AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(kendall) who are you again ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Modérateur
avatar
about you
⊹ Posts : 191
⊹ Job : jugador del Atlético y de la Selección Española
⊹ Love ♡ : next
⊹ Double(s)-compte(s) : gustin, griezmann, wood & apa
⊹ Crédits : ava (c) ma pomme
⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: (kendall) who are you again ? Dim 21 Mai - 21:34


WHO ARE YOU AGAIN ?
kendall jenner & koke resurrección

Mardi 23 mai 2017.

C’était encore une saison qui venait de se terminer pour Koke à l’Atlético. Il ne les comptait plus, il était dans cette équipe depuis son plus jeune âge, on pouvait presque dire que c’était sa maison, vu le temps qu’il y passait. Il n’était chez lui que pour dormir, ou pendant les petites pauses et encore, il préférait retourner chez ses parents où flâner à gauche à droite, tout pour ne pas se retrouver seul chez lui. Depuis qu’il n’était plus avec Beatriz, il avait déménagé bien sûr, c’était la première chose qu’ils avaient fait, tous les deux. Impossible pour l’ancien couple de rester dans ce lieu où ils avaient passé tellement d’années… Il n’avait pas revu la jeune femme depuis un moment d’ailleurs, il savait qu’elle venait aux matchs avec sa famille, car son frère et son père étaient de fervents supporters de l’équipe, mais ils ne s’étaient pas vus. C’était encore un peu tendu entre les deux, même s’ils n’avaient pas de haine l’un pour l’autre enfin, elle devait forcément lui en vouloir, elle voulait des enfants, lui n’était pas prêt, alors il lui avait fait perdre du temps si on pouvait le dire ainsi… Mais elle était encore jeune et il espérait qu’elle trouve quelqu’un capable de lui donner ce dont elle rêvait… Et depuis, il n’avait pas retrouvé de perle rare, parce qu’il ne cherchait pas. Heureusement d’ailleurs qu’il n’avait pas la tête à ça, avec la saison de fou qu’ils venaient de passer, si tout son corps et toute son âme n’avaient pas été à fond pour l’équipe et dans le jeu, cela aurait été tout simplement dramatique.

Enfin, le dernier match avait eu lieu dimanche, s’en était suivi toute une cérémonie d’hommage puisque c’était la fin d’une ère, le stade que Koke avait toujours connu, celui dans lequel l’emmenait son grand-père pour ses premiers matchs, allait être détruit, et ils débuteraient la saison prochaine dans un stade tout neuf. C’était donc assez émouvant, des adieux à un joueur emblématique du club aussi… Imaginez alors l’état d’esprit de l’équipe, du bonheur, de la tristesse, de la nostalgie… Un petit mélange de tout ça. Ils avaient maintenant quelques jours devant eux pour se reposer, ou partir en vacances, avant que certains ne soient appelés en équipe nationale, Koke en l’occurrence, allait rejoindre la sélection espagnole d’ici la fin de semaine mais en attendant, il profitait de sa famille et surtout, il pouvait rattraper le sommeil qui lui manquait ces derniers temps. Avec les échéances, les matchs importants, le stress bref, Morphée n’avait pas été au top avec lui et il en subissait les conséquences maintenant. Pas question de se laisser aller pour autant, il allait faire son jogging le matin comme toujours, peut-être juste un peu plus tard que d’habitude (a). Plus tard, comme ce mardi, mais c’était plus une question pratique que flemme pour le coup. En effet, son coéquipier et meilleur ami Antoine, qui s’était envolé pour la France la veille au matin lui avait confié une mission de la plus haute importance… Se trouver chez lui pour réceptionner un colis, quelque chose de grande valeur visiblement, peut-être un cadeau pour lui.. (a) même si la probabilité que cela soit pour Gabriella était bien plus grande :3 alors son footing était décalé de manière à ce qu’il aille chez lui en courant. Ils n’habitaient qu’à quelques kilomètres l’un de l’autre… Une quinzaine, et ça n’était pas impossible à faire loin de là. Il avait prévenu son ami qu’il se doucherait chez lui et lui volerait probablement quelques fringues…. Qu’il avait laissé là-bas car oui, il avait limite une armoire à lui, à force de squatter chez lui. Il fallait dire que le blond lui avait été d’une grande aide, lorsqu’il s’était séparé de sa copine, il l’avait accueilli chez lui le temps de trouver un autre appartement, ce qui expliquait le pourquoi du comment des fringues se trouvant là-bas.

L'espagnol était donc sur le point d'arriver chez son meilleur ami, il était aux environs de dix-huit heures, il lui avait dit que la livraison se faisait en fin d'après-midi et que de toute façon il recevrait un appel du livreur avant, il n'était donc pas en retard puisque son téléphone ne lui indiquait aucun appel en absence. Il allait quand même attendre pour prendre sa douche que la livraison soit effectuée, il aurait été mal qu'il arrive quand il était sous l'eau… Enfin, il ouvrit rapidement la porte de la maison et s'empressa de désactiver l'alarme qui…. était déjà désactivée. Suspect car Antoine ne serait jamais parti sans l'activer. Koke fronça les sourcils avant de regarder autour de lui, la maison semblait vide mais à l'abri de rien, il s'avança doucement vers la cuisine, première pièce qui s'offrait à lui. Rien par ici, jusqu'à ce qu'il entende un bruit « ¡cuidado! » lança-t-il avant d'attraper le premier objet qui lui tombait sous la main en l'occurence… une poêle. Qu'est-ce qu'elle faisait là celle-là ? et puis celle qui se trouvait devant lui prête à le frapper aussi, qu'est-ce qu'elle faisait là ? « Kendall ? Qu'est-ce que tu fous là ? »

23 mai 2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Quiero ver bailar tu pelo quiero ser tu ritmo, Que le enseñes a mi boca tus lugares favoritos Déjame sobrepasar tus zonas de peligro, Hasta provocar tus gritos Y que olvides tu apellido

nunca dejes de creer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma boîte aux lettres est pleine!
avatar
about you
⊹ Posts : 661
⊹ Job : model and reality show star.
⊹ Your Celebrity's Age : twenty-one yo.
⊹ Love ♡ : love is giving someone the power to destroy you.
⊹ Double(s)-compte(s) : your perfect new queen victoria and your blondie vampire mama (a)
⊹ Birthday : november 2, 1995
⊹ Crédits : avatar (Faith) gifs (tumblr) signa (ASTRA)
⊹ Dear Diary :
24K MAGIC JENNERI just want to be the best me I can be. So having the power that social media does, I think just seeing how many people care about you and seeing how people, like, want to watch what you're doing, it just makes you really want to do the best you can do.

