu’elle le ferait, si elle en éprouvait le besoin. Mais cela avait été suffisant pour faire réaliser à la blondinette qu’elle ne pouvait pas rester seule ici, aujourd’hui, sous peine de tourner en rond, en ne cessant de voir ses pensées se perdre un peu trop régulièrement du côté d’Alycia. Et ce, simplement pour se demander encore une fois, sans réussir à percer ce mystère, ce qu’elle n’avait réussis à faire pour entretenir les sentiments de la brune à son encontre.

Ce fut en poussant un soupir qu’elle attrapa son téléphone. Se mordillant les lèvres, sans pouvoir s’empêcher de se demander si elle n’abusait pas, elle envoya un SMS à Bob. Après tout, ils se voyaient quotidiennement, pour se voir quelques films, ensemble, tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre. Un rituel hebdomadaire qu’affectionnait particulièrement la blonde, ayant l’impression de retrouver, chaque fois un peu plus, son amitié avec son compatriote. Autant dire que leur proximité lui avait manqué, au cours des mois passés avec Alycia, même si elle n’en avait pris conscience qu’une fois son histoire avec l’autre actrice terminée. Elle avait même craint qu’il ne soit trop tard pour renouer avec Bob, avant de réaliser, avec un grand soulagement, qu’il se montrait toujours présent pour elle. Elle appréciait sincèrement Bob, bien qu’elle ne pouvait dire si elle ne voyait en lui qu’un ami, ou aimerait qu’il y ait plus. Avoir essuyé une rupture difficile, il y avait quelques mois seulement, ne l’aidait pas réellement à trancher sur cette question, tant sa peur de souffrir de nouveau la tétanisait, couplée à celle de finalement perdre le pilier qu’était devenu Bob, dans sa vie, ces dernières années. Néanmoins, la jeune femme ne pouvait s’empêcher de vouloir le voir, ce soir, quitte à avancer leur rituel hebdomadaire. Sans l’ombre d’un doute, elle savait que l’australien saurait lui rendre le sourire, comme toujours, et l’aider à voir passer cette journée, plus rapidement qu’elle ne l’aurait faite, si elle restait seule. Par chance, bien que leur entrevue devait avoir lieu dans 3 jours, Bob était disponible ce soir, aussi Eliza pu-t-elle se rendre chez lui. Bien entendu, avant cela, elle alla acheter quelques bricoles, de quoi grignoter et boire : l’idéal pour une soirée à regarder quelques films en tout genre.

Ce fut donc presque trois quarts d’heure plus tard que la jeune femme arriva enfin à destination. Ses emplettes en main, elle toqua à la porte de son ami, espérant, pour la millième fois, ne pas s’imposer. Il avait bien dû se douter qu’elle n’allait pas fort, en voyant qu’elle voulait avancer leur entrevue quotidienne. Il ne faisait aucun doute qu’il sentait que ça avait un lien avec Alycia, ça, Eliza le savait bien : Bob la connaissait plutôt bien, après tout.
« Salut ! », déclara l’actrice, quand son collègue ouvrit finalement la porte. Lui adressant un léger sourire, elle leva les bras, désignant ainsi ses sacs de courses : « J’amène le ravitaillement ! », indiqua-t-elle alors, avant d’ajouter un rapide : « Merci d’avoir accepté. » Bien qu’elle l’ait déjà remercié par message de se montrer aussi présent pour elle. Mais elle tenait à lui faire savoir qu’elle avait parfois conscience d’abuser de sa gentillesse, et qu’elle avait conscience qu’il était un soutien infaillible pour elle. Et que cela comptait beaucoup, à ses yeux.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Chaîr fraîche !

tell me more

⊹ Posts : 58
⊹ Job : Actor, sometimes singer.
⊹ Your Celebrity's Age : 32 years old.
⊹ Love ♡ : Sometimes, it's better if you just shut up about your feelings.
⊹ Birthday : 20 décembre 1984.
⊹ Crédits : Sweet poison. & Alaska.
⊹ Dear Diary :

I don't have a squad. I've got a family.



“Nobody has ever measured, not even poets, how much the heart can hold.”

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent. (Bob) Jeu 10 Aoû - 23:43

Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
Eliza & Bob
••••

 
Ses paupières s'ouvrent lentement, avant de se refermer aussitôt, aveuglé qu'il l'est par la luminosité bien trop agressive qui baigne la pièce. Enfin, Bob parvient à ouvrir les yeux. Il met quelques secondes avant de réaliser où il est ; sa chambre. Les idées semblent moins confuses au fil des secondes qui passent, et bientôt, l'australien prend conscience que cette sieste, censée ne durer que trente minutes pour le remettre en forme.. Avait apparemment duré plus d'une heure trente. Bob grogna, agacé par ce temps plus ou moins gâché. C'est que la veille, il avait fort, un peu trop même. Il était sorti avec des amis et si il n'était pas forcément du genre à boire sans limite tous les soirs, il avait, cette fois, suivi tous ses amis en buvant un verre avec chacun d'eux, petit jeu qui s'était terminé à plus de cinq heures du matin. Il adorait ça, Bob sortir avec ses amis, rire, boire un peu. Ce qu'il aimait moins, c'était cet état similaire à celui d'un zombie dans lequel il avait été toute la journée. Alors, dormir un peu lui avait semblé être une bonne idée, pour pouvoir faire quelque chose d'un minimum productif. Il soupira avant de se rappeler de ce qui l'avait réveillé. L'australien attrapa son portable, constatant qu'il avait bel et bien un message qui ne venait de personne d'autre qu'Eliza. En le lisant, il comprit rapidement qu'elle ne devait pas vraiment être au meilleur de sa forme, aujourd'hui. C'était la seule raison qui expliquerait pourquoi elle avait avancé leur soirée, prévue pour un peu plus tard dans la semaine. Non pas que ça le dérange, Bob. Au contraire. Passer du temps avec Eliza était loin d'être une corvée. Et il s'en réjouissait peut-être un peu trop, de cette entrevue avancée. Enfin, il avait pas vraiment d'idée derrière la tête. Loin de là. Eliza récupérait encore de sa dernière rupture, et quand bien même ce serait le cas.. Il tenait trop à leur amitié pour la mettre en danger à cause de cette attirance qu'il ressentait. Et puis, c'était sa faute si il avait réalisé ça trop tard, si elle était déjà avec Alycia à l'époque. Si il avait réagit avant, les choses auraient peut-être été différentes. Mais maintenant, c'était trop tard. Il se contenterait de leur amitié, et en était heureux.
Quoi qu'il en soit, il répondit rapidement avant d'aller prendre une douche pour bien se réveiller. Hors de question qu'il accueille son amie dans un tel état. Le brun se sentit bien mieux après sa douche, il était suffisamment en forme, en tout cas, pour faire un brin de ménage dans la villa. Thomas n'était pas en ville cette semaine donc c'était à lui de gérer la maison. Après un rapide coup d'oeil dans les placards, Bob fut rassuré de voir qu'il avait de quoi accueillir dignement Eliza. Il savait qu'elle se fichait bien de ce qu'ils allaient manger, mais il avait toujours été le genre d’hôte à craindre que ses invités n'aient pas assez.. Ce qui signifiait qu'il prévoyait toujours trop, au final. Sans compter qu'en général, son amie n'arrivait jamais les mains vides alors ils ne risquaient pas de mourir affamés ! Alors qu'il posait deux verres sur le comptoir de sa cuisine, il entendit quelqu'un frapper à sa porte. Il alla ouvrir, un large sourire étirant ses lèvres en voyant la blonde sur son pallier. « T'as toujours su comment conquérir mon cœur. » dit-il avec une main portée au cœur, face aux provisions ramenées par son amie. Ce n'était un secret pour personne mais Bob était un grand gourmand, point commun qu'il partageait avec sa collègue. Il s'écarta pour la laisser entrer alors que celle-ci le remerciait. « Oh, j'ai du annuler tous les rendez-vous présents sur mon agenda de ministre pour faire de la place rien que pour toi, tu sais. » plaisanta-t-il. A part cette sieste, il n'avait rien prévu et préférait voir au fil de la journée ce qu'il comptait faire. Bob n'était pas quelqu'un qui s'organisait à l'avance, il était plutôt du genre spontané, à voir en fonction de ses envies. « Mais plus sérieusement, t'as pas à me remercier. Vraiment. » insista-t-il, cette fois la vraiment sérieux, alors qu'il déchargeait son amie en s'emparant des sacs. Même si Eliza s'en doutait, la recevoir n'était pas une corvée, au contraire, mais il préférait le préciser pour la rassurer. « Bon, sinon, comment ça va ? » demande-t-il alors qu'il se doute bien de la réponse. Si elle a insisté pour le voir aujourd'hui, c'est probablement à cause d'un coup de blues. Bob, il est là pour elle, pour l'écouter ou même pour simplement regarder un film avec elle, si c'est ce qui suffit à lui remonter le moral. Et pendant ce temps, il commence à déballer les sacs qu'elle a ramené.
 

 ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent. (Bob)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» similitude entre mots normands et mots amérindiens
» Mots de 5 lettres - 2
» Un dictionnaire des mots Normands en ligne.
» Mots de 4 lettres - 2
» Mots de 4 lettres!!! N°3
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▽ RESIDENCES △ :: Villa :: Los Feliz :: De Bob Morley & Thomas McDonnell-
Sauter vers:
les membres au top
Ils sont la fierté d'Hollywood People par leur activité et leur implication sur le forum. Se sont nos recordmans des points rps ! voir le reste du top
MATT HARRY MING GABRIELLA & ANTOINE IAN
les scénarios attendus


PEREZ B*TCHES
coming soon ...