AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Première grande affiche !
avatar
about you
⊹ Posts : 1040
⊹ Job : actrice on poldark and mannequin
⊹ Relationships : antoine (♡) hugo (+++) jenna (+++) marie (++) bella (++) jessica (+) mila (+) alex (?) lucy (-) saul (-) kendall (---)
⊹ Your Celebrity's Age : 28 ans
⊹ Love ♡ : seriously addict to football
⊹ Double(s)-compte(s) : veronica lodge
⊹ Birthday : 08 avril 1989
⊹ Crédits : petite elise d'amour (avatar) Wesleynator (crackship)
⊹ Dear Diary :

“Every time I start to ignore you and act as if I don't care, there you go again showing up and messing up my mind”



“I’m starting to realise that the key to happiness is the simplest life possible. Living simply is what I’m aiming for.”

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Lun 13 Fév - 20:02

we hate each other so badly.
Kendall & Gabriella  

Gabriella n’avait pas eu une minute à elle depuis Noël. Entre la Fashion Week, le tournage de Poldark, les anniversaires de Sasha et d’une de ses meilleures amies et les style awards pour Elle UK elle n’avait pas réussi à se poser ne serait-ce que cinq minutes. Fort heureusement pour elle, elle avait malgré tout réussi à voir Antoine deux fois en deux mois. Par hasard à Paris, avec une rencontre qui s’était soldée par un magnifique premier baiser et une seconde fois lorsqu’il lui avait fait la surprise de venir chez elle à Londres. Depuis elle n’avait échangé que très peu avec lui et il lui manquait. Alors lorsqu’elle avait eu quelques jours de libre elle n’avait pas hésité. Programme du week-end : être femme de footballeur. Ça ne l’enchantait guère de ne pas pouvoir profiter de lui comme elle l’entendait mais c’était toujours mieux que de ne pas le voir du tout. Elle était arrivée le matin même à Madrid et avait pu déjeuner avec le jeune homme mais il était reparti vers 16h pour s’entrainer un peu avant le match de samedi. Demain, ils devaient tout deux prendre l’avion pour rejoindre Gijon, une ville située au Nord Ouest du pays. Et elle le savait, ce soir serait la dernière fois où elle le verrait vraiment. Il allait ensuite faire ses entrainements, se coucher tôt la veille et jouer son match. Il n’était d’ailleurs pas censé la retrouver après le samedi soir mais il lui avait indiqué qu’il dérogerait sans aucun doute à la règle. Un week-end tout en concession donc mais qui ravissait Antoine et c’était tout ce que voulait Gabriella en ce moment. Qu’ils ne se posent pas de questions et vivent au jour le jour comme ils le pouvaient. Cet entrainement du jeudi après-midi était donc une occasion parfaite pour se balader dans le quartier et profiter de rester seule. Elle avait trouvé un parc non loin de là et s’était même surprise à prendre certaines photos pour pouvoir les peindre à son retour sur Londres. Lorsque 19h approcha, elle rebroussa chemin pour être chez le footballeur quand il rentrerait. Mais quand elle arriva devant chez lui, elle reconnut immédiatement la silhouette d’une personne qu’elle détestait au plus haut point : Kendall. Qu’est-ce qu’elle foutait à Madrid et chez Antoine ? Le nouvel an, les magazines people, tout ça ne lui avait pas suffit ? Elle voulait quoi de plus ? Gabriella mit ses deux mains dans les poches et se força à respirer profondément. « Il n’est pas là, il est à l’entrainement. » lança-t-elle en continuant d’avancer vers la porte sans lui décrocher un regard. Il lui suffisait à présent de rentrer directement dans la maison et elle n’aurait pas une seule phrase de plus à prononcer.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma boîte aux lettres est pleine!
avatar
about you
⊹ Posts : 661
⊹ Job : model and reality show star.
⊹ Your Celebrity's Age : twenty-one yo.
⊹ Love ♡ : love is giving someone the power to destroy you.
⊹ Double(s)-compte(s) : your perfect new queen victoria and your blondie vampire mama (a)
⊹ Birthday : november 2, 1995
⊹ Crédits : avatar (Faith) gifs (tumblr) signa (ASTRA)
⊹ Dear Diary :
24K MAGIC JENNERI just want to be the best me I can be. So having the power that social media does, I think just seeing how many people care about you and seeing how people, like, want to watch what you're doing, it just makes you really want to do the best you can do.

WHEN I SAY KARDASH' GIMME KYLIELook, turn me up, break the knob right. I get dressed like it's prom night. I feed them lemons in the limelight, they say I'm full, lost my appetite?! Oh, baby, are you fucking with the team ?!

KARDASHENNERS WERE BORN A KILLERFamily is everything. When you grow up in such an industry with such daily life challenges, it always feels good to have someone who understands. And it's even better when you share the same blood.