WHEN I SAY KARDASH' GIMME KYLIELook, turn me up, break the knob right. I get dressed like it's prom night. I feed them lemons in the limelight, they say I'm full, lost my appetite?! Oh, baby, are you fucking with the team ?!

KARDASHENNERS WERE BORN A KILLERFamily is everything. When you grow up in such an industry with such daily life challenges, it always feels good to have someone who understands. And it's even better when you share the same blood.

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: (kendall) who are you again ? Lun 22 Mai - 20:04

Who are you again ? scratch

" Maybe we're perfect strangers, maybe it's not forever. Maybe the night will change us, maybe we'll stay together. Maybe we'll walk away, maybe we'll realize we're only human, maybe we don't need no reason.  "
Et voilà, Kendall était de retour sur le sol espagnol après un peu plus de deux semaines d'absence. Cela ne la dérangeait pas, au contraire, elle appréciait énormément ce pays pour y avoir des souvenirs assez forts. Son meilleur ami vivait et travaillait ici la plupart de l'année et elle ne comptait plus les matchs auxquels elle avait eu le plaisir d'assister. Antoine avait su lui montrer un peu le coin aussi et l'aider à se sentir un peu plus comme chez elle avec le temps. Puis était arrivé Cristiano et leur histoire qui bien que brève avait pu amener la jeune femme à se rendre dans la capitale espagnole. Elle était venue quelques fois pour le voir et pour ne rien vous cacher, il était la raison de son retour du jour. Et oui, arrivant directement de Cannes où la brunette avait profité du Festival et de ses nombreuses soirées pendant quelques jours, elle avait décidé de mettre tout ça sur pause pour se rendre à Madrid afin de rencontrer monsieur Ronaldo. Depuis leur rupture, les deux anciens amants ne s'étaient plus réellement adressé la parole, surtout à cause de Kendall qui était du genre à avoir la rancune tenace. Gla! Elle s'était sentie quelque peu trahie et délaissée par le joueur lorsqu'il avait annoncé qu'il allait devenir père pour la deuxième fois à l'aide d'une mère porteuse. Cette nouvelle avait eu l'effet d'un électrochoc pour la jeune femme qui avait préféré prendre ses distances jusqu'à lui annoncer qu'elle préférait s'arrêter là et ils tombèrent d'accord sur le fait qu'ils devaient rester uniquement amis, que c'était pour le mieux. Seul petit problème, retrouver une amitié après avoir connu un peu plus, ça ne se faisait pas automatiquement, il fallait donner de soi pour que ça fonctionne et ce fut ainsi que la Californienne avait pris son courage à deux mains et avait essayé d'arranger le rendez-vous du jour. A son agréable surprise, Ronaldo avait accepté sa proposition et ainsi ils purent se rencontrer autour d'un déjeuner dans la capitale espagnole. Un déjeuner qui s'était bien déroulé mais qui avait tout de même chamboulé la jeune mannequin. Revoir un ex ne pouvait que vous remuer de toute façon, encore plus quand votre histoire s'était terminée sur une note amère. Ce fut tout naturellement qu'elle pensait passer le reste de la journée dans sa suite à grignoter et profiter de la télévision pour oublier, du moins, jusqu'à recevoir ce message assez inattendu de Tonio, en déplacement en France. Il tenait à ce qu'elle passe récupérer quelque chose chez lui en son absence, quelque chose qui relevait "de la plus haute importance" s'il vous plait, de quoi mettre la pression à Kendall qui sentait qu'elle venait de se voir confier une mission d'état, attention. (a) Juste le temps pour elle de prendre une douche et d'enfiler une tenue assez simple - quoi que simple dans le langage Jenner ne voulait pas dire la même chose que dans notre langage Laughing - et la brunette se mit en route vers la demeure de son meilleur ami. Une fois sur place, elle récupéra la clé de secours dont elle connaissait la cachette en temps que VIP, désactiva le code d'entrée et pénétra dans la grande maison qui était évidemment bien vide. Ce qui était étrange d'ailleurs pour K qui avait tellement eu l'habitude de la voir animée soit par des invités soit par Antoine tout seul et qui savait déjà bien comment mettre l'ambiance grâce à son unique personne. (a) Mais trêve de plaisanterie, mademoiselle avait un colis ou quelque chose qui s'en rapprochait à récupérer, du coup, en attendant, elle décida d'aller voir dans la cuisine si elle pouvait trouver de quoi se faire un petit casse-croûte, n'allumant la lumière que dans cette pièce et le salon d'où elle venait. Pas la peine de trop attirer l'attention sur la possible présence de quelqu'un dans une maison qui était censée être inoccupée pour un moment. La tête dans l'un des placards du haut, la mannequin louchait sur un pot de beurre de cacahuètes, l'un de ses péchés mignons, jusqu'à ce qu'elle entende des bruits de pas derrière elle. Sans trop réfléchir, elle attrapa elle aussi la première chose qui s'était présentée sous sa main, en l'occurrence... une louche. Ça n'était pas grand chose mais ça pourrait toujours faire l'affaire. Elle fit volte-face, louche en main au-dessus de sa tête et elle tomba nez à nez avec Koke, lui aussi armé d'une pôele dans son cas. « Koke ! Posito la poêlo à terro ! » Je continue avec le magnifique espagnol de Kendall pour votre plaisir ? (a) « Mi no dangerosa, mi amiga ! » Ouais je continue. (a) Elle posa sa louche sur le plan de travail à côté d'elle tandis que l'Espagnol s'exécutait aussi lentement devant elle, reposant sa poêle et la dévisageant de part sa magnifique façon de tenter de communiquer avec lui. « Désolée, moi et l'espagnol on est pas trop amis... » Reprenant ses esprits, elle marqua une pause un peu gênée avant de s'exprimer à nouveau. « Mais tu m'as fait peur idiot, qu'est-ce que TU fous là plutôt ? » Elle lui donna une petite tape dans le bras, avant de sursauter en levant les mains, l'air innocente et suppliante. « Mi amiga, oublie pas, amiga... » Bah quoi, il était plus baraqué qu'elle et si représailles il devait y avoir, elle préférait tenter de les éviter avant qu'elles n'arrivent. (a) « Ne me dis pas que Antoine t'a aussi dit de venir ici ce soir... » Elle eut quelques secondes d'hésitation avant d'ouvrir grand les yeux et la bouche en claquant des doigts. « A moins que vous soyez... » La brunette se rapprocha du footballeur, l'observant ainsi de plus près comme s'il était en plein interrogatoire. « ... AMANTS ?! » La bromance Tonio/Kokito n'était un secret pour personne et Kendall adorait les taquiner à ce sujet. Riant ensuite de sa propre bêtise pour détendre l'atmosphère, elle se gratta l'arrière du crâne, signe de sa légère gêne de se retrouver dans cette situation avec un homme qu'elle n'avait pas encore eu le temps de vraiment connaître, mais elle lui souriait également pour les mettre tous les deux en confiance. « Plus sérieusement, c'est quoi ta raison à toi d'être là ce soir ? » K était à des années lumière d'imaginer le plan que le Français avait pu mettre en place pour eux deux. (a)
 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar
about you
⊹ Posts : 191
⊹ Job : jugador del Atlético y de la Selección Española
⊹ Love ♡ : next
⊹ Double(s)-compte(s) : gustin, griezmann, wood & apa
⊹ Crédits : ava (c) ma pomme
⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: (kendall) who are you again ? Mer 24 Mai - 22:30