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Lun 27 Fév - 17:57

we hate each other so badly.
Kendall & Gabriella  

Ces dernières semaines avaient été quelque peu particulières pour Kendall. Déjà, il y avait eu le réveillon du nouvel an qui avait été tout sauf attendu. Elle n'aurait jamais imaginé le fiasco que cela avait été et ce fut ainsi qu'elle démarra l'année sur une mauvaise note. Mine de rien, cette histoire lui avait pas mal trituré l'esprit les jours qui suivirent mais avant tout, ce fut l'éloignement de Antoine qui lui fit le plus mal. Au départ, la brunette s'était dit que c'était normal après tout, elle ne s'entendait pas avec celle qui avait conquis son coeur, il y avait de quoi ne pas vouloir trop interférer, d'autant plus qu'elle était persuadée que Gabriella lui avait raconté leur dernière rencontre, pas plus fameuse que celle du nouvel an. Antoine devait certainement avoir une image assez gratinée de Kendall et la mannequin s'en rendait pas compte. Mais elle n'avait pas osé bouger, de peur d'aggraver les choses. On disait bien également qu'il fallait laisser l'eau couler sous les ponts, que le temps guérissait tout, alors la Californienne s'était exécutée. Elle avait privilégié sa carrière, se rendant à la première Fashion Week - et Dieu merci, elle n'avait pas rencontré Gabi -, faisant des séances photo un peu partout et passant du temps avec Cristiano. Un flirt qu'elle ne pouvait ni nier ni cacher. Ils avaient passé la St-Valentin ensemble et bien qu'elle fut assez intimidée et peu sûre d'elle au départ, Kendall devait admettre qu'elle avait passé un bon moment avec le footballeur. A tel point qu'elle avait décidé de prolonger son petit séjour à Madrid pour pouvoir profiter un peu plus du Portugais. Elle savait que sa mère ne verrait pas cette idylle du même oeil et que les représailles de Kris seraient virulentes alors elle préférait rester bien à l'abri en Europe. Bien sûr, le métier de Ronaldo l'obligeait à être assez souvent absent pour les différents entraînements et la mannequin en profitait pour passer du temps avec sa famille et surtout son fils. Cristiano Jr. était un amour et Kendall s'attachait à lui de plus en plus. Avec sa collection de neveux et nièces, elle avait de l'entraînement auprès des enfants et ça se voyait chaque fois qu'elle se trouvait avec eux. Mais ce jeudi soir-là, au lieu de rester avec les Ronaldo, K avait décidé de rendre visite à Antoine. Tous deux avaient pu se revoir quelques jours plus tôt et avaient enfin pu parler à coeur ouvert de ce qui s'était passé un peu plus tôt dans l'année, à tel point que miss Jenner ne voulait pas perdre la flamme et s'était dit que pour une fois qu'ils se trouvaient tous les deux dans le même pays, elle ferait mieux de venir lui faire un petit coucou. Sauf que manque de pot, alors qu'elle se tenait devant sa porte et qu'elle cognait et cognait sans obtenir de réponse, crumble aux pommes qu'elle avait fait elle-même dans les mains, la brunette entendit une voix derrière elle qui lui fit froid dans le dos. Un long frisson lui parcourut l'échine et elle serra le plat dans ses mains de toutes ses forces pour ne pas craquer. Se retourna à moitié afin de faire face à son ennemie préférée, elle remarqua que celle-ci ne lui adressait pas même un regard alors qu'elle lui parlait. « Et toi alors, qu'est-ce que tu... » Elle s'arrêta net, comprenant soudain. C'était évident. La raison de la présence de Gabriella ici n'aurait même pas du l'étonner. « Tu sais quoi, laisse tomber. Je peux quand même entrer pour déposer ça ? » Elle se mit quelque peu dans la voie de Gabriella, l'empêchant ainsi d'entrer dans la maison et de s'y enfermer à double tour en faisant comme si la brunette n'était pas là, montant son plat un peu plus haut afin que la blonde puisse voir de quoi elle parlait. « S'il vous plaît madame Griezmann ? » Oui, elle avait lâché cette dernière réplique sur un ton amer, ton qui traduisait tout l'amour qu'elle portait au couple que l'un de ses amis les plus proches formait avec l'une si ce n'était sa pire ennemie.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Première grande affiche !
avatar
about you
⊹ Posts : 1040
⊹ Job : actrice on poldark and mannequin
⊹ Relationships : antoine (♡) hugo (+++) jenna (+++) marie (++) bella (++) jessica (+) mila (+) alex (?) lucy (-) saul (-) kendall (---)
⊹ Your Celebrity's Age : 28 ans
⊹ Love ♡ : seriously addict to football
⊹ Double(s)-compte(s) : veronica lodge
⊹ Birthday : 08 avril 1989
⊹ Crédits : petite elise d'amour (avatar) Wesleynator (crackship)
⊹ Dear Diary :

“Every time I start to ignore you and act as if I don't care, there you go again showing up and messing up my mind”



“I’m starting to realise that the key to happiness is the simplest life possible. Living simply is what I’m aiming for.”