WHO ARE YOU AGAIN ?
kendall jenner & koke resurrección

Le sport, il n’y avait rien de mieux pour se changer les idées, c’était ce que Koke pensait depuis toujours. Bon d’accord, il n’avait pas forcément la carrure du joueur le plus sportif, le plus musclé, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir une endurance à en faire pâlir certains, il n’y avait qu’à voir les distances parcourues lors des matchs pour le brun, il était souvent celui qui courait le plus dans l’équipe, et toujours de manière utile. Alors quand ils n’étaient pas à l’entraînement, il partait courir aussi, il avait souvent besoin de se vider la tête, ne plus penser à tout ce qu’il se passait, les victoires, les défaites, les médias… Et juste se concentrer sur la chance qu’il avait de vivre dans une si belle ville, et d’avoir la vie dont il rêvait.

Alors oui il avait une semaine de libre mais avec l’annonce de la prolongation de son contrat il aurait encore des choses à faire pour le club, et aussi pour l’association qu’ils créaient, le match énorme qui arrivait, avec plein d’anciens joueurs, un match de prestige comme on appelait cela, mais il avait deux jours vides. Enfin ça, c’était avant qu’Antoine ne lui demande d’aller chez lui. Récupérer un colis cela n’allait pas lui prendre trois heures de toute façon, mais peut-être qu’il en profiterait pour s’installer dans le super canapé de son meilleur ami et y regarderait un peu la télé, avant de rentrer chez lui, il verrait au moment voulu. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était trouver quelqu’un dans la maison du français. L’alarme désactivée lui avait mis la puce à l’oreille et il n’avait pas tardé à tomber sur une brune, qu’il avait déjà eu l’occasion de voir quelques fois aux entraînements et qui lui avait été présenté comme sa meilleure amie. Koke avait d’ailleurs plaisanté à ce sujet en disant qu’il avait les mêmes critères physiques version féminine que masculine, brune, yeux bruns… avec un joli postérieur, comme lui quoi (a) mais honnêtement la scène était digne d’un film comique… Poêle en main et elle… Une louche ? Sérieusement ? Il ne fallait pas qu’il éclate de rire… Trop difficile, il posait sa poêle en riant « Non mais… Posito la poêlo à terro ? t'es sérieuse ? » personne n’était là pour voir ça et c’était bien dommage pour le coup, qui allait le croire lorsqu’il allait le raconter ?   « Ben c’est un peu comme chez moi ici, au cas où tu savais pas » dit-il en haussant les épaules, il aurait été vexé qu’elle ne sache pas qu’il avait une relation particulière avec le blond (a) Par contre, ce même blond semblait avoir perdu la boule… « Quoi ? Il sait plus ce qu’il fait je crois.. » pourquoi deux personnes pour la même chose ? « Il ne te dit pas tout » il fit un clin d’œil à la brune, elle n’était pas la seule à insinuer de telles choses et eux s’en fichaient, ils étaient inséparables et n’allaient pas s’empêcher d’être tactiles parce que cela donnait des idées malsaines à d’autres (a) « Sérieusement, je suis venu récupérer un colis super important » dit-il en haussant les épaules et en voyant le sourire de la brune, il comprenait maintenant qu’il y avait anguille sous roche « Enfin qu’il fasse livrer un truc en sachant qu’il n’est pas là me paraissait déjà bizarre » alors le fait qu’ils soient deux pour ça… « Il doit être vraiment imposant pour qu’on ait besoin d’être deux je crois » il secouait la tête, imaginant bien un coup tordu de son ami. Depuis quelques temps maintenant, il le tannait pour qu’il sorte un peu, voit du monde, il lui avait même demandé de venir à sa soirée après le match contre le Real mais Koke n’avait pas du tout eu la tête à le faire, tellement dégoûté de rester aux portes de la finale qu’il avait préféré rentrer chez lui. Il avait d’ailleurs été malade quasiment toute la nuit. « On dirait qu'il nous a joué un sale tour, pourquoi ça m'étonne pas » avait-il dit en secouant la tête, avant de sortir son portable pour envoyer un message à l'intéressé, qui lui avait bien vite répondu d'aller voir dans le salon. Il y avait un papier qu'il s'était empressé d'aller lire « Pourquoi j'ai jamais pensé à faire ça plus tôt ? Passez une bonne soirée les loulous, réservation au Desengaño 13 à 21h ne soyez pas en retard, faites comme chez vous mais pas trop en attendant » lui devait aller se doucher de toute façon, mais il ne savait pas si elle avait envie de passer la soirée avec lui. Il n'avait rien à faire, et il connaissait bien ce restaurant qui était vraiment pas mal… Alors l'appel de l'estomac aussi… Il se tourna vers la brune qui l'avait suivi dans le séjour « On fait quoi ? »

23 mai 2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Quiero ver bailar tu pelo quiero ser tu ritmo, Que le enseñes a mi boca tus lugares favoritos Déjame sobrepasar tus zonas de peligro, Hasta provocar tus gritos Y que olvides tu apellido

nunca dejes de creer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma boîte aux lettres est pleine!
avatar
about you
⊹ Posts : 661
⊹ Job : model and reality show star.
⊹ Your Celebrity's Age : twenty-one yo.
⊹ Love ♡ : love is giving someone the power to destroy you.
⊹ Double(s)-compte(s) : your perfect new queen victoria and your blondie vampire mama (a)
⊹ Birthday : november 2, 1995
⊹ Crédits : avatar (Faith) gifs (tumblr) signa (ASTRA)
⊹ Dear Diary :
24K MAGIC JENNERI just want to be the best me I can be. So having the power that social media does, I think just seeing how many people care about you and seeing how people, like, want to watch what you're doing, it just makes you really want to do the best you can do.

WHEN I SAY KARDASH' GIMME KYLIELook, turn me up, break the knob right. I get dressed like it's prom night. I feed them lemons in the limelight, they say I'm full, lost my appetite?! Oh, baby, are you fucking with the team ?!

KARDASHENNERS WERE BORN A KILLERFamily is everything. When you grow up in such an industry with such daily life challenges, it always feels good to have someone who understands. And it's even better when you share the same blood.

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: (kendall) who are you again ? Sam 27 Mai - 20:58

Who are you again ? scratch

" Maybe we're perfect strangers, maybe it's not forever. Maybe the night will change us, maybe we'll stay together. Maybe we'll walk away, maybe we'll realize we're only human, maybe we don't need no reason.  "
Encore avec sa louche dans la main, Kendall se sentait soudainement ridicule maintenant qu'elle savait à qui elle avait affaire. Qui plus est, une louche ne lui aurait été pas très utile si elle s'était vraiment retrouvée devant un cambrioleur ou pire, je sais. (a) En tout cas, à présent rassurée, la brunette reposa son arme et poussa un soupire de soulagement. Elle était tellement rassurée que ce ne soit que lui au final, elle gérait très mal la panique et aurait très bien pu faire n'importe quoi avec cette louche. La preuve, elle s'était mise à déblatérer tout un tas de mots espagnols totalement inventés pour pouvoir gérer la pression et essayer d'apaiser un peu les tensions. Chose qui fit rire Koke pour le plus grand plaisir de la jeune femme. Elle tenait à ce que les esprits se calment et en même temps faire une bonne "première" impression. Certes, ils s'étaient déjà croisés et avaient même parlé rapidement par le passé mais jamais assez longtemps pour savoir s'ils s'entendaient réellement bien ou même s'ils pourraient devenir... amis ? Pourquoi pas après tout. L'Espagnol était le mari l'âme soeur de Tonio après tout, le mannequin ne pouvait que l'apprécier. Sans compter cette bouille qu'il avait et qui décrochait déjà un sourire à Kendall rien qu'à sa vision. « Je ne te permets pas de juger mon espagnol de situations d'urgence...! » lui avait-elle alors répondu, faussement vexée, se retenant de lui tirer la langue mais croisant les bras devant sa poitrine avant de rire avec lui. « Mais au moins j'ai réussi à te faire rire... » aka la meilleure façon pour la jeune femme de briser la glace et de se faire des amis. On pourrait croire qu'avec un physique comme le sien, elle préférait miser sur celui-ci et vous n'auriez pas tord, ça lui arrivait souvent de se faire apprécier pour cette raison mais elle voulait tellement qu'on l'aime pour celle qu'elle était avant tout. Raison pour laquelle elle avait tenté de montrer à Koke qu'elle était plus qu'une paire de longues jambes. « Oh pardon monsieur, c'est juste que comme j'ai pas été invitée au mariage je savais pas que le partage des biens était déjà effectué... » Cette fois-ci, elle ne put s'empêcher de lui tirer la langue avant de laisser son rire envahir la pièce une nouvelle fois. Elle adorait les taquiner avec Tonio, que vouliez-vous. (a) « Attends, toi aussi...?! » Redescendant brusquement sur Terre, Ken se rendait compte peu à peu de la superbe supercherie mise au point par Antoine. Certes, elle n'aurait pas cru qu'il pourrait s'exécuter de la sorte bien que son petit cerveau tordu de coquin aurait très bien pu être capable d'élaborer un tel plan. (a) « A moi aussi figure-toi, et encore plus que ce soit quelque chose d'aussi gros qu'il ait besoin de deux amis pour le récupérer... » Il y avait anguille sous roche, miss Jenner en était persuadée et la suite des événements ne fit que confirmer ce qu'elle redoutait. Il était malin le petit Griezmann. (a) Il avait déjà dit à Kendall qu'elle devait se trouver quelqu'un d'autre pour tourner définitivement la page Ronaldo, se trouver une autre personne qui lui ferait oublier son dernier fiasco et qui pourrait lui montrer qu'elle pouvait encore profiter de la vie et s'amuser, surtout à son âge. Des prétendants, elle pouvait en avoir autant qu'elle le désirait mais celui qui saurait attirer tout particulièrement son attention, elle ne l'avait pas encore trouvé. Et il semblait que Tonio tente sa chance ce soir en lui proposant un date arrangé avec son meilleur ami. Secouant la tête à la nouvelle, elle aussi prit son portable pour envoyer un petit message au Français avant qu'elle n'entende la voix de Koke au salon qui était en train de lire quelque chose. Curieuse, elle laissa tomber son texto, toujours portable en main et se rapprocha de l'Espagnol pour mieux entendre de quoi il retournait. Appuyée contre un mur, bras croisés, le mannequin clignait plus rapidement des yeux pendant que Koke lisait le mot, n'en croyant pas ses oreilles. « Il nous a préparé un... rendez-vous galant ? » C'était un peu embarrassant, après tout ils ne se connaissaient pas vraiment et passer la soirée ensemble dans ce genre de situation pouvait être... gênant. Il fallait se trouver des sujets de conversation et j'en passe... Et pourtant, après avoir fixé le footballeur pendant plusieurs secondes alors qu'elle réfléchissait, elle se remit bien droite et se rapprocha pour être à sa hauteur et prendre le mot qu'elle fit glisser entre ses doigts d'un air un peu lointain. « Tu aimes vivre dangereusement...? » Reportant ensuite son attention sur le brun, K réalisa subitement qu'elle s'était tout de même pas mal rapprochée de lui, sentant son souffle sur sa peau. Se raclant la gorge, elle fit deux pas en arrière tout en riant pour camoufler sa gêne. « Je veux dire, après tout, on a rien à perdre, il a déjà tout préparé, j'ai rien de prévu pour ce soir et... » Soutenant à nouveau le regard de l'Espagnol face à elle, Ken tint la carte avec le mot devant son visage qui ne cachait qu'à moitié et les petites fossettes au coin de ses lèvres trahissaient le sourire qui était collé à celles-ci. « Et puis j'ai déjà fait pire comme compagnie... » Ce serait mentir que de dire qu'il n'était pas agréable à regarder et que passer sa soirée à papoter et plus si affinités avec lui ne ferait pas partie du top 10 de la jeune mannequin. « Si tu es prêt à sortir avec une fille dans cette tenue... » Elle n'était clairement pas apprêtée comme elle pouvait l'être dans les magasines et son côté femme fatale était resté au placard. Mais elle pourrait toujours faire un rapide saut par sa suite pour enfiler quelque chose de plus adéquat si besoin ou même demander à ce qu'on lui livre une tenue ici même, les joies d'être un top model. (a)
 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar
about you
⊹ Posts : 191
⊹ Job : jugador del Atlético y de la Selección Española
⊹ Love ♡ : next
⊹ Double(s)-compte(s) : gustin, griezmann, wood & apa
⊹ Crédits : ava (c) ma pomme
⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: (kendall) who are you again ? Sam 3 Juin - 19:51