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Mar 28 Fév - 11:43

we hate each other so badly.
Kendall & Gabriella  

Si on y réfléchissait bien, cette journée avait commencé de la meilleure manière qu’il soit. Elle avait quitté Londres pour retrouver l’homme qu’elle chérissait le plus et elle avait passé les premières heures en sa compagnie d’une manière très agréable. Elle n’avait à présent plus qu’une hâte : qu’il rentre enfin de son entrainement pour continuer à vivre avec lui et à apprécier sa présence. C’était amusant à quel point ils s’étaient créé cette petite bulle autour d’eux. Plus rien ne comptait vraiment en ce moment et elle n’aurait jamais pu imaginer que ce petit rempart allait s’effondrer aussi rapidement. Parce que lorsqu’elle avait vu au loin sa chevelure brune, elle avait tout de suite compris que la fin de journée ne se passerait pas comme prévu. Quelle attitude adopter ? Elle mourrait d’envie de lui refaire le portrait, de se venger de tout ce qu’elle avait pu lui faire les deux dernières fois où elle l’avait rencontré mais elle savait aussi que tout cela ne rimait à rien. Elle n’avait pas envie de se disputer une nouvelle fois avec Antoine à ce sujet. Gabriella était descendue pour profiter une dernière fois de lui avant un long mois sans ne pouvoir le revoir. Elle n’allait pas laisser cette peste polluer leur week-end. C’est la raison pour laquelle elle avait préféré passer son chemin et l’ignorer. Elle imaginait que Kendall serait assez intelligente pour elle aussi retourner d’où elle venait sans la provoquer une nouvelle fois. Mais d’ailleurs d’où venait-elle ? Comment se faisait-il qu’elle soit à Madrid alors qu’elle vivait à des milliers de kilomètres d’ici ? Si à ce moment-là Gabi avait eu vent de son histoire avec Cristiano, elle aurait sans aucun doute sauté sur l’occasion de lui faire savoir certaines choses mais pour l’instant elle était dans l’ignorance la plus totale et comptait bien le rester. C’était sans compter la persévérance de la brune qui lui obstruait à présent le passage jusqu’à la porte d’entrée de chez Antoine. Elle finit par croiser son regard et par entendre son horripilante voix lui demander si elle pouvait déposer quelque chose chez le footballeur. Gabriella regarda le plat, puis Kendall et lui demanda d’un air incrédule : « Tu veux que je t’offre un thé aussi ? » Parce qu’elle ne pouvait pas lui avoir demandé en toute conscience de rentrer déposer un gâteau à Antoine en pensant qu’elle allait accepter. Quand bien même, elle essayait de garder son calme face à la situation, tout son passé avec Alan remontait à la surface. La peur de l’infidélité et de l’abandon était constante chez l’actrice depuis ce fâcheux épisode avec son ex-mari. Elle savait qu’il fallait qu’elle fasse un travail sur elle-même à ce sujet, peut-être même qu’il fallait qu’elle en parle à quelqu’un mais pour l’heure la situation la rendait dingue et elle n’arrivait pas à stopper ses pensées. Kendall était venue il y a à peine quelque semaine voir Antoine jouer, ils avaient d’ailleurs fait la une des magazines et elle était de retour aujourd’hui chez lui ? Combien de fois par mois se voyaient-ils quand elle avait du mal à organiser ses A/R. Est-ce qu’elle avait déjà rencontré Mia ? Elle lui apportait un dessert, elle connaissait déjà à ce point ses goûts ? Il était évident qu’elle ne serait pas à la hauteur et qu’Antoine choisirait rapidement quelqu’un de plus jeune et de plus disponible qu’elle. Encore plus après tout ce qu’elle lui avait fait vivre. Mais toutes ses incertitudes ne devaient pas se voir face à Kendall. Cela ne regardait personne. Il fallait qu’elle fasse cet effort. Cette dernière tendit le plat un peu plus haut et prononça la phrase de trop. C’était quoi cette amertume dans sa voix ? Elle aurait voulu être à sa place peut-être ? « T’es complétement pathétique. » répondit-elle en lui lançant son regard le plus noir. Surtout ne pas continuer sur cette voie-là, encore moins quand un petit Antoine allait faire son retour très prochainement. Mais les hostilités étaient lancées et cela semblait déjà trop tard.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma boîte aux lettres est pleine!
avatar
about you
⊹ Posts : 661
⊹ Job : model and reality show star.
⊹ Your Celebrity's Age : twenty-one yo.
⊹ Love ♡ : love is giving someone the power to destroy you.
⊹ Double(s)-compte(s) : your perfect new queen victoria and your blondie vampire mama (a)
⊹ Birthday : november 2, 1995
⊹ Crédits : avatar (Faith) gifs (tumblr) signa (ASTRA)
⊹ Dear Diary :
24K MAGIC JENNERI just want to be the best me I can be. So having the power that social media does, I think just seeing how many people care about you and seeing how people, like, want to watch what you're doing, it just makes you really want to do the best you can do.

WHEN I SAY KARDASH' GIMME KYLIELook, turn me up, break the knob right. I get dressed like it's prom night. I feed them lemons in the limelight, they say I'm full, lost my appetite?! Oh, baby, are you fucking with the team ?!

KARDASHENNERS WERE BORN A KILLERFamily is everything. When you grow up in such an industry with such daily life challenges, it always feels good to have someone who understands. And it's even better when you share the same blood.

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Ven 24 Mar - 19:54

we hate each other so badly.
Kendall & Gabriella  

Lorsque Kendall s'était lancée dans cette croisade du pardon avec Antoine, elle avait bien compris que ce ne serait pas évident du le long et qu'elle aurait à sortir ses armes de défense mais elle n'avait pas compté Gabriella dans l'équation. Elle avait été à des années lumière de s'imaginer que la blonde serait elle aussi à Madrid aujourd'hui. Et pourtant, sa collègue aurait dû être la première personne à lui venir à l'esprit quand elle pensait au mot "embûche." Depuis le début, on aurait dit que la blonde prenait un malin plaisir à lui gâcher tous ses bons moments et Kendall en avait plus qu'assez. Mais elle ne le montrait pas, ou du moins pas aussi clairement qu'elle l'aurait voulu puisqu'on avait bien dit qu'elles agiraient en tant que gentilles filles bien élevées maintenant, n'est-ce pas ? Son gâteau dans les mains, la mannequin se figea face à la chevelure blonde qui se tenait à uniquement quelques pas d'elle. Tourner les talons ne servirait à rien puisqu'elle tenait à réparer les choses avec Antoine. S'il fallait qu'elle passe par la porte Wilde, elle le ferait, en essayant d'éviter le plus de dommages possibles. Tentant de garder son self control, Kendall demanda d'abord gentiment à la blonde si elle pouvait tout de même entrer pour déposer son cadeau pour le Tonio. Si elle avait parcouru tout ce chemin, ce n'était pas pour repartir avec son paquet hein ! Mais ce qui devait arriver arriva, les deux beautés ne purent s'empêcher de ressortir leurs fourches pour venir se piquer le postérieur au moindre souffle d'air expiré par leur ennemie adorée. « Essayez d'être gentille avec celles qui n'en valent pas la peine et voyez comment on vous remercie...! » Voilà, c'était sorti. Mais c'était que Kendall commençait à en avoir plus qu'assez de devoir faire des efforts alors qu'au final, c'était clair que ça ne servait à rien. Elle avait beau se tuer littéralement à la tâche - parce que soyons honnête, être gentille avec Gabriella lui coûtait beaucoup - et rien ne se produisait. Elles finissaient toujours par être sur la défensive et se sauter à la gorge. C'était peine perdue. « Figure-toi que j'étais venue sans arrière pensée essayer de réparer les choses avec Antoine, tu sais, depuis que... » Se mordant la lèvre, Kendall essaya de reprendre le contrôle de ses sentiments négatifs qui remontaient et manquaient de l'étouffer. « Depuis notre jolie dispute de l'autre fois. » Ah le nouvel an, on pouvait dire que leur entrée en 2017 s'était faite avec panache ! En faisant éclater des liens qu'on avait pourtant pensés indéfectibles. Bravo les filles. « T'as de la chance que j'aie les mains occupées en ce moment... » Sinon, elle se serait fait un plaisir de lui montrer de nouveau comment elle se débrouillait avec ses petites menottes, peut-être lui fallait-il une petite piqûre de rappel ? Quoi que cette fois-ci, Kendall préférait lui tirer sur les cheveux, il fallait savoir se renouveler dans la vie. Soupirant bien trop longtemps pour que ce soit naturel, la mannequin se mit à regarder partout autour d'elle et elle remarqua les regards mal placés de certaines personnes du quartier qui se demandaient ce qui pouvait bien se passer sur le porche de monsieur Griezmann. « Bon, dis-moi, tu comptes continuer à jouer les petites filles chieuses ou tu vas nous ouvrir ? Je ne bouge pas d'ici moi en tout cas, alors ce sera à celle qui se fatigue en premier. » Kendall rapprocha son visage de celui de Gabi puis ses lèvres de son oreille. « J'espère que Tonio t'a donné quelques cours d'endurance au passage, ils pourraient s'avérer utiles maintenant... » Oui, elle était clairement odieuse et ne s'en cachait pas. Mais les hostilités étaient encore une fois lancées et sans vraiment en prendre conscience, Kendall était armée si l'on y regardait de plus près. Ce gâteau pourrait avoir une utilité toute autre que celle de départ... A situation désespérée, mesure désespérée.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Première grande affiche !
avatar
about you
⊹ Posts : 1040
⊹ Job : actrice on poldark and mannequin
⊹ Relationships : antoine (♡) hugo (+++) jenna (+++) marie (++) bella (++) jessica (+) mila (+) alex (?) lucy (-) saul (-) kendall (---)
⊹ Your Celebrity's Age : 28 ans
⊹ Love ♡ : seriously addict to football
⊹ Double(s)-compte(s) : veronica lodge
⊹ Birthday : 08 avril 1989
⊹ Crédits : petite elise d'amour (avatar) Wesleynator (crackship)
⊹ Dear Diary :

“Every time I start to ignore you and act as if I don't care, there you go again showing up and messing up my mind”



“I’m starting to realise that the key to happiness is the simplest life possible. Living simply is what I’m aiming for.”

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Lun 27 Mar - 12:04

we hate each other so badly.
Kendall & Gabriella  

Pathétiques, elles l’étaient toutes les deux. Kendall vouait une haine totalement injustifiée à la blonde et leurs différentes rencontres les avaient conduites à se détester profondément aujourd’hui de manière légitime…chacune ayant poussé l’autre dans ses retranchements avec une petite avance du côté de l’américaine. Néanmoins la facilité qu’elle avait de toujours se victimiser horripilait Gabriella. « Laisse moi rire, ton ironie dans la voix en m’appelant madame Griezmann est ta manière d’être gentille envers moi ? » Elle était presque certaine que la brune n’avait aucunement l’intention de se montrer sympathique avec elle mais qu’elle le prétendait pour, une nouvelle fois, avoir le beau rôle. Son énervement continuait à grandir lorsque Kendall lui rappela sa venue il y a à peine une semaine ici même. La Une de magazine qu’elle avait vu lui avait déjà fait assez de mal comme ça, elle n’avait pas non plus besoin qu’elle en rajoute ou lui y refasse penser. Mais en y repensant bien, c’était grâce à sa venue que la blonde avait pris son courage à deux mains et avait débarqué à Madrid. Un peu de jalousie, beaucoup de fierté et une envie irrémédiable de rappeler à Antoine que c’était elle qui était faite pour lui, pas la pimbêche Jenner. Quant à leur dispute tonitruante du nouvel an, même si Gabriella s’était sentie mal à l’aise par rapport à Hugo, elle ne regrettait absolument pas d’avoir participé au scandale. Elle avait au moins montré son vrai visage à ses amis. « Ta venue à son match la semaine dernière n’a pas suffi ? Il me semblait au vu des photos qui ont fuitées sur le net que vous vous étiez déjà réconciliés. » La jeune femme ne pensait qu’à une chose : qu’elle dépose son gâteau dans l’entrée et qu’elle se casse. Parce qu’il était évident qu’elle serait capable de rester devant la porte jusqu’à ce qu’Antoine revienne. Et il était hors de questions qu’il la voie avant elle en revenant de son entrainement. Et puis elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle savait plus de choses sur Antoine qu’elle, qu’ils étaient plus proches et cela la faisait sentir particulièrement vulnérable.  Elle s’apprêtait à ouvrir la porte lorsque sa pire ennemie la provoqua encore une fois. Alors elles allaient en arriver à là ? C’était quoi cette allusion bidon sur leur vie sexuelle ? L’anglaise n’était pas du tout habituée à ce genre de dispute de gamines de vingt ans tout comme elle était très loin de se montrer violente. Mais toutes les occasions de la malmener qu’elle avait retenue depuis ces huit derniers mois refaisaient surface et elle ne pouvait plus se contrôler. Gabriella laissa la clé sur la porte et s’approcha de la brune en la poussant de la main vers l’arrière. « Putain mais t’as vraiment un problème ma pauvre ! C’est quoi le truc ? T’aurais préféré être celle qui reste dormir chez Antoine ce soir ? » Oui au fond, il n’y avait pas d’autres explications. Elle devait être amoureuse maladivement de lui pour agir comme ça.  Ou alors elle en avait fait sa cible lors de leur rencontre et à présent elle devrait se trouver un autre footeux. Aveuglée par sa colère et le sourire qui se dessinait sur le visage diabolique de la brune, elle ne prêta pas attention à la voiture qui se gara devant la maison, ni à Antoine qui s’approchait des deux jeunes femmes, incrédule à l’entente de ce qu’elle était en train de prononcer. « T’es dégoutée de ne pas être celle qui puisse cocher footballeur sur sa liste ? » Gabriella s’approcha encore un peu plus de Kendall et souffla d’un air supérieur. « Désolée pour toi, il a un peu de mal avec les brunes refaites… »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar
about you
⊹ Posts : 3066
⊹ Job : footballeur professionnel à l'Atlético de Madrid & international en Équipe de France
⊹ Your Celebrity's Age : vingt-six ans et toutes mes dents (tu peux venir compter si ça te dit)
⊹ Love ♡ : our love is like fire and ice (G) Mìa, la prunelle de mes yeux <3
⊹ Double(s)-compte(s) : ggustin, cwood, kjapa, kresurreccion
⊹ Birthday : 21 mars 1991
⊹ Crédits : ava ; strange.love
⊹ Dear Diary :