WHO ARE YOU AGAIN ?
kendall jenner & koke resurrección

La situation était quand même à mourir de rire, quand on voyait le contexte. Bien sûr, un cambrioleur, une situation de panique, c’était autre chose mais là… Ils étaient beaux tous les deux avec leurs ustensiles de cuisine, comme si une louche pouvait arrêter un voleur, il avait un peu plus de chance avec une poêle et encore, il fallait quand même pas mal s’approcher pour espérer toucher quelqu’un avec donc c’était tout aussi risqué qu’à mains nues. « Non mais… C’est à mourir de rire » dit-il en riant un peu plus, et comment qu’elle avait réussi, il n’allait pas oublier une telle scène de sitôt.  « Tu dis ça comme si j’étais quelqu’un de trop sérieux » à croire qu’il fallait sortir les grands moyens pour le faire rigoler alors qu’il était le premier à s’amuser des bêtises d’Antoine, il y avait du niveau de ce côté-là d’ailleurs. « Non mais on a fait ça en petit comité, juste nous et quelques joueurs tu vois, le truc intime » dit-il en reprenant son sérieux, petit mariage, normal. Par contre ce qui était moins normal, c’était le fait qu’ils se retrouvent tous les deux au même endroit pour la même chose, déjà qu’Antoine se fasse livrer quelque chose alors qu’il n’était pas là c’était bizarre, mais en plus qu’il faille deux personnes pour le réceptionner… La seule hypothèse aurait été qu’il demande à l’un, puis à l’autre en oubliant avoir demandé au premier mais non, Antoine était bien plus fourbe que cela, la preuve avec le message qu’il lui avait envoyé en réponse au sien, il avait bien préparé son coup le saligaud. « J’en reviens pas de ce que je lis là » lança le brun en se grattant la tête. Des plans foireux Antoine en était le roi mais est-ce qu’il avait atteint le summum là ? Pas qu’il qualifie Kendall de foireuse mais franchement le rendez-vous arrangé… C’était limite. Il le pensait si désespéré que ça ? Bon d’accord, il n’avait pas passé de temps avec la gente féminine depuis un moment maintenant mais ça n’était pas une raison... Après, il avait choisi un bon restaurant et une jolie fille donc il ne lui en voulait qu’à moitié, encore fallait-il que les deux s’entendent aussi… Vivre dangereusement, c’était vite dit, Koke était du genre à aimer avoir les choses sous contrôle et là il ne les avait clairement pas du coup c’était assez déstabilisant. C’était aussi lui en général qui faisait le premier pas vers les filles et là, elle semblait assez entreprenante dans son genre, il n’y avait qu’à voir la proximité qu’il y avait entre eux maintenant, l’espace vital était clairement oublié « Oui c’est vrai, et j’ai faim » répondit le brun en haussant les épaules, pas la réponse du siècle mais c’était la vérité alors… (a) Il n’était pas non plus en tenue, pas du tout, il était encore tout transpirant de son jogging et avec son jogging d’ailleurs du coup c’était limite. « 21h il a vu large il faut que j’aille me doucher et me changer… Mais elle n’a rien de mal ta tenue » elle était bien comme elle était, pas besoin de mille artifices pour sortir, enfin c’était son point de vue à lui. « Je prends ça comme un compliment alors » dit-il avec un petit sourire, pire compagnie, lui aussi avait déjà eu pire compagnie, et largement. « Je t’abandonne alors, j’vais profiter de la douche d’Antoine, d’habitude j’ai la douche d’amis mais là avec le coup qu’il nous a fait, j’vais pas me gêner ! » dit-il en riant alors qu’il montait vers la chambre de son meilleur ami. Oui oui, il allait vraiment utiliser sa douche, ses produits, et aurait bien moins de galère avec ses cheveux à lui, seule angoisse, est-ce qu’il avait du gel ? Koke n’avait pas pensé à ce détail et aller au restaurant avec les cheveux plats…. Il ne préférait même pas imaginer. Douche rapide une dizaine de minutes plus tard il était en train de chercher ses fringues dans la commode de la chambre d'amis, seule chose qu'il n'avait pas c'était de belles chaussures… Alors ses baskets noires feraient l'affaire avec ce jean et ce tee-shirt noir et blanc qu'il avait récupéré. Il se dépêcha de retourner dans la salle de bain, où il trouvait miraculeusement un fond de gel, qui devait dater de quand Antoine se coiffait encore correctement (a) mais qui ferait l'affaire pour la soirée. Il inspira un bon coup en se regardant dans le miroir, espérant quand même que la jeune femme n'était pas partie en courant, après avoir accepté la soirée par politesse, cela aurait été un vent phénoménal… Un coup d'oeil à son portable, 20h, ils étaient dans les temps « Miss Poelo tu es encore là ? » dit-il en entrant dans le salon.