there's no place like home




⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Lun 10 Avr - 20:30


never interrupt your enemy when she is making a mistake.

Pratiquement à reculons, Antoine s'était rendu à l'entraînement ce jour-là. Il fallait dire qu'il laissait quelqu'un derrière lui, une personne avec qui il avait envie de passer le plus clair de son temps, surtout en ce moment. Mais il ne pouvait pas se permettre de manquer, sous peine de se faire retirer sa place de titulaire s'il ne respectait pas les règles mais aussi et surtout, par respect pour son équipe, ses co-équipiers, son club. Personne ne faisait passer les filles avant il n'allait pas commencer à le faire. Attention, on parlait bien ici de coups de tête, quand il était nécéssaire de passer du temps en famille, urgence, il était tout à fait normal et compréhensible que chacun ait des loupés d'entraînement... Ils étaient des sportifs de haut niveau, presque des machines sous certains aspects mais le côté affectif était quelque chose de très important également.

Une fois sur place, le temps avait filé à grande vitesse comme toujours, ils avaient beaucoup d'exercices, d'étirements, et aussi des combinaisons testées en prévision des prochains matchs. Ils avaient aussi eu un moment vidéo, où ils visionnaient le dernier match de leurs adversaires histoire d'analyser leur jeu, et trouver des solutions, des failles... Il fallait qu'ils leur fassent du mal, car la victoire était tout ce qu'ils visaient jusqu'à la fin de la saison. Pratiquement tout le monde savait que quelqu'un l'attendait à la maison, c'était allé très vite, Koke bien sûr était au courant, ainsi que Kevin et Yannick, et puis le sourire niais sur son visage depuis quelques temps avait suffit à ce que les autres comprennent. Mais le français avait quand même prit le temps de leur expliquer la situation, pas dans les détails, mais le fait qu'ils ne devaient pour le moment pas s'afficher ensembles, que c'était tout nouveau bref... Qu'il fallait faire attention, et ils avaient tous confiance entre eux, il n'avait pas de souci à se faire de ce côte-là, il était certain que si fuite il y avait, cela ne viendrait pas de ses coéquipiers.

Il avait donné l'heure de son retour à Gabriella à titre indicatif, il savait qu'elle était partie se promener et si elle trouvait de belles choses à faire alors il n'allait pas lui imposer d'heure pour rentrer, en plus de cela il voulait préparer la maison pour la petite soirée qu'il leur avait prévu. Oui, il était de ce genre-là, c'était leur première soirée ici tous les deux, en tant que couple, rien que d'y penser cela lui faisait bizarre mais c'était le cas, elle n'était pas là pour rien... Et il espérait que tout se passe bien, il avait quand même un petit arrière goût, une petite angoisse du truc qui foire mais si pour une fois, la chance était de son côté ? C'est donc l'esprit tranquille et surtout impatient qu'il était monté dans sa voiture et qu'il était reparti en direction de chez lui. Peu de circulation ce qui l'arrangeait bien, il arrivait devant chez lui et se garait dans l'allée de son garage avant d'attraper son sac et de sortir de la voiture. Gabriella était belle et bien rentrée, mais elle n'était pas seule, et la chevelure brune qu'il avait aperçut de loin… Ne lui présageait rien de bon. Il fronça les sourcils en avançant vers les jeunes femmes qui ne semblaient pas avoir remarqué qu'il rentrant, visiblement elles étaient en grande conversation… « T’es dégoutée de ne pas être celle qui puisse cocher footballeur sur sa liste ? » aoutch. Est-ce qu'il avait vraiment bien compris ce que l'anglaise venait de dire à sa meilleure amie ? « Désolée pour toi, il a un peu de mal avec les brunes refaites… » non seulement il avait compris mais en plus, cela ne lui faisait pas du tout plaisir. Le blond se racla la gorge alors qu'il était encore à quelques mètres d'elles « Bad timing… » et comment, il n'aurait sûrement pas pu faire pire, et juste comme ça, ses espoirs de passer la soirée magique dont il rêvait, s'étaient envolés. « Kendall ? » il était étonné de la voir ici mais n'allait pas tarder à en savoir plus… En tout cas, cette histoire de liste, il ne passerait pas à côté.

EXORDIUM.

_________________
LA TEMPÉRATURE VA MONTER D'UN CRAN ✽
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma boîte aux lettres est pleine!
avatar
about you
⊹ Posts : 661
⊹ Job : model and reality show star.
⊹ Your Celebrity's Age : twenty-one yo.
⊹ Love ♡ : love is giving someone the power to destroy you.
⊹ Double(s)-compte(s) : your perfect new queen victoria and your blondie vampire mama (a)
⊹ Birthday : november 2, 1995
⊹ Crédits : avatar (Faith) gifs (tumblr) signa (ASTRA)
⊹ Dear Diary :
24K MAGIC JENNERI just want to be the best me I can be. So having the power that social media does, I think just seeing how many people care about you and seeing how people, like, want to watch what you're doing, it just makes you really want to do the best you can do.

WHEN I SAY KARDASH' GIMME KYLIELook, turn me up, break the knob right. I get dressed like it's prom night. I feed them lemons in the limelight, they say I'm full, lost my appetite?! Oh, baby, are you fucking with the team ?!

KARDASHENNERS WERE BORN A KILLERFamily is everything. When you grow up in such an industry with such daily life challenges, it always feels good to have someone who understands. And it's even better when you share the same blood.

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Sam 15 Avr - 22:45

we hate each other so badly.
Kendall & Gabriella  

Parfois, on aurait mieux fait de rester au lit et franchement, Kendall commençait à croire qu'elle aurait dû s'en tenir à ce dicton. Elle qui pensait bien faire en rendant une petite visite surprise à son meilleur ami... elle s'était fourré le doigt dans l'oeil ! Pourtant, tout aurait pu bien se passer si elle avait pensé à vérifier l'heure et l'emploi du temps d'Antoine avant de débarquer. Elle aurait pu se douter qu'il aurait été en entraînement et qu'elle risquait donc de tomber sur Madame Griezmann. Un surnom qu'elle avait déjà utilisé pour la blonde dans sa tête plusieurs fois depuis qu'elle avait appris pour sa relation avec le footballeur. Relation qui l'avait quelque peu laissé sur les fesses à l'époque, s'étant rendu compte de l'énorme problème que cela pourrait créer. Comment se débrouiller sans que l'une ou l'autre ne finisse dans le fond d'un ravin dans cette situation ? Comment faire en sorte de ne pas perdre l'un au détriment de l'autre pour notre belle Jenner ? Parce qu'il s'agissait bien de cela dans le fond, si elle avait le malheur de ne pas pouvoir laisser sa rancoeur envers la mannequin anglaise derrière elle, Kendall risquait de perdre Antoine et ça, elle n'était pas prête à le vivre. Ce pourquoi elle était venue avec son gâteau, toute mielleuse, pensant pouvoir rattraper le mal passé mais il semblait que le destin s'acharne contre la brunette. Gabi serait toujours dans sa vie, qu'elle le veuille ou non et elle ne le réalisait que maintenant. « Excuse-moi de ne pas cautionner votre couple... » Bah quoi, elle n'allait pas non plus se réjouir d'un couple qu'elle n'aimait pas du tout, non ? Elle pouvait essayer d'être courtoise envers Gabriella mais il ne fallait pas s'attendre à des miracles du jour au lendemain. Elle n'aimait pas le couple Antoinella à cause de ses antécédents avec l'Anglaise et tant qu'elles n'auraient pas défait ce noeud toutes les deux, le reste serait toujours bloqué. « Parce que tu nous surveilles maintenant ? » Oui bon, d'accord, elle grossissait le trait sur ce point, les photos de paparazzis défilaient partout, aussi bien en version papier qu'en version virtuelle, il aurait alors été difficile pour Gabi de manquer son visage ainsi que celui de Tonio un peu partout. Mais la Californienne ne pouvait s'empêcher de croire que la blonde devait quand même guetter les nouvelles du footballeur. Qu'elle devait s'assurer que la Jenner restait à une distance de sécurité. « T'as aussi peu confiance en lui ? » Elle marqua une pause, pensive. « Ou aussi peu confiance en toi...? » Ce constat étonnait tout de même Ken, elle aurait pensé qu'avec le physique de mademoiselle Wilde, on n'aurait pas eu peur que son homme aille voir ailleurs. Car c'était là quelque chose que même toute la haine qu'elle pouvait ressentir envers son homologue anglais ne pouvait pas retirer à Gabi : son joli minois. Au grand désarroi de la jeune Jenner, c'était plus compliqué de lutter contre quelqu'un aussi bien armé ! « Mais en tout cas je vois pas en quoi ça te regarde, c'est notre histoire à Tonio et moi, non ? » Le mot "histoire" pouvait prêter à confusion, K ne s'en rendit compte qu'après-coup mais tant pis, ça lui ferait des pieds ! Gla! Mais pour de vrai, elle considérait que son amitié avec le Français ne regardait qu'elle et le principal intéressé, pas sa petite amie. A plus forte raison lorsque celle-ci s'appelait Gabriella Wilde. Le ton monta ensuite bien vite entre les deux jeunes femmes, comme on aurait pu s'y attendre et Kendall fut même étonnée de voir la blonde en venir aux mains. Rien de bien méchant mais elle l'avait toujours vue comme la sagesse et la contenance à l'état pur, comme quoi, c'était là la preuve qu'elle était parvenue à la pousser hors de ses gongs ! « Okay, alors faut que tu arrêtes d'avoir autant le melon et de voir des conspirations contre toi partout ! » K avait haussé le ton à son tour, affichant une mine désolée. « Mais en fait t'as vraiment aucune confiance en toi là-dessus, j'avais visé juste... » Autant en rajouter une petite couche, non ? (a) « Puis pour ta gouverne, je peux très bien dormir chez lui sans qu'il se passe quoi que ce soit... » Certes Kendall avait des moeurs faciles mais cela ne faisait pas pour autant d'elle la première des garces...! Mais Gabi semblait prendre un malin plaisir à rajouter de l'huile sur le feu et il fallait bien que la fière Californienne se défende, non...? « Alors si tu veux tout savoir, je peux cocher la case footballeur déjà sans l'aide de ton précieux copain... » Elle faisait bien sûr référence à sa petite idylle de l'époque avec Ronaldo dont plusieurs magasines commençaient à s'emparer. « Et mauvaise pioche ma belle, dans la famille Kardashian/Jenner, je pense que tu demandais l'une de mes soeurs... » avait-elle alors fini par conclure en la poussant de l'index et en la défiant du regard. Elles auraient probablement pu continuer comme ça pendant un bon moment si Antoine n'avait pas fait son apparition. Quelque peu gênée qu'il les trouve dans cette dispute houleuse, Kendall déglutit avec difficulté tout en se demandant ce qu'il avait bien pu entendre de tout ça. « Antoine... Je... » La brunette lui montra le gâteau qu'elle avait encore dans les mains. « J'étais venue t'apporter un petit cadeau et puis ta copine m'a gentiment accueillie... » Elle avait insisté sur le mot "copine" tout en jetant un regard noir à Gabi encore à ses côtés. « On a l'air fines comme ça toutes les deux... » Deux poules dans un poulailler jusqu'à ce que le coq vienne rétablir l'ordre. (a)
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Première grande affiche !
avatar
about you
⊹ Posts : 1040
⊹ Job : actrice on poldark and mannequin
⊹ Relationships : antoine (♡) hugo (+++) jenna (+++) marie (++) bella (++) jessica (+) mila (+) alex (?) lucy (-) saul (-) kendall (---)
⊹ Your Celebrity's Age : 28 ans
⊹ Love ♡ : seriously addict to football
⊹ Double(s)-compte(s) : veronica lodge
⊹ Birthday : 08 avril 1989
⊹ Crédits : petite elise d'amour (avatar) Wesleynator (crackship)
⊹ Dear Diary :