23 mai 2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Quiero ver bailar tu pelo quiero ser tu ritmo, Que le enseñes a mi boca tus lugares favoritos Déjame sobrepasar tus zonas de peligro, Hasta provocar tus gritos Y que olvides tu apellido

nunca dejes de creer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma boîte aux lettres est pleine!
avatar
about you
⊹ Posts : 661
⊹ Job : model and reality show star.
⊹ Your Celebrity's Age : twenty-one yo.
⊹ Love ♡ : love is giving someone the power to destroy you.
⊹ Double(s)-compte(s) : your perfect new queen victoria and your blondie vampire mama (a)
⊹ Birthday : november 2, 1995
⊹ Crédits : avatar (Faith) gifs (tumblr) signa (ASTRA)
⊹ Dear Diary :
24K MAGIC JENNERI just want to be the best me I can be. So having the power that social media does, I think just seeing how many people care about you and seeing how people, like, want to watch what you're doing, it just makes you really want to do the best you can do.

WHEN I SAY KARDASH' GIMME KYLIELook, turn me up, break the knob right. I get dressed like it's prom night. I feed them lemons in the limelight, they say I'm full, lost my appetite?! Oh, baby, are you fucking with the team ?!

KARDASHENNERS WERE BORN A KILLERFamily is everything. When you grow up in such an industry with such daily life challenges, it always feels good to have someone who understands. And it's even better when you share the same blood.

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: (kendall) who are you again ? Mar 6 Juin - 19:59