“Every time I start to ignore you and act as if I don't care, there you go again showing up and messing up my mind”



“I’m starting to realise that the key to happiness is the simplest life possible. Living simply is what I’m aiming for.”

⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Mar 18 Avr - 20:04

we hate each other so badly.
Kendall & Gabriella  

Plus le temps passait et plus Gabriella ne pouvait plus contenir tout l’énervement et la haine qu’elle pouvait ressentir envers la jeune Jenner. Cela avait commencé lors du shooting photo où elle avait déclaré ouvertement la guerre, s’était poursuivit au nouvel an et semblait continuer encore une fois aujourd’hui. Et s’il y avait une chose qu’elle ne pouvait pas lui enlever c’était sa facilité à être une vraie peau de vache.« Excuse-moi si on se fiche de ta caution. »  lui répondit-elle du tac au tac. Ce n’est pas comme si de toutes les manières quelqu’un cautionnait ce couple dans leur entourage. Leur chemin était pavé d’embuches et  l’entendre lui dire ça la touchait bien plus qu’elle ne le montrait. Surtout pour Antoine… Si vraiment cette fille était son amie, nul doute qu’elle comptait bien lui faire savoir qu’elle n’approuvait pas la relation. Et qu’y avait-il de pire que de ne pas être soutenu par ses amis ? Elle n’avait qu’une envie : rentrer et se débarrasser de la mannequin. Cette dernière faisait mine d’être étonnée que Gabriella ait pu voir des photos d’eux. Prenait-elle un malin plaisir à jouer à l’idiote ? « Parce que ta petite notoriété ne suffit pas à voir ta tête de partout avec tes conquêtes ? » Sans compter la notoriété avérée d’Antoine. Il était évident qu’il était une vraie star dans le monde et en Angleterre en particulier. Les rumeurs de son transfert à Manchester continuaient d’alimenter les magazines people et une nouvelle comme celle de sa dernière petite amie n’était pas négligeable pour vendre.  Gabriella aurait pu répondre mais lorsque Kendall continua son petit speech elle resta bouche bée. Non ce n’était pas un manque de confiance en lui mais oui c’était bel et bien un manque de confiance en elle et maintenant que la brune s’en était rendue compte elle savait déjà que la partie était perdue d’avance. Elle essaya tant bien que mal  de cacher le fait qu’elle venait de viser juste et poursuivit comme si de rien n’était. « Peut-être que ça me regarde parce que je suis avec lui ? Et que j’aimerais tout autant qu’il ne traine pas avec de sombres idiotes comme toi ! »  En réalité, la brune avait une nouvelle fois raison : ce n’était pas ses affaires. Antoine avait le droit de voir qui il voulait et quand il voulait et tout ne la regardait pas mais le fait qu’elle puisse parader comme ça, agitant sous son nez tous ses arguments et la faisant perdre le combat, la rendait folle. C’était peut-être ça aussi le problème au fond. Elle se rendait compte qu’elle avait perdu tous ses moyens et qu’elle n’était pas du tout elle-même dès qu’elle côtoyait sa pire ennemie.  Et une nouvelle fois elle lui asséna le coup de grâce en parlant à nouveau de son manque de confiance. Son énervement laissait peu à peu place à de l’apitoiement, comprenant qu’il n’y avait plus rien à faire qu’elle ne pourrait plus riposter et elle conclut assez rapidement par une phrase vide de sens. « Pas de doutes que tu aies déjà coché toutes les cases avec ta réputation sulfureuse ! » Entre temps Antoine avait fait son apparition, au plus mauvais des moments, alors qu’elle était en train de prononcer des phrases absolument atroces. Le genre de phrases qui l’aurait probablement fait quitter le garçon avec qui elle était. Pourvu qu’il ne croit pas qu’il n’était qu’une case à cocher ou qu’elle n’était qu’une petite garce sans pitié avec sa meilleure amie…. Mal à l’aise elle n’osa prononcer un seul mot mais elle aurait peut-être dû parce qu’elle n’en croyait pas ses oreilles. Se faisait-elle encore passer pour la victime ? Alors qu’elle était celle qui l’avait provoqué en premier lieu, encore une fois ? « Non mais je rêve… »  souffla Gabriella. Quitte à s’enfoncer autant continuer en ne montrant aucune volonté de faire paraître la situation pour ce qu’elle n’était pas. Elle évita soigneusement le regard de celui qui occupait ses pensées depuis son départ à l’entrainement et se tourna vers Kendall.
« Il est là maintenant, tu peux donc en profiter. Vaut mieux que je m’en aille, après tout c’est votre histoire. » Et sans demander son reste, Gabriella fonça à l’intérieur de la maison, ne pouvant pas supporter une seconde de plus Kendall. Elle savait très bien quel petit numéro elle allait lui jouer et elle ne voulait pas encore une fois en être témoin. Dans ses rêves les plus fous, Antoine plantait à son tour la brune pour venir s’occuper d’elle mais ça ne se produisait jamais. Il la choisissait toujours et il risquait de la choisir une nouvelle fois dans quelques minutes….
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar
about you
⊹ Posts : 3066
⊹ Job : footballeur professionnel à l'Atlético de Madrid & international en Équipe de France
⊹ Your Celebrity's Age : vingt-six ans et toutes mes dents (tu peux venir compter si ça te dit)
⊹ Love ♡ : our love is like fire and ice (G) Mìa, la prunelle de mes yeux <3
⊹ Double(s)-compte(s) : ggustin, cwood, kjapa, kresurreccion
⊹ Birthday : 21 mars 1991
⊹ Crédits : ava ; strange.love
⊹ Dear Diary :