Who are you again ? scratch

" Maybe we're perfect strangers, maybe it's not forever. Maybe the night will change us, maybe we'll stay together. Maybe we'll walk away, maybe we'll realize we're only human, maybe we don't need no reason.  "
On pouvait toujours compter sur Kendall pour faire des entrées fracassantes. A croire qu'elle ne savait pas faire les choses simplement ou même passer inaperçue. Elle avait l'habitude de frapper les esprits, au sens figuré comme au sens propre apparemment si on l'observait avec sa louchita à la main. Prête à attaquer, elle avait eu la brillante idée de se servir d'un ustensile de cuisine pour venir à bout d'un assaillant possiblement mal intentionné. Bravo la Jenner, hein. (a) « Je suis sûre que Antoine nous filme en ce moment et qu'il se marre de là où il est... » avait-elle alors répliqué dans un rire, toute contente de sa petite remarque. Elle savait bien que le Français n'était pas planqué pour les surveiller - quoi que... (a) - mais il aurait aussi bien ri face à cette situation on ne peut plus cocasse qu'il avait un peu créée tout de même à bien y regarder. (a) #madeingriezland « J'en sais rien, je te connais pas encore assez pour juger... » Oui, le "pas encore" laissait sous-entendre qu'elle comptait bien en apprendre un peu plus sur le brun espagnol, après tout, il avait tout de même un meilleur ami en commun et ils ne se connaissaient pas plus que ça dans le fond. Ils avaient bien déjà échangé quelques mots par le passé mais il semblait que cette soirée leur permette de briser un peu plus la glace. « Pff, et genre je fais pas partie des intimes c'est ça ? » K joua de la lèvre tremblante en faisant mine d'être sur le point de pleurer avant de croiser les bras devant sa poitrine et de lever le nez au ciel, parfaite miss qui boude. Elle qui pensait faire partie des petits papiers de Tonio... (a) « J'avais toujours rêvé de pouvoir récupérer le bouquet de la mariée au vol pourtant... » Perdue dans ses pensées, elle finit par reposer ses yeux sur Kokito, un sourire en coin aux lèvres. « Avoue que c'est Antoine qui a joué aux mariées avec un bandeau doré pour l'occasion... Cheveux au vent et sourire trop fier au visage en posant les yeux sur toi... » Elle imaginait la scène d'ici, Tonio en robe de mariée et Pumas aux pieds et la mannequin ne put contenir un rire solitaire qui l'avait encore plus discréditée aux yeux de l'Espagnol. Il devait se dire qu'il était face à une véritable folle et il n'aurait pas tord. (a) « En tout cas, si vous renouvelez vos voeux, je demande à être là...! » Histoire d'avoir une photo de cette jolie scène qu'elle avait imaginée dans sa tête et de voir peut-être aussi un peu à quoi monsieur pouvait ressembler en costume cravate, juste pour voir et pas mourir bête voyez... (a) Mais pour l'instant, ils avaient d'autres chats à fouetter comme la jolie petite blague made in Griezland. Elle avait encore du mal elle aussi à croire qu'il avait pu leur tendre ce doux piège. Depuis sa dernière rupture, Kendall n'avait pas réellement émis l'envie de se recaser ou même d'aller à un autre date. Elle s'était juste dit qu'elle mettrait sa vie sentimentale en stand-by et elle qu'elle prendrait ce qu'il y aurait à prendre, sans trop se prendre la tête. Mais il semblait que son meilleur ami ait voulu donner un coup de pouce au destin et même si K était assez déboussolée par ce qui était en train de lui arriver, tout ça la faisait plutôt sourire. On n'avait pas pour habitude de lui prévoir les choses ou même de la pousser dans les bras de quelqu'un alors c'était une conjecture à laquelle elle n'était que peu habituée. Et l'inconnu avait un petit quelque chose de séduisant dans le fond, de ne pas savoir ce qui pouvait vous attendre au bout, de quoi aiguiser la curiosité de la Californienne qui prenait sûrement un peu trop vite ses marques. « Du coup je crois que je verrai plus jamais les livraisons de la même façon, ahah...! » Elle se mit à rire doucement avant de reprendre la parole. « Puis franchement, de toi à moi, venant de Tonio, ça t'étonne toujours autant...? » Ce petit filou était taquin, c'était connu principalement de ses proches alors dans le fond, ce rendez-vous arrangé n'étonnait Kendall qu'à moitié. Elle ne s'était juste pas attendue à ce que ce soit avec Koke duquel le Français était aussi proche. Imaginez que ça se passe mal... qu'ils racontent tous les deux leurs déboires à Antoine... ils auraient l'air fin la prochaine fois qu'ils se verraient. (a) En tout cas, miss Jenner ne put contenir son côté aguicheur et sûrement un peu trop sûre d'elle de faire des siennes, à tel point qu'elle recula quelque peu lorsqu'elle réalisa qu'elle s'était tout de même trop rapprochée pour des presque inconnus. « Parfait alors, c'est un deal ! » Elle marqua une pause, l'air songeur. « Ou peut-être dealo...? » Je sais, irrécupérabla la demoisella. (a) Encore son petit air rieur et espiègle qui lui pendait au coin des lèvres, elle jeta un coup d'oeil à sa montre quand Kokito mentionna l'horaire de leur rendez-vous impromptu. « Oh mais prends tout ton temps, j'en profiterai pour arranger ma propre tenue... Et c'est gentil mais je pense que je peux encore améliorer deux ou trois trucs... » Loin d'elle l'idée de trop en faire ou de faire fuir l'Espagnol dès le début mais elle se disait qu'elle pouvait tout de même upgrader quelques petits trucs par ci par là si elle s'en donnait la peine. Elle lui fit ensuite un clin d'oeil en guise de réponse à sa remarque sur le compliment avant de se rapprocher de lui à nouveau, menaçant de franchir la ligne une fois de plus... avant de se baisser pour reprendre son sac à main dans le canapé. (a) « Ahah, pas de problème, laisse-lui un petit souvenir de notre passage par ici...! Pendant que je m'affaire aussi de mon côté ! On se retrouve un peu plus tard ! » K laissa donc Kokito filer avant d'appeler l'hôtel où elle était descendue pour demander à ce qu'on lui amène quelques affaires, n'ayant pas vraiment le temps de faire l'aller-retour ni l'envie, il faut le dire. (a) Quelques minutes plus tard, elle alla accueillir l'employé de l'hôtel pour récupérer sa livraison (), le remercia avant de se changer tout simplement dans le salon, après tout, il n'y avait personne et les volets étaient fermés pour ne pas se faire ennuyer par des paires d'yeux indésirables. Madame la mannequin s'affaira donc, retirant sa tenue actuelle pour la remplacer par une robe noire et rouge (Gla!) et des talons noirs. Pour ses cheveux, elle opta pour un chignon négligé et elle ajoutait une dernière touche de rouge à lèvres rouge quand elle entendit Koke descendre pour la rejoindre au salon. « Par ici monsieur l'Espagnolo ! » lui avait-elle alors lancé tout en se dépêchant de ranger un peu le bordel qu'elle avait pu laisser dans la pièce. Une fois arrivée la hauteur du sportif, elle le détaillant rapidement en souriant. « Eres guapo Señor Merodio... » Ouais, dans les bons moments, elle savait dépoussiérer ses cours d'espagnol de lycée, malynx le lynx ! K se tourna ensuite, lui montrant sa nuque et le haut de sa fermeture éclair qui ne voulait pas l'écouter. « Je m'excuse de te demander ça mais tu pourrais m'aider avec cette vilaine fermeture qui ne veut pas m'obéir ? » Juste après, elle pensait être prête et si Kokito l'était aussi, ils pourraient se mettre en route vers ce fameux date qui leur promettait d'être riche en rebondissements.
 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar
about you
⊹ Posts : 191
⊹ Job : jugador del Atlético y de la Selección Española
⊹ Love ♡ : next
⊹ Double(s)-compte(s) : gustin, griezmann, wood & apa
⊹ Crédits : ava (c) ma pomme
⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: (kendall) who are you again ? Jeu 22 Juin - 21:35