there's no place like home




⊹ Say cheeeeese ! :




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall) Sam 22 Avr - 15:37


never interrupt your enemy when she is making a mistake.

Si c’était un mauvais rêve alors Antoine aurait voulu se réveiller à ce moment-là, juste avant que les jeunes femmes ne s’aperçoivent de sa présence, histoire de ne pas croiser leurs regards. Cette scène le mettait extrêmement mal à l’aise, il ne savait même plus s’il avait été aussi mal une fois dans sa vie. Il aurait voulu partir se cacher dans un trou de souris plutôt que d’avoir à assumer ses responsabilités à ce moment précis. Qu’est-ce qu’il allait faire ? Elles s’engueulaient devant chez lui, il y avait forcément quelqu’un qui lui en voulait dans cet univers pour les avoir fait se croiser encore une fois comme ça… Et surtout lors du premier week-end qu’il passait avec Gabriella. Il voyait Kendall, un plat dans les mains, et avait entendu des choses qu’il aurait préféré ne jamais entendre. Il n’avait pas apprécié le changement de ton de la jeune femme lorsqu’elle parlait de sa petite-amie, car à ce juste titre, il espérait qu’elle soit respectée, mais peut-être était-ce encore un peu frais dans les esprits. Oui, elles avaient l’air fines, qu’est-ce qu’il allait dire maintenant ? « Ok bon ben je crois que c’est mon jour de chance aujourd’hui » dit-il en soupirant, avant de voir Gabriella répondre une phrase cinglante à la brune, puis s’engouffrer dans la maison. « Notre histoire ? Qu’est-ce qu’il y a eu encore ? » il était dépassé par la situation « Donc ça va être comme ça à chaque fois, vous allez jamais arriver à être au même endroit sans vous prendre la tête ? » il ne savait toujours pas ce qu’il s’était passé entre les deux jeunes femmes à la base, pour qu’elles en arrivent à ne pas s’aimer à ce point, même s’il se doutait qu’il devait être un élément renforçateur de cette haine qui se promenait entre les deux mannequins. « Si ça vous amuse moi ça me pose problème, et pas qu'un peu » finit-il par dire avant de s'asseoir sur le bord de l'escalier en soupirant. « Qu'est-ce que tu m'as ramené de bon sinon ? Enfin, si tu repars pas avec » il n'avait pas envie de se prendre la tête, de s'engueuler, ils auraient une conversation plus tard mais pour l'instant, il voulait juste faire comprendre à la jeune femme que cette situation ne lui convenait pas, comme il le ferait avec Gabriella plus tard.

EXORDIUM.

_________________
LA TEMPÉRATURE VA MONTER D'UN CRAN ✽
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

about you




MessageSujet: Re: never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall)

Revenir en haut Aller en bas

never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» never interrupt your enemy when she is making a mistake (kendall)
» MAC Making Pretty Collection for Holiday 2012
» A la recherche d'un bouquin make-up
» Commentaires et Making of
» Après ça allez-vous continuer à acheter du Chanel?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▽ TRAVEL & WORK △ :: Europe :: » ESPAGNE-
Sauter vers:
SEA SEX AND SUN


ILS SONT ATTENDUS :




Et eux aussi ...