WHO ARE YOU AGAIN ?
kendall jenner & koke resurrección

« Franchement ça serait pas étonnant de sa part » répondit le brun en riant. Il n’avait aucun mal à imaginer l’animal en train de rire devant son téléphone portable enfin, il aurait pu faire bien pire comme coup dans le dos, on pouvait lui laisser ça au moins. « C’est pas faux, je sais pas comment Antoine parle de moi en dehors en fait… » c’était vrai, comment est-ce qu’il le décrivait ? Voilà une question qu’il se posait tout à coup, mais pas très longtemps. « Si tu veux savoir, il dit de toi que t’es marrante et pas prise de tête, jusqu’à présent ça m’a l’air juste » et pourtant quand on entendait son nom, on ne pensait pas forcément à ça… Koke ne faisait vraiment pas attention à tout ce qui tournait autour du monde des people, et encore moins de la téléréalité du coup, mais il fallait vraiment être à l’arrière de tout pour ne pas connaître cette famille. Enfin, les connaître, c’était un bien grand mot, il avait du mal à croire que leurs vies étaient comme elles paraissaient à la télévision… « Comme tu l’as dit toi-même, on se connaît pas assez alors… Ça aurait été bizarre que tu sois là mais pour le renouvellement des vœux ça pourra éventuellement se faire, c’est peut-être pour ça qu’il veut qu’on passe du temps ensemble » répondit le brun en riant doucement avant qu’elle ne continue sur le mariage. Attraper le bouquet, le rêve d’un bon nombre de jeunes femmes visiblement « Je comprends pas le délire autour de ce bouquet moi… À part mettre la pression au mec de celle qui l’attrape… » on ne voyait que le côté féminin de la chose, mais combien de fois il avait vu ses amis se frapper le front en essayant de se faire tout petits quand ils voyaient leurs copines attraper les fleurs ? Il avait plusieurs mariages à son actif et il ne s’était pas retrouvé dans cette situation, heureusement !  « Je pense que sa folie capillaire du moment c’est vraiment dans l’optique de la prochaine cérémonie, tout s’assemble maintenant, il prépare tout en douce le malin » alors là l’image qu’il avait en tête… Antoine avec un bandeau doré c’était trop, il avait raison, elle en avait des délires dans la tête celle-ci (a) « Mais content de voir que tu me vois comme l’homme de la relation » au moins son égo n’en prenait pas un coup :3 « On va en discuter, on te tiendra au courant ne t’inquiète pas » elle serait la première au courant si elle était invitée (a). Le coup du rendez-vous organisé quand même, c’était nouveau pour l’espagnol, on ne lui avait encore jamais fait ça. Bon, il fallait dire qu’à part Beatriz, il n’avait pas non plus eu beaucoup l’occasion d’avoir des premiers rendez-vous, ils s’étaient connus jeunes et avaient grandi ensembles, mais les soirées et vacances romantiques là, il s’y connaissait plutôt bien. Oui quand Koke était amoureux, il pouvait devenir mou comme de la guimauve, tout en restant chaud comme la braise : gla : « Non ça m’étonne pas tellement enfin, c’est le timing que je trouve original » il aurait pu attendre que les deux intéressés soient en vacances par exemple, enfin si Kendall l’était, lui ne l’était pas alors il allait avoir des questions au retour à l’entraînement c’était certain.

Le brun était ensuite monté pour profiter de la douche de son meilleur ami, et s’était ensuite affairé à ressembler à quelque chose, c’était donc la mission cheveux… qui fut accomplie quelques minutes plus tard. Alors après s’être inspecté une dernière fois dans l’immense miroir de la salle de bain du français, le brun était descendu rejoindre Kendall… Qu’il ne trouvait pas tout de suite. À la recherche de la Miss Poelo qui l’attendait dans le salon. Il ne s’était pas attendu à la voir si apprêtée, comment avait-elle fait ? il n’était pas parti si longtemps… Il ne se gênait pas pour l’observer, un réflexe comme on dit (a) en même temps, personne ne pouvait rester de marbre face à une jeune femme comme elle. « como eres tù de bella » lui répondit-il avec un petit sourire, il ne savait pas si elle avait compris « tu es très belle » avait-il répété en anglais, juste au cas où (a) avant qu’elle ne se tourne pour qu’il l’aide à fermer sa robe. Scène digne d’un film, il n’y avait pas de doute là-dessus, et chose qu’il ne pouvait pas refuser de faire, pour leur plus grand bien à tous les deux… Il attrapa la fermeture qu’il remonta doucement jusqu’en haut avant de souffler dans sa nuque, juste pour voir si elle était chatouilleuse (a) « On est prêts pour partir alors si tu veux » dit-il doucement avant d'attraper les clés de la maison sur la table « Je vais commandé un Über, puisque je suis venu en courant » il riait, ils n'allaient quand même pas aller au restaurant à pieds, cela faisait un peu loin quand même. Quelques minutes plus tard, la berline les attendait devant le grand portail de la maison Griezmann, direction ce fameux restaurant réputé. Cela tombait bien, vu l'heure, Koke commençait à avoir pas mal faim (a) « Question, tu as déjà du goûter des plats espagnols, est-ce que tu en as un favori ? » il se doutait bien qu'elle avait du expérimenter pas mal de spécialités déjà, vu ses allers retours dans le pays, et il était curieux de savoir ce qu'elle préférait.

23 mai 2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Quiero ver bailar tu pelo quiero ser tu ritmo, Que le enseñes a mi boca tus lugares favoritos Déjame sobrepasar tus zonas de peligro, Hasta provocar tus gritos Y que olvides tu apellido

nunca dejes de creer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

about you




MessageSujet: Re: (kendall) who are you again ?

Revenir en haut Aller en bas

(kendall) who are you again ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» feuillets biodégradables...
» feuillet fond de couche bio... lequel utilisez-vous ?
» (M) Marlon E. Kendall || 26 ans || L.A Habitant || Andrew Cooper
» never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▽ TRAVEL & WORK △ :: Europe :: » ESPAGNE-
Sauter vers:
SEA SEX AND SUN


ILS SONT ATTENDUS :




Et eux aussi ...